4/10

Enquêtes de Nancy Drew (Les) - Le Château Hanté de Malloy - Test

Le Château Hanté de Malloy – neuvième aventure de la franchise vidéoludique, ne décevra pas les amateurs de la demoiselle. Quant aux autres et ceux plus exigeants...

Au royaume des point'n click, n'est pas reine qui veut. Surtout pas celle que l'on nomme Nancy Drew. Car malgré la bonne volonté de ses développeurs, ses qualités éparses et un certain talent pour construire de jolies ambiances, aucun épisode de sa saga fleuve n'a su s'imposer comme un éventuel concurrent aux grands standards du genre. D'ailleurs, Nancy et ses démiurges ont-ils vraiment eu un jour l'envie (et les moyens) d'un tel hold-up ? Rien n'est moins sûr. Et peu importe. A l'arrivée, avec ses ratés, ses instants médiocres (ici...) et ses moments de grâce (...ou ), les enquêtes de la jeune détective ont su trouver leur public. Un public pas des plus exigeants, pas des plus torturés. Qui aime les énigmes sans trop se fouler et les bonnes histoires sans trop de surprises.


nancydrew91_250
Sur ces critères légèrement caricaturaux, Le Château Hanté de Malloy - neuvième aventure de la franchise vidéoludique, ne décevra pas les amateurs de la demoiselle. Ou pas tout à fait. L'atmosphère est bien rendue, notamment grâce aux musiques d'accompagnement et aux décors lugubres. Le scénario débute sur une banale disparition pour aboutir vers quelque chose de réfléchi, voire même de captivant. Comme à leur habitude, les auteurs de cette trame engourdie flirtent avec le fantastique et l'étrange pour - très vite, démonter le mystère par d'éternelles explications plus ou moins rationnelles. A la manière de la série Scoubidou, histoire de rester dans l'excellence en matière de références. Malheureusement, tout le reste constituant le soft n'est pas à la hauteur des précédents épisodes. Hormis l'héroïne, le  sur-jeu (ou non-jeu) des doubleurs français est une catastrophe. La traduction en langue de Molière a été bâclée, rendant impossible (sans patch, du moins) la résolution de certaines énigmes. Ces dernières, en nombre important, sont présentées par des textes explicatifs peu explicites, mal mis en page, trop pixellisés. Du coup, le niveau de difficulté se voit inutilement augmenté, faisant appel à une logique déstabilisante (inversion des sens habituels de lecture) et compliquée à comprendre (les schémas bordéliques de la maison de poupées). Cela se tasse en fin de parcours, grâce aux problématiques raisonnables alors posées. Par contre, plus que le château hanté lui-même, l'obscurantisme de certaines énigmes du jeu fait froid dans le dos. Au même titre que les puzzles, les mini-jeux (fléchettes, jeu des erreurs, chasse aux moutons) manquent d'originalité, tombent dans la redite. Grossièrement, qui plus est (la séance des cocktails, identique à celle des plats cuisinés du Loup Blanc d'Icicle Creek). Une fois encore, l'inventaire n'a pas été amélioré : de petits icônes illisibles obligent que l'on passe son temps à ouvrir / fermer ces documents pour les identifier. L'intérêt de passer tous ces obstacles reste néanmoins intacte, ne serait-ce que pour révéler les secrets de Malloy - preuve d'un scénario sympathique. Mais au prix de nombreuses heures de frustration et d'énervement. De quoi faire réfléchir les brainstormers du prochain Nancy Drew pour qu'ils réussissent à nous sortir un épisode équilibré, inattendu et aussi travaillé que leur Crâne de Cristal, seule enquête à avoir bénéficiée d'une relativement parfaite alchimie. Et si les responsables de la traduction française lisent ces lignes, par pitié : faites un stage de perfectionnement, ça nous évitera à l'avenir bien des cheveux blancs.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques