Epée, sorts ou ... Question de style !



À force de discuter avec Nico ou Riggs, il apparaît clairement que nous jouons tous les trois d'une façon différente. Lorsqu'ils parlent de moi, l'expression « chacal » revient régulièrement. Ou encore "C'est quoi cette façon de se battre ? Tu n'es pas censé être un guerrier là ?". Bah oui ? Qu'est ce que c'est ?

Si on devait faire fissa, Nicolas serait du genre damage dealer, le gars qui envoie la purée et fait un max de dégâts de loin. Riggs serait le tank : le type frappadingue qui se jette dans la mêlée sans peurs et sans reproches. Du coup, dans la fameuse « trinité », on peut dire que je suis du genre healer. Oui, mais pas que.


L'envouteur ! Une classe vile comme il faut !


En effet, si je soigne ou buff mes alliés, c'est parcequ'avant tout, faire des dégâts de loin, n'est pas trop mon truc car j'attire l'attention, il faut être opti dégâts et tout. Et que le tank, c'est risqué ! Il faut avoir une case en moins pour se jeter sur un putain de dragon ! Dès lors, il me reste cette position à mi-distance où je peux aider mes alliés à tenir le coup mais également à faire chier les ennemis avec des sorts d'enfoirés. Mais il y a autre chose : la survie avant tout. Peu importe la façon, ce qui compte, c'est de sauver la princesse, le monde et les petits dauphins. Si je passe quarante minutes au lieu de cinq à buter une bestiole car je préfère l'empoisonner et sauver mes miches, je dis banco car les cinq minutes me demanderaient sûrement de risquer de mourir en « one shot ». Technique testée et approuvé sur X-Men Legends 2 lorsque Sugar Man a laminé mon équipe et que j'ai couru avec Cyclops pour envoyer ma rafale de loin en mode « hit and run ».

Alors comment jouer un guerrier, un tank, un personnage brutale en mode hyène ? Déjà en utilisant les sauts ou les charges comme des techniques de fuite ! On en garde toujours une sous le coude car savoir s'échapper est primordial. Envoyer avant soi, un ami dévoué genre Riggs qui vous permettra de mieux jauger la force adverse. Mais on peut aussi jeter ses armes à mi-distance comme un petit jet de hache dans Diablo 3 ou dans Guild Wars 2. Ce jeu permet également une stratégie magique (pour moi) : utiliser comme un fou les armes à distance que sont l'arc ou le fusil. Pourquoi aller se jeter dans une troupe de centaures quand on peut en dégommer les trois quarts de loin ? Au pire, ils viennent, j'esquive un peu, je jette une hache, je balance un saignement, je reprends de la distance avec un coup de pied et un jet de bolas et je tire dessus. Bon, si vraiment c'est un collant, et que sa vie est basse, un coup d'épée est acceptable. L'intérêt d'avoir un guerrier dans ce cas ? La grosse armure qui protège et des armes cools !


Pourquoi un guerrier ne pourrait-il pas jouer au fusil ?


L'idée est de pouvoir combattre n'importe quel groupe d'ennemi sans avoir à dépenser trop d'énergie et de santé. Dès lors, avoir des sbires, des esquives ou de la régénération, ça me parle. C'est ainsi, que je me retrouve à jouer les gardiens (avec sceptre et armes invoquées cela va de soi), les paladins et autres gars bien planqués. Ou encore les assassins ou autres voleurs. Ou même les nécromanciens, mages de combat ou autres envoûteurs. Quand on peut mixer un peu tout ça, on obtient mon personnage de Skyrim capable d'invoquer des drémoras, de sa battre à l'épée, mais également de se soigner ou d'envoyer des flammes dans sa grosse armure.

Je survis, je m'en sors mais le groupe, il en pense quoi ? Il peut être décontenancé par moment mais il y a des situations où c'est pratique d'avoir un roi de l'évasion et de la technique fourbe. En effet, une zone de poison ou un mur de zombie du féticheur (Diablo 3) fait toujours plaisir. Un mec toujours prêt à nous soigner et se propose pour interrompre ou pourrir la vie d'un ennemi, c'est toujours utile. Et puis, même si je peux jouer un autre rôle, il faut avouer que naturellement, je suis plus efficace dans ces stratégies inhabituelles pour certains. Et puis, un type que l'on a pas besoin de ramasser toutes les deux secondes, ça fait plaisir.

Je dis ça car dans le premier Guild Wars par exemple, j'ai deux exemples en tête : mon envoûteur et mon assassin. Le premier était peu joué au début et encore plus en PVE. Je voyais même des types dire : « mais ça fait quoi en fait votre truc ? On va passer notre temps à vous relever ? ». Très vite, ils comprenaient qu'un ennemi dérouté et confus avait ses avantages. De même dans le nouveau Guild Wars où pour plus de surprises, je joue un Charr envoûteur alors que la plupart des joueurs emploient cette classe pour des guerriers ou des rodeurs. Avec l'assassin, j'ai eu mon heure de gloire sur une mission assez rude : celle où l'on affronte Shiro à nouveau dans l'extension Nightfall. Beaucoup d'assassins avaient pourri la réputation de cette classe en se jetant bêtement sur les ennemis et finissant empalés lamentablement. Pour affronter Shiro, capable de tuer un groupe entier en trois mouvements à l'époque, j'ai usé d'une stratégie vile : téléportation, poisons et dagues. Tandis que mon groupe se faisait soigner et préparait son retour en piste, je tenais occupé Shiro en courant, me téléportant et usant de divers poisons et dagues pour le faire chier. Inhabituel, fourbe mais efficace.


Puisque je vous dis que c'est un lapin égorgeur !


Vous l'aurez compris, pourquoi risquer sa pelure lorsque l'on peut sauver le monde sans avoir l'air au bout du rouleau. Hannibal aime quand un plan se déroule sans accrocs et c'est un peu l'idée. Dès lors, si le jeu nous permet de faire des poisons, des sauts ou des sorts de chacal, pourquoi devrait-on s'en priver ? Et vous, quel est votre style ?

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Guillaume

    24/09/2013 à 12h40

    Répondre

    Ton gamma n'est pas bien haut

  • Canette Ultra

    24/09/2013 à 13h39

    Répondre

    tu sais bien que j'ai un problème avec les couleurs

  • el viking

    26/09/2013 à 12h03

    Répondre

    Arf. Marrant, je découvre que je ne suis plus seul!^^ C'est excellent les techniques de chacals, encore plus face à un adversaire rageux! Ma technique préférée dans oblivion (et j'ai pas encore skyrim, un jeu à la fois), c'est invocation puis invisibilité. Long, mais effcicace!En tout cas, ton récit de hit and run sur x-men 2 m'a rappelé des souvenirs! Le nombre de fois où tu finis seul dans marvel ultimate alliance et tu ne survit que grâce à un perso qui a la régénération!^^ (merci, blade!) 

  • Canette Ultra

    02/10/2013 à 10h50

    Répondre

    je vois que l'on se comprend Dans Skyrim, je laissais mes deux seigneurs drémora faire tout le boulot (ça fait buggé le dernier add-on par contre contre le boss final)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques