Il était encore une fois dans l'ouest

Pour notre deuxième rencontre avec le ténébreux John Marston, nous avons eu la chance de pouvoir cette fois le contrôler. Petit compte rendu de la session écrite le Stetson sur les yeux devant un bon tord-boyaux.

Toujours au taquet, c'est avec bonheur que nous nous sommes rendu la semaine dernière à une présentation « hands on » de Red Dead Redemption. Trois fois youpie car il faut bien avouer qu'on ne voulait qu'une chose depuis la dernière preview hélas non jouable : se retrouver au plus vite dans les santiags de John Marston.

John Marston n'est pas là pour rigoler
John Marston n'est pas là pour rigoler
Après un petit trailer très cinématographique qui nous aura permis d'apercevoir une variété d'environnements visuellement superbes, ce fut donc l'occasion d'un apprendre un peu plus sur ce titre impressionnant tout en ayant la chance de pouvoir faire parler la poudre au long de 2 missions particulièrement explosives. Dans la première Marston partait filer un coup de main à l'armée régulière pour prendre d'assaut un repaire de bandidos situé en haut d'un canyon qu'il fallait remonter en se frayant un chemin à coups de colt et de carabine. Les commandes répondaient au quart de tour et enchainer les actions se faisaient de façon très naturelle, que ce soit pour viser, avancer accroupi ou se mettre rapidement à couvert dans le plus pur style cover base (avec bien entendu la possibilité de tirer à l'aveugle). Une opportunité en or également de tester le fameux « dead eye », une option permettant de ralentir le temps un court instant pour mieux cibler un ou plusieurs adversaires et faire pleuvoir une pluie de bastos. Diablement efficace mais à utiliser avec parcimonie car à l'instar d'un Max Payne cette possibilité dépendra d'une jauge à remplir, sans doute en fonction des ennemis abattus (la version que nous avons testé étant encore en développement nous pouvions déclencher le « dead eye » à volonté). L'occasion aussi d'admirer le soin apporté au rendu des textures et du ciel ainsi qu'une intelligence artificielle qui semble, à quelques petites exceptions près, très travaillée. Les soldats qui nous accompagnaient se comportaient réellement comme des coéquipiers et ne se contentaient pas de servir de pantins décoratifs en nous laissant faire tout le boulot ; idem pour les bad guys qui défendaient chèrement leur peau. Bien dans Not so lonesome cowboy...
Not so lonesome cowboy...
l'ambiance grâce à un score musical très western (dont on ne sait par contre pas si il est définitif) on s'y croyait vraiment, un large sourire aux lèvres, surtout lorsque la possibilité nous était donné de déloger un gars de derrière un rocher en lui tirant une balle dans le buffet à bout portant, ce qui entrainait systématiquement une petite animation bien classe et visuelle.

Lors de la seconde mission, où le but était d'aller piquer une mitrailleuse Gatling au fond d'une mine on a pu constater qu'il est possible de suivre un autre cavalier en maintenant juste une touche enfoncée, ce qui a pour effet de mettre son canasson au diapason de celui de son compagnon de chevauchée. Une fois sur place nouveau défouraillage mais cette fois ci en espace clos avec tout ce que ça implique d'interactions bien pensées, comme de shooter les lampes à pétrole et les barils de poudre pour enflammer des gars trop bien planqués et profiter de petits détails qui tuent comme d'être complètement assourdi si on était un peu trop près d'une explosion. La session se terminait par un ride en wagonnet l'arme au poing pour évacuer les lieux avec la Gatling. Nerveux, jouissif et fun !

Damn it, empty!
Damn it, empty!
Parallèlement à ces deux sessions nous avons également eu quelques précisions supplémentaires quant au système de jeu. Le stock de munitions n'étant pas inépuisable il sera donc à gérer avec attention et il faudra bien veiller à se ravitailler régulièrement sur le corps de ses ennemis, où on trouvera aussi parfois quelques dollars. Sur le système monétaire justement, on apprend aussi que Marston pourra dépecer divers animaux sauvages et faire commerce de peaux et au rayon des petits plus on pourra se livrer à quelques défis comme la chasse aux vautours.

Quoi qu'il en soit Rockstar nous en a encore mis plein la vue avec son dernier bébé. Décors splendides et détaillés, animation des personnages ultra fluide (mention spéciale aux expressions faciales et à la synchronisation labiale parfaite), gestion de la lumière hyper réaliste et prise en main réactive, le titre semble ne pas arrêter de se bonifier avec le temps. On attend donc avec confiance (et impatience) de pouvoir mettre la main sur une version finalisée de cette ode à l'ouest sauvage, qui pour rappel sortira le 30 avril sur PS3 et Xboite 360.

A propos de l'auteur

14 commentaires

  • gyzmo

    08/06/2010 à 15h40

    Répondre

    Bon. Tous tes arguments, c'est bien beau. Mais tu ne parles pas de l'essentiel, Mandark : quand est-ce qu'il sort sur PC ???


    [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/please.gif"%20border="0[/img]

  • Mandark

    08/06/2010 à 17h28

    Répondre

    Et pour cause mon cher, pour l'instant la sortie d'une éventuelle version PC reste une rumeur (qui, connaissant Rockstar, pourrait bien se transformer en réalité d'ici quelques mois, mais d'ici là...).

  • Toshiro

    08/06/2010 à 17h41

    Répondre

    Et si c'est le cas, espérons que ça se fasse en douceur, contrairement au dernier GTA qui trimballait une foule de problèmes...


    Un clavier/souris sans visée automatique ... miam !

  • Anonyme

    08/06/2010 à 22h50

    Répondre

    Bon test,mais grossière erreur dans le premier paragraphe: Red Dead Revolver ne se passe pas en vue subjective mais à la troisième personne, et il ne met absolument pas en scène John Marston, à aucun moment. Et perso je l'ai pas trouvé bancal mais ça c'est subjectif (et je pense pas que tu l'aies vraiment trouvé bancal non plus, j'ai plutôt l'impression que tu y as  pas joué et que t'as été chercher vite fait un avis sur le net).

  • Mandark

    09/06/2010 à 01h06

    Répondre

    Eh bien tu as à la fois tord et raison. Le nom du perso était Red et pas Marston. J'ai fait un amalgame car leurs faces sont assez similaires et va savoir pourquoi dans mon souvenir c'était un jeu en vue subjective. My bad. Par contre je l'ai vraiment trouvé bancal et c'est pour ça que je n'ai pas été jusqu'au bout. Bon, je rectifie.

  • didhern

    13/06/2010 à 23h44

    Répondre

    bravo pour ce jeu le seul et unique problème c'est les missions qui se ressemblent trop sinon le jeu est tres beau mon pére dit du jeu que l'on dirait un vrai western sympas non

  • kou4k

    29/06/2010 à 15h22

    Répondre

    Rha je suis à la fin.... et y'a pas à dire, même si on s'en doute un peu, je suis resté sur le cul !

    c'est du jamais vu dans un JV à ma connaissance ^^


    tout simplement monstrueux !


     Quant à la jouabilité, ma principale crainte, etant un joueur PC et détestant le système de gunfight avec lock hazardeux des GTA sur consoles(Paoum ! dans ta tronche la vieille qui passait par là), elle est presque parfaite en mode semi-automatique.

  • Flob

    28/07/2011 à 13h20

    Répondre

    Du DLC gratuit ? Ils sont fous !!! ;phttp://jeux-video.krinein.com/conte ... 16749.html

  • Canette Ultra

    28/07/2011 à 13h24

    Répondre

    il y a encore des gens dessus ?

  • OuRs256

    28/07/2011 à 14h11

    Répondre

    Canette Ultra a dit :
    il y a encore des gens dessus ?


    Je l'ai ressorti hier

  • Canette Ultra

    28/07/2011 à 14h17

    Répondre

    Tu l'avais caché depuis combien de temps ?

  • OuRs256

    28/07/2011 à 14h39

    Répondre

    Canette Ultra a dit :
    Tu l'avais caché depuis combien de temps ?


    Ben 1 an, quand j'étais en Angleterre, j'avais pas de PS3 lol

  • Canette Ultra

    28/07/2011 à 14h41

    Répondre

    lol !
    tu as passé un coup de Swifer dessus ^^

  • OuRs256

    28/07/2011 à 14h46

    Répondre

    Ma mère a fait ça pour moi

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques