7.5/10

Eternal Champions - Test

Grand dans nos souvenirs comme dans les faits, ce jeu technique et doux nous projette dans un combat acharné sans s'ombrager des titres stars de ce genre, à l'époque, peu renouvelé.

Au travers des temps immémoriaux, de nombreux combattants légendaires qui auraient pu changer la face du monde ont péri dans les aléas d'une vie inconsistante de leur état et d'un destin peu joueur. Il leur est donné l'occasion de s'affronter entre eux pour pouvoir retourner dans leur époque et accomplir l'aboutissement de leur destinée. Mais pour cela il ne doit rester qu'un vainqueur. Etrangement, le scénario semble directement hérité du multivers de Moorcock qui proposait le même genre de concept, celui-ci étrangement nommé Eternal Champion (un Champion à plusieurs facettes dans plusieurs univers parallèles).

Jeu pas si populaire que ça dans son temps, Eternal champions possède toutefois une forte identité et de nombreux atouts qui l'ont rendu référence chez un certain public de joueurs exigeants sur Megadrive et Mega CD. Certes, il surfe sur la vague du populaire Street fighter et prend en quelque sorte le train en marche à l'époque. Toutefois, ce jeu est bien plus complet et possède une identité très forte qu'on aurait tort de ne pas vouloir retrouver. De plus il contient bien moins d'artifices (pas de boules de feu ou de pieds fulgurants) et se pose comme une des toutes premières simulations de combats, 2D certes, mais tout de même.ec_jeu2_250
C'est ce qui s'apelle sentir le vent passer.
Aujourd'hui disponible dans le catalogue de jeux arcade de la Wii, l'occasion nous a été donnée d'y remettre notre grain de folie enfantine pour redécouvrir le titre.

Tous les personnages colorés et hétéroclites y sont présents, de Trident l'Atlante gladiateur expert en Capoeira (quand même) à Jetta Maxx cette jeune russe maîtrisant la savate, en passant par Slash l'homme des cavernes au gourdin vengeur. De nombreux styles de combats plutots inédits pour l'époque tel que la canne ou le Kempo feront également plaisir aux fans.

Bémol important à ce tableau doré, la seule manette capable de rendre les sensations de ce jeu épique reste la fameuse à six boutons de la megadrive. Le pad Wii classique ne permet pas grand chose malheureusement et accentue la difficulté déjà bien présente. Mais ça reste un bonheur d'y jouer donc n'hésitez pas, faites-vous plaisir.

A découvrir

Rock Band - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Canette Ultra

    17/06/2008 à 12h56

    Répondre

     


    Eternal Champions n'a pas toujours été reconnu à sa juste valeur mais il est pour moi l'un des jeux (à l'époque) les plus techniques et les plus intéressants en matières de combat sur la mégadrive. il m'avait scotché des heures.


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques