8/10

The Evil Within 2 - STEMieux avant ?

Trois ans après un premier épisode réussi, Shinji Mikami et ses copains de Tango Gameworks vous proposent de reprendre contact avec l'inspecteur Castellanos qui part à la recherche de sa fille disparue dans la petite ville "tranquille" d'Union ...

Sebastian Castellanos est un homme détruit : sa fille est morte depuis des années dans l'incendie de la maison familiale, sa femme a toujours refusé d'admettre le décès de leur fille et l'a quitté, il a passé plusieurs jours dans une machine infernale, le STEM, et depuis ce jour, il traque sans relâche l'organisation Mobius, à l'origine de la maudite machine. Ah, il est aussi alcoolique. Bref, la vie est belle pour ce brave Seb et c'est justement lors de l'un de ses rencards avec sa bouteille de whisky préférée que son ancienne partenaire Kidman, travaillant pour Mobius, refait surface et lui demande son aide. En effet, la fille de Sebastian n'est pas morte mais elle a été utilisée par Mobius pour servir de noyau à une nouvelle version du STEM. Malheureusement, on a beau être une organisation tentaculaire-hyper-secrète-de-la-mort, quand on joue à l'apprenti sorcier ça ne se passe pas toujours très bien et la fifille de Seb a disparu dans les méandres du STEM, jetant la petite ville d'Union dans le chaos absolu...



La direction artistique est très réussie

Sebastian va donc voler au secours de sa fille et devra arpenter les rues d'Union à sa recherche. Pour ce faire, il ne sera pas seul et pourra compter sur l'aide d'agents de Mobius entrés dans le STEM avant lui, à condition de les retrouver. Chaque agent a sa propre spécialité et ne sera pas de trop pour affronter les horreurs qui vous attendent. La progression a aussi radicalement changé par rapport au premier épisode : au revoir le couloir dirigiste et bonjour le monde semi-ouvert offrant plus de liberté et un peu plus de répit entre les différentes phases d'action. Le rythme s'en trouve cassé, parfois au détriment de la tension que peut ressentir le joueur, mais ce dernier jouit d'un plus grand sentiment de liberté avant de tomber sur une séquence bien scotchante au détour d'une rue. L'exploration sera l'un des facteurs principaux pour débloquer armes et autres bonus, il serait donc dommage de passer à côté. La liberté de déplacement laissée au joueur permet ainsi au titre de jouir d'une durée de vie dépassant largement les 20 heures pour peu que l'on cède aux sirènes de l'exploration.



Le bestiaire est bien barré ... 'sont fous ces Japonais !

La ville d'Union est très bien rendue et se déstructurera progressivement, me faisant parfois penser à Silent Hill, pour sombrer dans le chaos. Les zombies ne seront pas vos seuls adversaires, vous aurez aussi le plaisir de croiser des humains corrompus par l'influence néfaste du STEM et quelques boss, plus ou moins réussis mais toujours mémorables. L'ambiance sonore est elle aussi très réussie, tant sur les musiques d'ambiance que sur les bruitages qui sauront vous faire sursauter au bon moment. Pour finir, les graphismes sont honorables sans pour autant mettre une claque à l'amateur de finesse graphique.



Quand tu réalises que "se faire exploser les tympans" n'est pas qu'une expression ...

The Evil Within 2 est au final une bonne suite ayant su apprendre des erreurs de son prédécesseur pour en extraire la substantifique moëlle agrémentée d'un univers plus ouvert, un rythme cassé mais des beaux moments de jeu. Vivement la suite !

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques