8/10

F.3.A.R. - Test

F.3.A.R est un bon renouveau de la franchise avec son mode histoire jouable intégralement en coop, son système de scoring et son ambiance malsaine à souhait. Les fans seront aux "anges" et les curieux peuvent se laisser tenter sans hésitation.

Le premier épisode de F.E.A.R. sorti fin 2005 sur PC et un peu plus tard sur consoles HD, avait réussi le mix entre le survival-horror style Resident Evil et le FPS bien nerveux à la Crysis. Les développeurs de l'époque, Monolith, ont donc réussi à donner un nom à leur série qui restera dans les mémoires des joueurs avec son ambiance très réussie, entre des apparitions flippantes de la petite Alma et des séquences de shoot au taquet avec une fonction bullet time qui fait son petit effet. Ce troisième épisode, réalisé par  Day 1 : Studios, continue à développer l'histoire d'Alma et de sa petite famille, avec cette fois, la possibilité de faire la campagne avec un ami, en coopération local ou en ligne. Chic, on pourra se faire peur en amoureux!

Chemin de F.E.A.R.

F.3.A.R. est le genre de jeux dont l'intérêt décuple en jouant en coopération. Seul, nous sommes face à un jeu d'action défoulant et intéressant à bien des égards, avec son scénario torturé, ses apparitions paranormales qui mettent mal à l'aise, et ses séquences de tirs qui en foutent pleins la gueule, avec ses ennemis à l'IA plutôt fine. Nous sommes bien dans un F.E.A.R. donc, les habitués
Il est où ce spectre!
ne seront pas dépaysés. Par contre, si on a l'occasion de découvrir le titre avec une autre personne, le fait d'avoir deux personnages jouables totalement différents dans leur style de jeu, donnera du plaisir à ceux qui ont le pad en main. En effet, en solo, on est obligé de commencer la campagne avec Point Man, le barbu peu bavard qui peut ralentir le temps, afin de mettre des pruneaux en pleine tête sans se fatiguer. Une fois, une mission terminée il est possible de la rejouer avec Paxton Fettel, son frère, ou du moins son fantôme, et doit donc utiliser ses pouvoirs psychiques pour prendre possession de ses ennemis par exemple, afin de pouvoir habiter un corps. Mais en coopération, chaque joueur prend le contrôle d'un frère, et les séquences de gunfights, assez intense dans F.3.A.R. cela dit en passant, gagnent en fun et en esprit d'équipe. Surtout qu'un système de scoring très sympathique a fait son apparition ici, avec des défis à accomplir dans une même mission afin de gagner
Tu cherches ton chemin petite?
des points d'expérience : tuer un certains nombres d'ennemis avec une arme en particulier, faire des actions en coopération, trouver une poupée Alma cachée dans le niveau, utiliser le ralenti un certain nombre de fois ou encore tuer une vingtaine d'ennemis en se planquant derrière un mur. J'en passe et des meilleurs, le nombre de défis étant assez élevé pour le coup. A la fin de chaque mission, un récapitulatif des points indiquera le meilleur joueur, appelé "le fils favori", et d'ailleurs, la fin du jeu sera différente en fonction du personnage qui aura été le plus efficace tout au long de la campagne. Un système de compétition tout en coopération, où il faudra à la fois s'entraider, tout en essayant de faire mieux que son frère d'armes pour que son avatar soit le grand gagnant de l'histoire.

F.E.A.R. ailleurs

L'ambiance est un élément clef dans ce jeu, et dans la série en elle-même d'ailleurs, et il faut avouer que cela fonctionne toujours très bien : les effets à l'écran lors d'un dysfonctionnement environnemental (comprenez lorsque Alma
Même pas peur!
fait des siennes), les apparitions de petites bestioles, les cris et autres bruitages qui font sursauter, bref, toutes ses petites choses qui mettent le joueur dans l'ambiance. Il est juste dommage que les développeurs ont parfois mal scripté leurs "événements surnaturels", il n'est pas rare de louper une apparition de la gamine ou d'un meuble qui bouge, car cela se passe dans notre dos. D'un côté, en coopération, cela peut être marrant d'entendre son collègue dire "oh putain tu as vu ça" alors qu'en fait, bah non, j'étais tranquillement en train de rechercher des munitions. Cela apporte un petit côté aléatoire, mais cela peut être frustrant tout de même. Heureusement que lors des moments clefs, le script fait bien son boulot, et qu'on est obligé de voir ce qui se passe. Sinon ce serait comme si on allait voir un film d'horreur au ciné en fermant les yeux, bande de trouillards !

Lent F.E.A.R. sur Terre

La durée de vie du titre est dans la moyenne des FPS scriptés, c'est à dire entre sept et huit heures de jeu. En coopération, le titre est plus facile que tout seul dans son coin, du fait de pouvoir s'entraider entre frérot, et de relever son acolyte lorsqu'il s'est pris pour un mur indestructible (mode bourrin "on"). L'IA des ennemis étant plutôt coriace, certaines situations chaudes peuvent devenir de vrais moments de bravoure. Il n'est pas rare que vos adversaires vous repèrent au loin à cause de votre lampe torche, ou qu'il essaye de vous contourner
Arrête de me fixer toi!
lorsque vous vous planquez trop longtemps derrière un muret. D'ailleurs, si un ennemi vous repère il n'hésitera pas à hurler votre position à ses potes. Un bon point donc et les "arènes de combats" se prêtent bien à ses nombreux gunfights intense face à ses soldats et monstres moins bêtes qu'ailleurs. La variété des situations et des décors (une prison, un pont, un centre commercial...) évite la routine, et mine de rien on ne voit pas le temps passé dans F.3.A.R. De plus, pour les plus curieux, refaire la campagne avec le deuxième personnage est une occasion de découvrir une nouvelle manière de jouer. Contrôler des ennemis avec Fettel est très différent de la méthode bourrin qui se la joue Matrix avec son bullet time. Une rejouabilité potentielle pour peu qu'on apprécie le titre bien sûr. Surtout que de nombreux défis sont disponibles, et que pour tous les débloquer, il faut bien maîtriser les maps. Après bien entendu cela s'adresse aux plus acharnés du pad, mais c'est tout de même plus agréable qu'un mode solo "vite fini vite oublié".

F.E.A.R. a ri "rouge sang"

Outre le mode coopération, F.3.A.R. propose des modes multi-joueurs jouables jusqu'à quatre. Le premier, intitulé "Contractions", est une sorte de mode survie où il faut faire face à des vagues incessantes de zombies et autres monstres, pour rester en vie le plus longtemps possible. Le second, "Survivant d'âmes", est
Pardon, je suis pressé!
une variation de "Contractions", où dès qu'un de nos survivants passent justement de vie à trépas, il devient un esprit malin qui aura pour but d'en faire de même avec le reste du groupe, l'objectif étant de rester le dernier humain. Dans "Le Roi des âmes", chaque joueur est au contraire un spectre et doit prendre le plus d'âmes possibles, le mode de jeu favori des gens méchants donc. Enfin, le dernier mode, "Course Démente", est le plus original du lot. Le but est de courir le plus vite possible pour échapper à une brume mortel,le tout en tuant les ennemis qui vous empêchent de vous sauver. Un mode bien stressant qui met bien dans l'ambiance "apocalypse/fin du monde", un peu comme l'ensemble du titre d'ailleurs.

F.3.A.R. est donc un titre à conseiller aux fans de la licence et aux curieux qui aiment les jeux à l'ambiance cinématographique version "épouvante-horreur". Et comme lorsqu'on va au cinéma voir un film, c'est plus sympa de découvrir l'histoire de Point Man et Fettel en étant accompagné... mais pas pour un plan romantique bien entendu!

 

Les Plus Les moins

+ La campagne en coop

+ L'ambiance générale

+ Des ennemis qu'on respecte

- Quelques apparitions mal scriptées

- Un poil trop court, on en redemande !

 


A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    4 commentaires

    • Guillaume

      20/06/2011 à 13h25

      Répondre

      Une histoire de famille avant une histoire d'horreur... Peut-être mais en tout cas, ce n'est pas pour un public familial !http://jeux-video.krinein.com/f3ar- ... 16408.html

    • Guillaume

      25/06/2011 à 17h14

      Répondre

      Je viens d'acheter le jeu et j'ai joué une petite heure, et je dois dire que l'ambiance est plutôt prenante.

    • Guillaume

      02/07/2011 à 08h37

      Répondre

      On sent bien que pour apprécier pleinement Fear 3 il faut jouer en coop !
      J'aime bien l'ambiance du titre et son côté stressant. Et pas juste à cause du paranormal... Entendre "Il est derrière la caisse" alors qu'on sait qu'il y a 50 soldats dans la salle, ça fait au moins aussi peur que de voir un spectre quelques secondes !http://jeux-video.krinein.com/f3ar-23171/critique-16506.html

    • Maverick

      02/07/2011 à 15h05

      Répondre

      Yep les soldats sont de bons... soldats^^

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques