8/10

Fable - Test

Oakvale, petit village paisible dans le sud d'Albion, fondé bien après la chute de l'Ancien Royaume. Ses habitants y vivent heureux et tranquilles, la nature verdoyante les entourant et son pub accueillant ne sont que quelques points attirant le touriste. Mais toute bonne chose a une fin dans ce monde cruel, c'est ainsi qu'une horde de bandits vient mettre à feu et à sang tout ce que vous aviez de plus cher. Ne vous restant plus rien, vous décidez de suivre un mage pour qu'il vous apprenne à manier l'épée, l'arc et la magie. Ainsi commence votre périple dans le monde d'Albion.
Alors là, on peut dire que ce jeu se sera fait attendre. Et pour notre plus grand bonheur il a fini par sortir. On nous avait promis un monde libre, où vous pourriez faire tout ce que vous vouliez, en marge des autres RPG (Role Playing Game. Pendant anglais de jeu de rôle. Jeu où l'on incarne un ou plusieurs personnages dont les caractéristiques évoluent durant l'aventure). Ce dernier devait renouveler le genre, faire avancer le schmilblick en ne mettant pas d'évolution par expérience. Mais au final, quand est-il réellement, entre fantasmes de programmeurs et réalité, il y a un pas, plus ou moins grand suivant les programmeurs. Ici, vous allez voir que tout ce que l'on nous avait promis n'a pas été tenu, est-ce un mauvais jeu pour autant ? Réponse tout de suite.


Je veux être un bon chevalier


Vous commencez donc votre initiation, vous apprendrez à manier l'épée, l'arc et la magie. Vous verrez votre personnage passer de l'état d'enfant à celui d'adolescent pour finir adulte. Dans ce dernier état, vous viendrez à quitter la guilde pour effectuer des quêtes dans le monde d'Albion. Jusque là, rien de nouveau, mais là ou les choses sont différentes, c'est que vous allez avoir la possibilité de modeler votre personnage comme bon vous semble. Que ce soit à propos du physique ou du mental. A vous de choisir votre coupe de cheveux, vos habits etc... mais aussi votre penchant. Car ici, vous pouvez partir du bon comme du mauvais côté. Vous pouvez donc modeler à loisir votre personnage, mais sachez que cela a une influence sur le reste du jeu, et oui, si vous êtes bien rasé, bien habillé et que vous vous comportez comme un bon chevalier, les gens vous accueilleront à bras ouverts. A contrario, si vous vous comportez mal, les gens vous fermeront la porte, auront peur de vous, etc. Mais vous avez ici une multitude d'aptitudes pour modeler votre personnage, tout n'est pas blanc ou noir, à vous de faire ce qui vous semble le mieux pour lui.
Mais Fable, ce n'est pas qu'une suite de quêtes, c'est aussi la vie de votre héros, et en tant que tel, il vous faudra vous marier, avoir des enfants etc...Même si ces actions ne sont pas obligatoires au bon déroulement de l'histoire, elles vous permettent de vous plonger encore plus profondément dans cette dernière.
Côté technique, Fable en met plein la vue, il fait littéralement sortir les tripes de la Xbox. Malgré quelques problèmes de frame rate (Littéralement taux d'images. Plus ce taux est élevé, plus l'animation est fluide.), tout bouge à merveille, c'est un régal pour les yeux. Nature verdoyante et diverse, on voit que les petits gars de Molyneux n'ont pas fait les choses à moitié. L'un des plus beaux jeux du moment (si ce n'est LE plus beau). Pour parfaire le tout, Mr Danny Elfman, himself, a fait la bande son d'intro du jeu, et je peux vous dire qu'elle est de qualité. Pour le reste de la Bande originale, c'est comme à son habitude Russel Shaw qui s'en est chargé (musicien attitré de l'équipe de Molyneux depuis des années). Mais malgré tout cela, quelques lacunes sont bien présentes, et quelques promesses non tenues.


Euh, non, attendez, finalement, je choisis le côté obscur de la force


Voilà, on nous avait promis un monde ouvert, où l'on serait libre de tous mouvements, même si l'idée était assez utopique, on y croyait dur comme fer. Laissez moi vous dire que si c'est ce que vous cherchez, vous allez être déçu. Car ici, vous ne pourrez faire que les quêtes qui vous sont préalablement imposées, pas de hors piste. Même si on a droit à quelques quêtes annexes, celles-ci ne suffisent pas à nous ôter de la tête que nous sommes dans des rails et que ne nous pouvons pas nous en écarter. Les loadings aussi fréquents que longs renforcent l'impression de ligne droite et de prise par la main. Autre promesse non tenue, celle de l'expérience, ici, vous ferez comme dans tous les autres RPG, de l'upgrade (comprenez par là que vous faites évoluer votre personnage pour qu'il devienne plus fort, plus rapide etc), ni plus ni moins. Bien sûr vous avez beaucoup d'options qui s'offrent à vous, n'allez pas croire qu'ils aient bâclé la chose, loin de là. Vous pourrez très bien faire de votre personnage un mage redoutable, ou bien un chevalier féroce ou encore un archer hors pair. Tout cela ne dépendra que de vous et de votre façon à distribuer vos points de compétences.
Dans la famille je fais comme tout le monde, je voudrais la durée de vie. Et oui, car ici vous ne passerez pas 107 ans sur le jeu, pensé pour être refait, ce dernier ne vous tiendra pas plus d'une quinzaine d'heures, tout au plus. Bien sûr le fait de vouloir refaire le jeu en bon ou en mauvais pouvait justifier ce choix, mais tout de même si peu de temps. Cela peu s'expliquer pour la non difficulté du titre, car ici que ce soit au début ou à la fin, rien ne vous sera impossible, aucune quête ne vous donnera assez de fil à retordre pour dire avoir été en difficulté. Mais sur ce point, on pourra dire que c'est la bête noire des jeux du moment.
Après avoir fait le tour de la chose, je pense qu'il est temps de dresser un bilan.

Choisissez votre camp


Malgré les promesses non tenues, Fable est un bon jeu, on prend plaisir à sillonner les routes d'Albion. La maniabilité très bien pensée pour le pad Xbox nous conforte dans cette idée. Le fait que le jeu se finisse aussi vite nous laisse malgré tout sur notre faim, et même en ayant trois femmes et pleins d'enfants, vous finirez par arrêter d'y jouer. Sauf, bien sur, dans le cas où vous voudriez refaire l'aventure d'une toute autre manière. Le replay value dans ce style de jeu est généralement assez bas et pour une fois c'est l'inverse. Même si ce n'est pas la révolution attendue, Fable est un jeu à parcourir, il ne tient plus qu'à vous de faire le bon choix, après tout la vie est faite ainsi.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • kou4k

    24/02/2005 à 18h46

    Répondre

    médiocre...
    cf "critiques des internautes" pour explicatoins ^^.

  • Anonyme

    31/07/2005 à 16h50

    Répondre

    bon mais trop de fausses promesses je met 6/10

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques