Fanday Blockbuster 2

Microsoft nous avait invités hier soir à un rendez-vous dans un de leurs lofts Xbox 360 pour une présentation de quelques uns des gros jeux à venir sur leur console. Et quand il s'agit de tester Burnout Paradise, Devil May Cry 4, Lost Odyssey et Rainbow Six Vegas 2, il ne faut pas me le demander 2 fois.

La soirée commence aux alentours de 19h. On se retrouve en compagnie d'autres représentants de sites de jeux vidéo, entourés d'une dizaine de TV accompagnées de leur Xbox 360 faisant tourner les jeux, les paddles étant mis à disposition de tous, sauf en ce qui concerne Rainbow Six qui faisait bande à part dans une salle dédiée pour éviter qu'on ne prenne de photos d'une version alpha, pas forcément très flatteuse en terme de rendu. Un buffet avait aussi été prévu pour l'occasion, mariant apéricubes et Shoko-Bons, ainsi que saucisson et fraises tagada. Il aura vite été dévalisé, à une heure où on commence à avoir faim et où on n'a pas eu l'occasion de manger.

Une demi-heure plus tard, Microsoft nous remercie de notre présence, et les présentations des jeux peuvent commencer.

Burnout Paradise


C'est EA qui prend la parole en premier, en nous présentant Burnout Paradise, dont on avait déjà eu un aperçu avec la très bonne démo déjà disponible. Premier opus de la série véritablement next-gen (le Revenge n'était qu'un portage), la série se montre comme toujours un aboutissement technique. Plus de détails, des déformations de véhicules plus poussées, une grande ville à parcourir, le tout en affichant fièrement 60 images par seconde sans faiblir. La grande classe.
Au niveau du gameplay, la recette change. On garde les mêmes ingrédients, à savoir ces voitures boostées à grands coups de nitro dont le but est de tout dévaster, son propre véhicule ne faisant pas toujours exception. Mais là où Burnout proposait une succession de circuits, celui-ci offre une grande ville, Paradise City, que le joueur sera libre de parcourir afin d'y dénicher des défis, en solo comme en multi. Le jeu en ligne est d'ailleurs un point qui a été très travaillé, grâce à une interface très pratique pour affronter d'autres joueurs, ainsi que de petits gadgets comme la gestion de la Live Vision Camera pour prendre la pose à la fin d'un défi. Si certains de ces défis vous feront affronter seul vos adversaires, d'autres seront à effectuer en coopération, comme une espèce de saute-mouton en voiture. Original.
EA ne nous laisse pas repartir les mains vides, chaque site repart avec un exemplaire du jeu, ainsi qu'une ceinture estampillée Burnout Paradise, qui me semble ma foi d'assez bonne qualité après l'avoir portée toute la journée. A défaut d'une critique de la ceinture, une critique du jeu sera bientôt publiée sur krinein.

Devil May Cry 4


C'était avant tout pour Devil May Cry 4 que je m'étais déplacé. J'en avais la bave au lèvres quand Nobilis (qui s'occupe du marketing de Capcom) a pris le relai, et ce n'était pas uniquement parce qu'une charmante demoiselle nous le présentait. On retrouve notre bon vieux Dante dans ce nouvel épisode, mais on découvrira Nero et son bras-grappin appelé Devil Bringer. Un nouveau style de combat pour enrichir cet excellent beat'em all.
Devil May Cry 4 ne fait pas dans l'originalité. On se retrouve très vite dans ce qu'on connaît si on a joué aux épisodes précédents, mais tout est plus beau, plus riche, plus abouti. Il m'aura véritablement scotché devant la console, et j'ai hâte de pouvoir toucher la version finale.
Il y a cependant un point qui m'a quelque peu effrayé. J'ignore sur quel mode de difficulté était réglé le jeu, mais se retrouver avec Nero (donc un personnage qu'on ne connaît pas) à la fin du 3ème chapitre et vaincre le Boss en ayant été touché une seule fois, j'espère que la difficulté élevée des précédents Devil May Cry n'aura pas été trop tirée vers le bas, ou que le jeu propose de plus nombreux modes de difficulté.
Là encore, un petit cadeau avant de repartir. Un bien joli dossier de presse, et un tee-shirt très sympathique (à ma taille, que demander de plus).

Lost Odyssey


Je dois reconnaître que les différents échos que j'ai pu avoir de Lost Odyssey me faisaient un peu peur, mais c'était l'occasion de pouvoir me forger ma propre opinion du jeu.
Avec un Sakagushi à la tête du projet, la comparaison avec Final Fantasy était inévitable. Cependant, les arguments avancés étaient douteux. On nous rappelait combien la série de Square Enix propose des cinématiques de toute beauté, pour des graphismes en jeu forcément bien loin de cette qualité. L'objectif était de nous montrer la séquence d'introduction de Lost Odyssey, bien jolie, qui nous propulse directement dans un combat sans qu'on se soit rendus compte qu'on passe de la cinématique au jeu. Plutôt sympa, mais c'est un peu facile de mettre ça en avant quand Final Fantasy n'a pas encore fait son entrée sur les nouvelles consoles. Je doute qu'un tel discours puisse être tenu après la sortie de Final Fantasy XIII...
Présenter un RPG n'est pas simple, il a donc fallu charger une sauvegarde un peu plus lointaine pour nous montrer autre chose du jeu. C'est là que j'ai quelque peu déchanté. Des graphismes finalement assez quelconques dans la réalisation, ne faisant pas honneur à l'Unreal Engine 3 qui était employé, et surtout un design assez atroce, et une fluidité pas toujours au rendez-vous.
Je reste assez curieux de tester Lost Odyssey sur du long terme, pour juger des lourdeurs de gameplay dont il est accusé (principalement à cause de temps de chargements trop fréquents et trop lourds). A voir, si le design ne me rebute pas trop.

Rainbow Six Vegas 2

On n'aura pas eu la chance de jouer à Rainbow Six Vegas 2, Ubi ne souhaitant pas qu'on touche une version alpha, mais on nous aura montré une partie de 3 différentes missions.
Au programme du mode solo, un digne successeur du très sympathique Rainbow Six Vegas, dans des environnements un peu plus ouverts (mais toujours une certaine linéarité) et en plein jour. Une idée reprise à Call of Duty 4 fait son apparition : le système d'expérience. A chaque ennemi tué, des points d'expérience sont gagnés selon la façon dont on aura opéré : tir à distance, tir rapproché, grenade. Cette expérience permettra de débloquer de l'équipement, à la fois pour le mode solo et le mode multi.
Ce multi était déjà le point fort de l'opus précédent, aussi il aura de nouveau fait l'objet d'un soin tout particulier. Le mode coopératif aura été revu, permettant maintenant à un joueur de rejoindre une partie en cours en tant que 4ème Rainbow, et d'en partir quand bon lui semblera, sans pour autant nuir à la partie.
Difficile de juger de ce qu'on a vu. Visuellement, on est très proche du premier Vegas, avec pas mal de bugs et de chutes de framerate, alpha oblige. La difficulté a été revue, nous a-t-on dit, de telle sorte à satisfaire autant les novices que les plus expérimentés. Cela passe par un nombre de niveaux de difficulté revu à la hausse.
Ubi ne semble pas trop prendre de risques avec ce nouveau Rainbow Six Vegas. La recette avait bien fonctionné pour le premier, elle semble juste légèrement meilleure pour celui-ci.

Il est pas loin de 22h, l'heure de partir. Les consoles s'éteignent, les TV aussi, le buffet a été ravagé depuis bien longtemps. Merci à Microsoft pour cette invitation, j'espère qu'il y en aura d'autres, je serai présent.

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Guillaume

    24/01/2008 à 10h36

    Répondre

    Je veux la chronique jour par jour de la ceinture Burnout !


    J'étais là bas aussi, et pour ma part, je jouerais volontiers à Devil May Cry 4, pour le côté pas prise de tête. A Vegas 2, pour retrouver le plaisir de jeu que j'avais ressenti dans le premier Vegas.


    Burnout m'a laissé a priori un peu froid, je dois bien l'avouer, mais on verra ça dans le test qu'en fera Fen-X. Quant à Lost Odysssey, ce n'est définitivement pas ma came ce style de jeu...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques