Fanday Turok

A quelques jours de la sortie de Turok (le 7 février 2008 pour rappel), Krinein était convié à un fanday Turok par l'agence Heaven, c'est-à-dire une séance de présentation du jeu vidéo caractérisée par une bonne ambiance générale et la présence d'un buffet à base de fraises tagada et autres sucreries dont les gamers, parait-il, raffolent.

Entrons directement dans le vif du sujet, c'est-à-dire la présentation de Turok par un lead designer de Propaganda, accompagné d'un chef de produit et d'une responsable marketing :

Que de monde, que de monde !
Que de monde, que de monde !
L'envie de reprendre une licence qui a connu des beaux jours mais s'est ensuite vautrée dans le très moyen, a été une décision des plus évidente. Une petite étude de marché a montré que de nombreux joueurs étaient encore nostalgiques de Turok, et qu'ainsi, d'un point de vue commercial, le projet était viable. Par ailleurs, l'équipe de Propaganda appréciait particulièrement cette licence car l'occasion leur était donné de pouvoir repartir sur des bases neuves tout bénéficiant d'une certaine aura...

Au départ, Turok a été pensé comme un jeu solo, mais le développement du jeu ayant pris de l'avance, tout un pan multi-joueurs  a été ajouté. Nul besoin de le dire, on y trouvera les modes de jeu habituels : matchs à mort et capture du drapeau. Petite spécificité, le mode CTF existe en deux versions : capture simultanée d'une part, et capture tour à tout d'autre part. Dans cette dernière, une équipe prend le rôle unique de défenseur tandis que l'autre attaque. Puis le round suivant les choses s'inversent.

On a parlé de buffet ?
On a parlé de buffet ?
A entendre le lead designer, les gros points fort de Turok sont la possibilité de pouvoir jouer furtivement ou de façon bourrine (mais les cartes sont pourtant globalement linéaires), d'affronter des intelligences artificielles avancées, et de rencontrer des dinosaures. Ce sont d'ailleurs avant tout ceux-ci que l'on nous a présenté lors de la démonstration. Et avouons-le, c'est impressionnant. Bien modélisés, ils se déplacent de façon très fluide, la plupart d'entre eux avec agressivité, et l'appui sur la gâchette droite permet a priori de toujours les tuer d'un seul geste (la caméra se place en vue extérieure pour mieux admirer la boucherie).

Les premières impressions sur le jeu à proprement parler sont plutôt mitigées. De l'extérieur, on a le sentiment que la démarche du héros est un peu lourde, et qu'il est lui-même peu facile à manier. Par ailleurs, il semble y avoir beaucoup de décors extérieurs façon jungle. Dinosaures obligent évidemment...

Après la présentation, des consoles ont été mises à disposition pour que nous puissions avoir un avant-goût plus fort du jeu. Finalement, il n'y a pas qu'une histoire de dinosaures dans Turok, on se battra en grande partie contre une bande de mercenaires.

Difficile d'en dire plus pour le moment. Il nous reste à dépecer davantage la bête pour faire un test plus complet prochainement.

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

2 commentaires

  • Aenem'

    02/02/2008 à 09h57

    Répondre

    Sympa.

    La démo sur le playstation network (sur Playstation 3) de Sony en tout cas avait confirmé cette impression mitigée...

    A voir si le jeu en vaut la chandelle en version finale. Ce serait pas mal surtout que Turok est une licence qui le mérite tout de même!

  • Anonyme

    07/02/2008 à 18h06

    Répondre

    Le jeu est vraiment bien à mon gout!


    la difficulté est même un peu élevé je galèr pour tuer la bête.


    Si quelqu'un à une astuce je suis preneur

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques