8/10

Fantasy Life - Une vie de rêve !

Une vie de rêve ? Un jeu de rêve ? Presque tant ce jeu est captivant. Chasseur ou cuistot ? Mineur ou paladin ? Tant de choix que finalement, vous ferez sûrement tout cela ! Et avec le sourire !

La 3DS est une console qui offre des jeux qui me permettent allègrement d'occuper mon temps dans les transports. Level-5 est d'ailleurs l'un des contributeurs que je préfère sur la machine car les jeux proposés sont aussi bons sur le fond que sur la forme. Il est difficile pour moi de renier des séries comme Dragon Quest ou Inazuma Eleven. De plus, avec la durée de vie de ses jeux, Level-5 n'est pas du genre à prendre le joueur pour un gogo. Et cela, sans compter le temps que vous pouvez consacrer à tout débloquer. Ainsi, quand Fantasy Life débarque, bien que je n'aie pas suivi le développement du jeu, j'ai une bonne intuition. Par contre, ce n'est pas forcément un avantage pour le jeu car si je suis déçu, la descente sera plus dure.


C'est la classe mais il vaut mieux commencer par un ennemi plus... petit ! 

Pour le pitch, vous et votre avatar tout mignon, vous déboulez dans le monde onirique de Révéria. Un monde sympa et coloré où tout semble fait pour que vous vous la couliez douce. Cependant, la terrible menace des pierres du chaos vient remettre en cause cet équilibre. C'est peut-être une bonne chose car depuis le départ de la déesse des carrières, les habitants semblent moins décidés à trouver un but dans leur vie. Naturellement, votre quête ne sera pas sans allié et le premier est un adorable papillon qui saura vous guider à travers le monde. Sous son allure guillerette, le jeu présente des thèmes intéressants comme le désir d'affirmer ses envies et son choix de vie. En aidant les habitants à prendre conscience de leur but, vous serez les spectateurs d'une fable riche en situation et en personnage (à l'instar d'un Dragon Quest). Certes, le jeu est peut-être très gentillet mais il le fait bien et il y a de quoi vous occuper.


Il n'est pas mimi notre paladin ? 

En effet, outre la quête principale et les multiples quêtes annexes, vous avez le cœur du jeu : les carrières. Au nombre de douze, ce sont des métiers que l'on peut classer en trois genres. Le combat pour commencer regroupe les paladins, défenseurs du peuple, dont la particularité est la maîtrise du bouclier. Les mercenaires, toujours prêts à affronter les plus grands périls avec leur terrible espadon. Les chasseurs sont mes chouchous avec leurs arcs et les affrontements contre les plus puissantes créatures (même une carotte géante est dangereuse dans Révéria). Et les mages qui maîtrisent les sorts avec leur bâton. Ensuite, vous avez les carrières de collecte comme Bûcheron, Mineur ou Pêcheur. Comme souvent, j'apprécie les joies de la pêche virtuelle où je suis en plein duel avec les poissons les plus retors (je pouvais passer des heures dans Ocarina of Time à pêcher). Enfin, viennent les carrières créatives comme menuisier, tailleur, alchimiste ou encore forgeron. Chaque métier a ses propres quêtes et ses bonus statistiques pour guider votre personnage. Pas d'inquiétude à avoir, vous pouvez (et vous êtes même encouragés par le jeu à le faire) embrasser chaque métier pour avoir le plus de quêtes, de rencontres et d'expérience possibles sachant qu'une compétence acquise est valable pour votre personnage sans distinction de carrières. La chasse vous donne la possibilité de tirer à l'arc alors vous pourrez même le faire en étant cuisinier.


L'union fait la force ! Y compris pour les bandits ! 

Dès lors, la durée de vie est allongée si vous ajoutez les quêtes de carrières et la possibilité d'augmenter vos capacités à chaque nouveau niveau de carrière. On se prend alors à flâner dans chaque zone pour augmenter ses compétences ou le plaisir de la balade. Il est vrai que le joueur peut cibler ses quêtes et se jeter à corps perdu dans la réussite d'objectif mais il découvrira très vite que de nombreux défis peuvent apparaître au gré de l'aventure.

Cependant, avant de plonger dans l'aventure, il faut prendre conscience du fait que ce jeu a quelques menus défauts. En effet, malgré les bonnes intentions des développeurs, des allers et retours seront nécessaires et tueront un peu le rythme. Si la fabrication d'objet peut être automatique, il faudra passer par de nombreux moments de créations qui sont répétitifs. La collecte d'éléments pour la fabrication demandera également du temps ou de l'argent. De plus, les combats connaîtront quelques ralentissements (rares mais présents) et les coups ne répondront pas toujours au doigt et à l'œil même s'il demeure aisé de comprendre les mécaniques de combats. Néanmoins, malgré ces éléments, Fantasy Life est un jeu dense qui occupera longtemps les aventuriers en herbe. Cependant, pour prendre conscience du potentiel de ce jeu, il faudra y passer du temps car c'est dans la durée que réside le vrai plaisir de Fantasy Life.


Petite mise en beauté ! 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques