8/10

Far Cry 2 - Test

Far Cry 2 ou le retour d'un titre qu'on croyait perdu avec le départ de Crytek. Il fallait avoir confiance en Ubisoft, pour nous sortir un des titres majeurs de cette fin d'année.

« Saga Africa ! » Yannick Noah aurait pu développer ce jeu mais en bon tennisman, il a préféré faire de la chanson. Heureusement, Ubisoft Montréal s'est chargé de nous faire un Far Cry 2 qui déboite et qui donnerait envie à Johnny Hallyday de hurler « Allumer le feu ». Comment ça je déraille moi ??? Allez, on prend sa boite de médocs, son fusil et on va chasser du Chacal !

Le Chacal... sans Bruce Willis

L'Afrique, continent miné par les guerres civiles. Ici, dans un pays où il fait chaud et où les gazelles boivent de l'eau, deux factions ennemies se disputent les armes et le pouvoir. Leur fournisseur en denrées militaires: un certain Chacal, que vous avez décidé de traquer. Pour se faire, vous allez devoir bosser pour ses clients : l'APR et l'UFLL.
Ce que l'on peut dire, c'est que vous allez en voir du pays et en avoir des ampoules aux pieds. Vous serez baladé d'un endroit à l'autre de la map, en fonction des missions décrochées auprès de l'une ou de l'autre faction. De l'ombre... Enfin !
De l'ombre... Enfin !
Il va falloir aller de ville en ville, en passant par la savane... et ses dangers. Le plus souvent, il vous faudra trouver un contrat et le remplir bien entendu. Cela peut être un vol qualifié ou de la destruction pure et simple. L'avantage de Far Cry 2 est que vous êtes libre, comme un oiseau, enfin plutôt comme un Chuck Norris en Rangers, le fusil entre les dents. Il vous faudra donc vous équiper en conséquence pour votre mission, chez l'armurier du coin. Vous êtes plutôt brutal ? Optez pour la méthode forte et bombardez à tout va. Ou alors, vous êtes mesquin et vous préférez vous planquer dans un coin, pour sniper comme un fourbe. Pas de problème. Avec Far Cry 2, c'est comme la SNCF : c'est possible.

« 15 kms à pied, ça use, ça use ! »

Les missions principales vous prendront pas mal de temps. Une bonne trentaine d'heures sans forcer. En s'amusant à faire tout ce qu'il y a autour, cela peut même monter très rapidement : un coup de fil anonyme, un soir de pleine lune pour une mission spéciale et hop, on est reparti pour une heure de jeu en rab. Enfin... la mission en elle-même ne prendra peut-être que dix minutes. Les 50 restantes, c'est pour se coltiner le gros défaut du jeu : la répétitivité de certaines phases de jeu qui sont pour le moins...gonflantes.
Vous êtes à un point A. On vous demande d'aller à un point B pour tuer quelqu'un, par exemple. Alors on y va, courageux comme pas deux. « Tiens un poste de garde ! Blessé ? Une pression sur LB et c'est réparé.
Blessé ? Une pression sur LB et c'est réparé.
Chouette de l'action. » On dézingue les rebelles et on continue son chemin. « Oh tiens, un deuxième poste de garde. » Bon... au niveau du quatrième, on décide de l'éviter en priant qu'une patrouille ne va pas nous poursuivre. Raté... Une Jeep avec un gaillard à la mitraillette nous prend en chasse. Alors, tel un Steven Seagal déserteur, on s'occupe d'eux en deux temps, trois mouvements. Au passage, une petite réparation du véhicule ennemi s'impose, histoire de reposer nos pieds et de polluer la nature environnante. Enfin, on arrive à notre fameux point B après vingt minutes de ballade. Notre petite affaire réglée, on nous demande de retourner au point A pour X raisons. Et c'est reparti. « Oh ! C'est bon, j'ai fait le ménage à l'aller, le trajet va être rapide. » Et bien non ! Magie. Il faut se retaper tous les postes de gardes. Je résume pour faire claire : c'est vite saoulant. A cela, on se coltine une malaria du tonnerre, qui va vous foutre minable n'importe quand, et qu'en plus, on ne peut pas stocker les médocs pour se soigner, alors oui, Far Cry 2 a des mauvais côtés chiants à mourir. Mais heureusement, le reste est magnifique.

C'est beau une jungle feu

Techniquement, les petits gars de Ubisoft ont fait du super boulot. Les textures sont de qualité (il n'y a qu'à regarder les rochers pour s'en rendre compte), les effets de lumière sont sublimes, les explosions réalistes et le feu plus vrai que nature. Ca fait plaisir à la rétine. Et puis, c'est immersif au moins. Surtout qu'ils n'ont pas fait les choses à moitié. La météo est dynamique, avec pluies et vents qui peuvent faire leurs apparitions. Idem avec l'heure de la journée. Vous préférez attendre la nuit pour attaquer vos ennemis, pas de problème. Je vais tout détruire, je suis un fou moi !
Je vais tout détruire, je suis un fou moi !
Un très bon point pour ce Far Cry 2.
Le feu est géré de manière très réaliste également. La propagation des flammes est incontrôlable et variable en fonction du temps : si il y a du vent et qu'il fait sec, vous pouvez être sûr que toute la zone va brûler, tant qu'il restera de l'herbe à cramer. Les pyromanes vont s'y donner à cœur joie : c'est pas bien, mais c'est pratique pour sortir de sa planque un tireur d'élite un peu trop casse-noisettes ! D'ailleurs, les snipers, ils sont difficiles à débusquer. Les hautes herbes sont vraiment des cachettes idéales. C'est sans doute pour cela qu'il est impossible de se coucher parterre dans Far Cry 2. Cela aurait franchement été injouable et aurait limité les parties multi-joueurs à du tir longue distance. Dans le genre somnifère, cela aurait été excellent. Mais pour le fun... Heureusement, ce n'est pas le cas. Même accroupi, il est dur de se faire repérer. Cela suffit largement... Parole de sniper !

Live or Dead

Un FPS sans un mode multi de qualité n'est pas un vrai FPS. Far Cry 2 ne déroge donc pas à la règle et nous offre tout ce qui se fait de mieux dans le domaine. Un système de classe est disponible, avec pour chacune, une arme principale (fusil d'assaut, à lunette, à pompe ou mitrailleurs par exemple), une arme secondaire (pistolet de point généralement) et enfin quelques grenades. C'est pas toujours bourrin Far Cry 2. Promis !
C'est pas toujours bourrin Far Cry 2. Promis !
Chaque partie jouée rapporte des points, qui en fonction de notre « talent » ou de notre réussite dans la manche écoulée, seront plus ou moins nombreux. Et plus on a de points, plus on monte de niveaux, et plus on nous offre de diamants à dépenser pour débloquer de nouvelles armes. C'est chouette non ?
Niveau mode de jeu, on retrouve le classique Match à mort et sa variante par équipe. Le but : tuer tout ce qui bouge. Il y a également la capture de diamants : on doit aller choper les pierres précieuses de l'ennemi et les ramener à notre base. Enfin, le mode soulèvement, où il faut capturer les trois points clefs de la map, et une fois notre mission effectuée, assassiner le capitaine de l'équipe adverse. Mais, le gros avantage de Far Cry 2 est sans conteste le nombre de cartes disponibles qui est proche de l'infini grâce à l'éditeur.

Créateur de talent

Un éditeur de map, c'est courant sur PC, mais rarement fourni avec le jeu, et très souvent, compliqué à prendre en main. Ici, même avec une manette, c'est super ergonomique, et il est possible de faire tout et n'importe quoi, avec une extrême facilité. La seule chose qu'il faut, c'est de l'imagination. C'est un ciel pour draguer ça !
C'est un ciel pour draguer ça !
C'est pas donné à tout le monde, d'accord, mais on se prend au jeu. Il y a 4 environnements disponibles : savane, désert, jungle et forêt. Il est possible de combiner les objets de tous ces environnements sur une même carte. Les possibilités sont incroyables. Les bâtiments disponibles ne vous plaisent pas ? Prenez des blocs de bétons et créez le votre. Vous avez envie de faire une carte avec des falaises, une rivière et des îlots réunis par des ponts ? Allez-y, faites le. Jamais un éditeur n'avait été aussi complet sur console.
Il est intéressant d'échanger ses cartes avec les autres joueurs / créateurs et de voir ce qui est proposé par nos confrères. Certains éditent vraiment des maps hyper bien foutues. A rendre jaloux.... Ou à donner envie de faire mieux ! En tout cas, avec un éditeur aussi bon, un moteur graphique au poil et un mode solo très long comparé aux FPS concurrents, Far Cry 2 mérite une place de choix dans notre ludothèque. Et pourtant les places sont chères en cette période de l'année !

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    1 commentaires

    • Anonyme

      20/02/2010 à 23h53

      Répondre

      je l'ai acheter jai fai 7 map dont preske la reproduction de la carte favorite en multi jen sui ka 15% du jeux au bout de 2 semaine. pa decu au niveau rapport qualité prix un conseil trouver l'argent et acheter le vous ne serer pa decu

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques