6.5/10

Far Cry Instincts Predator - Test

Sorti il y a près de deux ans sur PC, Far Cry avait fait forte impression avec ses graphismes de toute beauté et son gameplay aux petits oignons faisant même de l'ombre à Doom 3 qui n'en finissait plus d'être reporté.

Ubi Soft a donc logiquement décidé d'adapter son FPS phare sur Xbox et sortir ainsi deux jeux très différent de la version PC : Far Cry Instinct et son add-on Far Cry Evolution. Cette nouvelle version Xbox 360 nous permet de retrouver ces deux jeux pour le prix d'un, le tout enrobé d'un habillage plus attrayant exploitant les capacités de la console next-gen. Par contre, la deuxième aventure ne sera disponible qu'une fois la première finie.


Gunfights et pouvoirs mutants

La principale nouveauté de ces aventures par rapport à la version PC est l'apparition de pouvoirs mutants chez le héros dus à l'injection d'un sérum par le savant fou de l'île. Il peut ainsi courir très vite, effectuer des sauts impressionnants, tuer ses ennemis à l'aide d'un bras surpuissant ou encore repérer les traces de ses ennemis. Tous ces pouvoirs consommant de l'adrénaline, leur utilisation n'est bien entendu pas illimité. Cet ajout au niveau du gameplay est bienvenu et permet de procurer des sensations supplémentaires au joueur qui prend alors un malin plaisir à jouer le prédateur.

L'infiltration est aussi plus prépondérante avec la possibilité de se déplacer discrètement pour planter son couteau dans le dos de son adversaire. On peut aussi poser des pièges dans la foret pour éliminer rapidement ses ennemis, même si ce n'est pas forcément très utile. Mais bon ce n'est quand même vraiment pas la vocation principale du jeu qui reste relativement bourrin.

Malheureusement, ces ajouts bénéfiques ont aussi été accompagnés de changements dans le gameplay bien moins profitables. Tout d'abord, la visée manque vraiment de précision, de souplesse et surtout de réalisme. Il suffit que le gros curseur de visée soit rouge pour pouvoir atteindre l'ennemi quelque soit la distance, c'est d'une facilité déconcertante surtout que les armes principales n'ont quasiment aucun recul. Ceci couplée à une localisation des dégâts presque inexistante (hormis les traditionnels head-shot) rend le jeu affreusement mou et peu dynamique, lors des phases de tir en tout cas. Même la conduite des véhicules souffre du même syndrome bien quelle soit assez aisée, ça manque cruellement de sensations. Pour finir sur les points négatifs, l'IA des ennemis est vraiment très moyenne et ne laisse d'autre choix au jouer que de la jouer bourrin plutôt que faire preuve de finesse.


Une île paradisiaque

Venons en au plan technique qui est la grosse différence de cet opus par rapport aux épisodes sur Xbox. Le jeu est plutôt beau, équivalent à la qualité graphique de celui sur PC qui commence à dater mine de rien mais qui vieillit très bien, preuve qu'il était en avance sur son temps. Seulement voilà face aux ténors récents de la Xbox 360 tels que Ghost recon Advanced Warfighters ou Oblivion il est en dessous notamment en terme d'effets spéciaux (effets de particules, d'ombre et de lumière). En terme d'environnements, de distance d'affichage et de modélisation de l'eau, le jeu est superbe, et le cadre paradisiaque est toujours un bonheur qui change de la morosité des environnements classiques des FPS. La modélisation des personnages est, elle, beaucoup moins aboutie.
La bande-son est très bonne avec des musiques un peu tribales collant parfaitement à l'action et au contexte, les bruitages et voix sont tout à fait corrects.

Le gros point fort est sa durée de vie autant en solo avec ses deux campagnes qu'en multijoueurs avec un mode Xbox live très complet et à un éditeur de carte facile d'accès et très efficace. Le mode online le plus joué est le mode predator avec un joueur disposant de vies illimités et des pouvoirs bestiaux et les autres devant activer un système pour mettre fin à ses jours.


Conclusion

Far Cry Instinct Predator est malheureusement bien en deçà de la version PC malgré des nouveautés bienvenues, la faute à un gameplay trop approximatif qui ne satisfera pas les joueurs exigeants. Techniquement, cette version est bien plus aboutie que les deux opus sur Xbox mais pour ceux les ayant déjà fini, son achat est dispensable, les deux versions étant identiques en terme de contenu. Reste les joueurs recherchant un FPS correct à la très bonne durée de vie et exploitant bien les performances de la machine, qui trouveront sûrement leur bonheur avec ce jeu.

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Guillaume

    11/05/2006 à 19h50

    Répondre

    Il faut avouer que l'adaptation sur Xbox 360 n'y gagne pas tellement. Le jeu est relativement ennuyeux et répétitif.
    Disons qu'il faut persévérer pour commencer à trouve de l'intérêt

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques