4/10

Farming Simulator 2012 3D - Test 3DS


Comment on joue ???
Un titre comme Farming Simulator, édité sur 3DS, pourrait tenter les parents qui souhaitent des jeux instructifs pour leurs enfants ou attirer les inconditionnels de jeux de gestion en quête d'originalité. Il est vrai que la version PC 2011 avait su convaincre une grande partie du public par ses cartes, son mode multi ou ses équipements téléchargeables, au point d'avoir les meilleures ventes de l'année sur PC.

Mais, malheureusement, alors que la série était loin de faire l'unanimité, l'adaptation 3DS se révélant anorexique, le résultat est dans l'ensemble mauvais, et de ce fait, il ne convainc pas. Exit le mode multi, exit le téléchargement, ne reste ainsi que le minimum vital, les points faibles sans les points forts.

En premier lieu, le problème de l'accessibilité. En effet, même si existent trois niveaux de difficulté, il faut un sacré bon bout de temps pour ne serait-ce que comprendre comment s'y prendre et jouer, car il n'y a aucun tutorial. Et même si on lit fastidieusement le mode d'emploi, celui-ci étant peu clair, on n'est pas beaucoup plus avancé. Donc au début, c'est vraiment la galère.

Une fois installé(e) dans le jeu, la suite continue de nous mettre des bâtons dans les roues : et oui, pas de semence automatique comme dans un bon vrai jeu de gestion, il faut conduire le tracteur de-ci de-là au gré de son travail et autant dire que cette partie n'a strictement rien d'intéressant et s'avère très monotone. De plus, il n'y a même pas de gestion réaliste des chocs ou des collisions, ce qui aurait pu casser un peu la monotonie. Côté gestion elle-même d'ailleurs, le manque d'options, de choix et de paramètres se fait assez vite ressentir : peu de matériel, pas de négociation sur les prix ou le crédit, pas de variation selon la météo, pas d'élevage et surtout pas de carte globale pour trouver les stations de céréales. Et même s'il y a quelques succès, si on peut engager du monde ou acheter des champs, ces quelques variantes sont insuffisantes.

Quant aux graphismes qui sont en soi assez fins pour ce qui existe, ils ne rattrapent
Un univers graphique assez vide.
pas le jeu compte tenu de leur monotonie et de leur vide. En définitive, on apprécie seulement que  l'univers agricole soit fidèlement restitué et qu'il y ait trois unité de sauvegarde, ce qui signifie qu'on peut se prêter le jeu... Mais à quoi bon ?

Quand un titre est excellent, on peut se permettre de le dépouiller un peu lors d'une adaptation sur console portable. Farming Simulator ne pouvait se le permettre. C'est bien dommage car la 3DS lui offrait pourtant toutes les caractéristiques techniques pour conserver le meilleur de lui-même.

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Guillaume

    25/04/2012 à 16h33

    Répondre

    Ouch. Ça ne donne vraiment pas envie !http://jeux-video.krinein.com/-24896/fa ... 18803.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques