Festival du jeu vidéo. Press start!

C'est donc à partir d'aujourd'hui que s'ouvre au public la 4ème  édition du Festival  du jeu vidéo à la porte de Versailles à Paris.

Sans surprise on retrouve le même line up qui en mettait déjà plein les mirettes lors de l'E3 et de la Games com et donc tous les blockbusters de la grande offensive de fin d'année répondaient présent.

On y a joué !

Manette en mains, pouvoir enfin tâter de God of War 3 (encore plus beau et démesuré que qu'on pouvait l'imaginer, et ce dès les premières minutes !), de Uncharted 2 (j'peux repartir avec Monsieur Sony ?) ou de Bayonetta (Mama mia !!) nous confirme au moins que les éditeurs se sont sorti les doigts en terme de qualité même si l'originalité n'est pas le maître mot du festival. Il y a donc toujours beaucoup de suites, mais quelles suites ! Des titres capitalisant sur le succès et les qualités de leurs grands frères et le faisant avec classe voire avec moult claques! Outre les trois premières bombes citées plus haut il est ainsi possible d'approcher le très impressionnant Call of Duty : Modern Warfare 2, les toujours plus décoiffants Forza Motorsport 3 et, enfin, Gran Turismo 5 ! (les deux jouables dans des sièges baquets avec volant à retour de force. Sensations garanties !), les dernières versions des jeux musicaux de référence, DDR et Guitar Hero 5 en tête (et des petits nouveaux comme Just Dance d'Ubisoft et…euh…Lego RockBand !?), le bien stressant pour les nerfs des survivants  Left 4 Dead 2, le sympathique et fun Brutal Legend, le retour de légendes du jeu (Mario et Luigi :Voyage au centre de Bowser, Mario et Sonic aux jeux Olympiques d'hiver), le casual gaming (Wii Sport Resort, Nintendo présente : La maison du style), les futurs gros cartons sur petite machine (Kingdom Hearts 358/2 Days, Professeur Layton et la boite de Pandore, Motorstorm Arctic Edge, Pokémon Donjon Mystère), la dernière mouture graphiquement clinquante de Tekken, le retour d'un certain assassin encapuchonné pour de nouvelles aventures immersives, cette fois dans l'Italie de la renaissance, le surprenant Ruse, les traditionnels frères ennemis de fin d'année Fifa et PES, et tant d'autres, et tant d'autres…

Une longue et bonne liste d'autant plus que les ¾ sont jouables, on peut donc commencer à jeter son dévolu sur les softs qui vont accompagner nos longues nuits d'hiver et amincir notre portefeuille.

Exposent également des studios indépendant (parce que non, le jeu vidéo ce n'est pas que de grosses licences exploitants nos plus bas instincts!) et la présentation de MMORPG attendus avec impatience par beaucoup, comme le très ambitieux et superbe Allods qui s'annonce extrêmement riche, la suite de Dragonica, le non moins prometteur Aion, le tant désiré Dofus 2.0. Bref là aussi du bon, du qui fait saliver.

Seul regret, Square-Enix 2K et Codemasters ne sont finalement pas présents.

Pour compléter le tableau vous pourrez faire du rétro-gaming, assister à de nombreuses conférences, vous procurer les excellents ouvrages des éditions Pix'n Love et certains constructeurs tel Asus présentent leurs derniers modèles. Le Sega Museum rouvre aussi ses portes pour l'occasion et, qui sait, vous pourrez peut-être même croiser AHL au détour d'une borne !

Et en plus y'a des babes !

--

Quelques vidéos de gameplay des jeux qu'on pouvait découvrir au festival :

A découvrir

Pack de guerre

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques