7.5/10

FIFA 09 - Test

Fifa 09 arrive en grande pompe un peu partout, sur tous supports, et notamment sur Nintendo DS. Une mouture peut-être en deça de ses grandes soeurs, mais indéniablement réussie.

A l'heure où les tribunes des stades de football deviennent une nouvelle fois le théâtre d'une actualité brûlante, il est bon de se tourner vers le monde du jeu vidéo, plus calme et plus ludique. FIFA 09 ne se contente pas d'envahir les consoles de salon, les PC et les consoles portables auront également droit à leur mouture spécialement adaptée au support, pour le meilleur et pour le pire. Surtout pour le meilleur, à ce qu'il semble.


Le foot sur console portable, c'est à la fois une bonne idée (portabilité, etc.) et une mauvaise idée (petit(s) écran(s), limitations techniques, etc.). Acheter un jeu de foot sur console portable, c'est donc d'une part être bien conscient de ce que l'on va acheter, et d'autre part, ne pas être regardant sur la l'aspect externe du logiciel. En termes techniques, FIFA 09 DS fait un peu austère, tant dans ses menus que dans ses graphismes. Les plus extrémistes pourraient même râler durement sur le fait de payer une licence pour se retrouver avec des pâtés de pixel en guise de personnage. Ce dernier point sera peut-être le cheval de bataille des plus tatillons, mais les moins foofoot ne devraient pas se vexer outre mesure, surtout quand on ne sait pas à quoi ressemble tel ou untel. Notons toutefois que la réalisation globale n'est pas à rougir, et que l'animation des personnages se montre plutôt cohérente et agréable à l'œil.
Maintenant, avons-nous affaire à un jeu d'arcade ou de simulation ? Après quelques parties, le constat est sans appel Fifa 09 DS se tourne davantage vers la simulation. En fait, tout dépendra du mode de difficulté choisi : en « amateur », il est aisé de remonter tout le terrain la balle au pied (vous pouvez éventuellement fredonner la bande originale d'Olive & Tom), dribbler trois défenseurs, pour ensuite fusiller un gardien de but aux fraises, et finir un match avec six ou sept points d'avance. Dans les niveaux supérieurs, la réalité rattrape l'imaginaire.
L'ordinateur se montre plus agressif, les défenses bien plus organisées, les frappes de loin moins payantes. Les affrontements se terminent dans des écarts beaucoup plus crédibles et souvent en votre défaveur, tout du moins au début, de quoi mettre un peu de piquant aux rencontres.
Niveau commandes, on nage en terrain connu, autorisant une prise en main quasi-instantanée. Vous pourrez évidemment passer, tirer, tacler, mais également effectuer un certain nombre de mouvements plus spécifiques comme centrer, en lob ou à terre, faire des unes-deux, passes en profondeur, etc. Les tactiques sont, elles, gérées par l'écran tactile (celui-ci accueille le radar), qu'il faudra toucher pour donner des ordres à votre équipe, une manipulation qui détournera vos yeux de l'action quelques fractions de secondes, et qui nécessite une certaine habitude. L'écran tactile gère également les coups de pied arrêtés et les penaltys, via le stylet, par un système de glissement bien fichu. Quel plaisir de réussir un super coup franc brossé en pleine lucarne grâce à son coup de stylet !

Il est déjà impressionnant de comptabiliser le nombre d'équipes et de ligues que propose le soft, et le fan total de football devrait ressentir un certain plaisir à jouer
et affronter les plus grands clubs de la planète. Mais le contenu propre n'est pas en reste puisque le logiciel propose un grand nombre de modes de jeu assez attrayants et bien pensés. Classique dans l'idée, le mode carrière vous donnera les rênes d'une équipe sur cinq ans, avec des objectifs à atteindre d'une année sur l'autre (arriver en finale d'une coupe, en tête d'un championnat, etc.), et la possibilité d'effectuer des transferts. C'est complet, et c'est addictif.
La grande nouveauté, tout du moins sur DS, est le mode « deviens pro ». Il ne s'agit plus ici de gérer une équipe entière, mais un seul joueur, que vous pouvez choisir parmi les existants ou bien créer de toute pièce. Sur le terrain, la caméra est centrée sur ce joueur, avec plus ou moins de bonheur (choisissez judicieusement votre angle de vue), et il sera de votre responsabilité de le placer convenablement sur le terrain (des flèches vous indiquent la bonne position), d'appeler les passes, d'ordonner de shooter, etc. Vos bonnes actions vous donneront des points, vos mauvaises vous en enlèveront, et votre capital à la fin du match ira dans votre jauge d'expérience.
Une fois un certain montant atteint, vous passez au niveau supérieur, et gagnez des points de caractéristiques servant à améliorer votre joueur (courir plus vite, frapper plus précisément, etc.). Bien géré, ce mode de jeu est aussi le nœud de beaucoup de frustrations, quand vos coéquipiers se plaisent à perdre le ballon ou à ne pas concrétiser une bonne action (des désagréments que j'imagine communs à l'ensemble des footballeurs réels), mais aussi à des joies, quand votre participation à une relance millimétrée donne la victoire à votre équipe. Sans conteste, le point fort du jeu est ici, dans ce mode de jeu. Porter un joueur personnalisé vers les hautes sphères peut être sujet à certains élans de fierté.
Le reste fait dans le classicisme : entrainements diverses, séances de tirs au but, ou matchs libres. Le jeu propose également un mode multijoueurs plutôt complet, puisqu'il vous sera possible d'affronter un pote en game sharing ou en multi-cartouches, ou bien un coréen via le WiFi Nintendo. Internet sera également à contribution pour la mise à jour des effectifs des joueurs, option qui devrait surtout plaire aux aficionados du ballon rond.

Les jeux de football sont suffisamment rares sur DS pour pouvoir oser la formule suivante : Fifa 09 en est le meilleur représentant sur la portable de Nintendo. Les grands fans de la série pourront certes pester contre un contenu relativement peu différent à celui de son prédécesseur, mais EA tire techniquement son jeu vers le haut et lui offre un certain nombre de fonctionnalités très appréciables (jeux en multi, mise à jour par internet, le mode « Deviens Pro », etc.). Dommage que les commentaires audio ne soient disponibles qu'en anglais ou en allemand...

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    20/10/2008 à 15h16

    Répondre

    tu es bien gentil dans ta critique.... 


    J'ai fait quelques parties hier en difficulte "normal" et ca m'a paru trop facile.. (ou alors la difficulté vient plutot de la drole de gestion d ela physique, les collisions tout ca...).


    Le mode deviens pro me donne juste envie de voir ce que ca donnerais sur PS3 ou XBOX... car la j'ai juste fait deux parties et j'ai a chaque fois finit avec la note de  10 ...


    Je vais reessayer en mode difficile pour voir ce que ca donne mais a priori je mettrais pas + de 6 a ce jeu

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques