9/10

Final Fight Double Impact - Test

Deux jeux pour le prix d'un et même un dessin animé à débloquer pour les fans, tels sont les ingrédients de ce Final Fight Double Impact qui vous propose Magic Sword et Final Fight afin d'évacuer comme il se doit le stress de la vie quotidienne.

Final Fight Double Impact est l'une des grandes nouveautés du magasin arcade de la Xbox 360 et de la PS3. En effet, dans le cœur de tous les fans de borne d'arcade, ce jeu a marqué son temps. Pour rappel, la fin d'année 1989 voyait débarquer ce jeu qui est entré dans le cœur des joueurs grâce à son action musclée, sa sévère difficulté et ses graphismes superbes (pour l'époque) accompagnés de musiques entraînantes. Ce jeu est devenu une référence des beat'em all et c'est avec émotion que les plus anciens joueurs vont pouvoir montrer aux petits nouveaux comment on s'amusait en ce temps-là. Cerise sur le gâteau, Final Fight ne vient pas seul, il a emmené avec lui Magic Sword. Ce jeu sorti en milieu d'année 1990, propose aux aventuriers téméraires un jeu d'aventure sans temps mort qui ressemble à un hybride entre le beat'em all et le hack and slash.

Punks furieux et t-shirt moulant ! Vive les 90's !
Punks furieux et t-shirt moulant ! Vive les 90's !
Pour commencer, nous allons donc parler du principal intéressé : Final Fight. Malgré les années qui passent et grâce à un léger lifting, le jeu est agréable à jouer. Les graphismes sont plus nets tout en gardant la petite touche 90's qui plaira aux joueurs. Les musiques ont été légèrement remixées elles aussi, mais là encore, le thème de chaque monde est reconnaissable. D'ailleurs, le moins que l'on puisse dire, c'est que ces dernières resteront gravées dans votre tête plusieurs heures après avoir joué. Elles suivent parfaitement le thème du jeu et elles motivent assez pour inciter le joueur à se relever encore et toujours. Dans ce jeu, deux boutons suffisent : un pour taper et un autre pour sauter. Vous pouvez toutefois effectuer des attaques sautées (légères ou fortes) ou même attraper votre adversaire pour lui donner des coups de genoux ou le projeter. Si les ennemis se font trop pressants, une attaque ultime, poing et saut en même temps les repoussera dans leurs 22. Ce gameplay hors du temps est particulièrement efficace. L'action, d'ailleurs, sera elle aussi à la hauteur. Des hordes d'ennemis qui vont vous assaillir au terme des six niveaux de ce jeu sans compter les deux stages bonus dont la voiture à briser que les fans de Street Fighter connaissent bien. Les ennemis s'organisent, vous entourent et sont munis de coups ravageurs. Certains de vos opposants sont si forts que l'on a l'impression d'affronter des boss de fin. Cette impression disparaît vite lorsque l'on voit les fameux  « boss de fin de niveau ». Heureusement, vous avez les continus infinis. Sans eux, finir le jeu deviendrait une mission quasiment impossible : les soins sont rares et les ennemis sont sans pitié. Andore (un hommage au catcheur André le géant) n'hésitera pas à vous sauter dessus plusieurs fois de suite si vous êtes à terre. Néanmoins, malgré l'aide providentielle des continues illimitées, c'est avec plaisir que l'on revient encore et toujours au jeu tant l'action est tonitruante.

Haggar et Guy en promenade.
Haggar et Guy en promenade.
Le mode online qui permet de partager l'aventure à tout moment avec un allié est aussi une énorme qualité. Vous ne serez pas trop de deux pour arpenter Métropolis et délivrer Jessica des mains du Mad Gear Gang. Vous aurez le choix parmi trois héros : Haggar, Guy et Cody. Les deux derniers ont récemment été vus dans Super Street Fighter IV. Au niveau de la jouabilité, Guy est le plus rapide mais le moins puissant. Cody (le meilleur ami de Guy et boyfriend de Jessica) quant à lui, est le personnage équilibré du jeu, il est ainsi aussi puissant que rapide. Haggar, le maire de la ville est aussi un ancien catcheur, il est par conséquent, le personnage le plus lent mais le plus puissant. Il est d'ailleurs, le personnage le plus amusant à jouer car outre ses souplesses arrières ou ses coups de corde à linge, le colosse moustachu est le seul à pouvoir effectuer une prise en sautant (le marteau pilon sauté).

Torse nu contre un dragon : même pas peur !
Torse nu contre un dragon : même pas peur !
Comme j'ai pu le mentionner dans l'introduction, ce sont bien deux jeux qui vous sont proposés dans ce pack Final Fight Double Impact. Ainsi jamais un pack n'a aussi bien porté son nom. Magic Sword vous propose d'incarner un héros dont le but est de gravir les 50 étages de la tour du sorcier Drokmar afin de briser l'orbe maléfique. Par conséquent, chaque étage est un niveau du jeu dont le difficulté et la longueur seront variables. Vous aurez d'ailleurs la possibilité dans ce jeu en deux dimensions, de trouver des raccourcis pour éviter certains étages. Dans votre guerre sans merci contre le mal, vous aurez à vos côtés l'un des nombreux héros disponibles. Vous devrez les libérer de leur geole au gré de votre aventure. Que ce soit une amazone, un géant, un chevalier ou un homme lézard, vous aurez bien besoin de soutien tant les ennemis arrivent dans un flot infini et agressif. A l'instar de Final Fight, deux boutons suffisent : taper et sauter. La magie se fera en appuyant sur les deux en même temps. Le jeu est ainsi simple et intuitif et on se laisse facilement prendre au jeu de l'ascension de la tour maudite. Les musiques héroïques digne de Conan le barbare vous donneront des ailes. Il faudra toutefois avouer que l'action vous paraîtra parfois bien confuse et cette impression ne disparaîtra pas avec le mode online dans lequel un joueur vient vous prêter main forte. Néanmoins, Magic Sword sera un choix distrayant pour les amoureux d'action débridée.

Pour conclure, deux jeux pour le prix d'un et rien à jeter. L'action est clairement « old school » mais la légende de ces titres peut émouvoir les plus jeunes joueurs. Ces deux softs ont le mérite d'offrir de l'action à outrance et ainsi de satisfaire le besoin de se défouler après une journée difficile ou tout simplement de se faire plaisir en quelques minutes. Les plus grands fans pourront par ailleurs découvrir des bonus à débloquer très sympathiques comme des artworks ou des extraits de comics ou encore l'épisode de la série animé Street Fighter dédié à Final Fight.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques