1/10

Foot 2 rue Nicolas Anelka - Test

Le degré zéro du jeu vidéo ! Une espèce de truc même pas en mousse visant apparemment juste à abuser de la crédulité d'un jeune public en y associant le nom d'une star du ballon rond. Honte à eux !

La Wii, quoi qu'en disent les blasés qui se sentent obligé de la sortir dès qu'on parle « esprit gamer », c'est une super bécane avec un line up de très bons jeux. The legend of Zelda Twilight Princess, Mario Kart Wii, Super Mario Galaxy, Metroid Prime Trilogy, Madworld pour ne citer que quelques têtes d'affiche, et aussi des jeux casuals bien sympathiques (car nonobstant ce que prétendent certains « pros », le casual c'est aussi du gaming. Il y a vingt ans Tetris c'était considéré comme casual, aujourd'hui c'est hardcore, tout ça par décret d'une bande de grandes gueules « qui savent et qui disent». Tout ce qu'on constate à l'arrivée c'est qu'il y'en aura toujours pour jouer à qui pisse le plus loin, ce qui pour le coup n'est pas terrible comme jeu).

La Wii c'est aussi, hélas, la console qui peut tristement se vanter de posséder le plus beau catalogue de daubes intergalactiques de tout l'univers (reconnaissance de mouvements, que de sacrilèges on commet en ton nom), et c'est rien de dire que Foot 2 rue Nicolas Anelka appartient à cette famille de jeux qui sentent la fiente, et les domine peut-être même tous de trois bonne têtes (au moins !).

Honte 2 rue

Bouges la manette à gauche. Ouééé, gagné!
Bouges la manette à gauche. Ouééé, gagné!
N'y allons pas par quatre chemins, ce…jeu (?) est une authentique bouse, même pas susceptible d'amuser un gamin en très bas âge plus de deux secondes (par contre la haine qu'il risque de vouer à l'industrie vidéo ludique après cet essai pourrait bien être éternelle). C'est bien simple, même offert en cadeau dans un paquet de céréales, ce serait déjà de l'arnaque !

Vu qu'il n'y a strictement rien pour sauver ce titre, on va directement passer aux raisons qui font que non seulement ce… (non, je peux pas !) … ce machin pue des pieds mais qu'en plus il prend son public potentiel pour de vrais gogos, et crois bien ami lecteur que j'utilise ici un doux euphémisme.

Tout d'abord et malgré son titre, Foot 2 rue Nicolas Anelka ne propose à aucun moment de prendre part à des matches. Non, à la place le malchanceux qui tient la wiimote devra s'enquiller une série de mini-jeux tous plus mou du genou et soporifiques les uns que les autres ; des épreuves à base de mouvements simplistes que l'on n'a jamais à cumuler, donner des petits coups de manette vers le haut, le bas, la droite ou la gauche ou pointer l'écran avant de presser le bouton A (pour arrêter un ballon qui arrive à la vitesse d'un escargot emballé par exemple, et dans lequel personne n'aura shooté, soit dit en passant ; il apparait juste comme par magie), le tout conçu avec une flemmardise qui fait s'interroger sur la motivation des développeurs à se tailler une telle réputation de jean-foutre (je sais qu'il faut bien que tout le monde bouffe, mais avec un travail pareillement bâclé ils ne devraient pas espérer mieux que des rillettes de rat au hard discount du coin). Les graphismes en cell shading n'arrivent pas à cacher l'indigence des animations, composées tout au plus de cinq mouvements distincts par perso (quand on pense qu'à côté de ça on trouve gratuitement de vraies merveilles de programmation en flash sur le net) et la bande son constituée d'une boucle musicale tendance rap-scratch moisie d'une vingtaine de secondes répétée à l'infini vrille très vite les oreilles. Ajoutez à cela le fait qu'il n'y ait aucune voix, qu'il faille attendre trois bonnes secondes d'intervalle entre chacun des (nombreux et inintéressants) écrans de Appuyes sur A. Ouééé, gagné!
Appuyes sur A. Ouééé, gagné!
« dialogues » (que bizarrement on vous propose de vous retaper à chaque fois, alors qu'on a qu'une envie c'est de les zapper, ce qui hélas n'est par contre pas possible) et que la durée de vie de la chose monte max, mais alors là max, à 1h30, et encore en trainant des crampons, pour réaliser que vraiment oui, il y a définitivement quelque chose de pourri au royaume de Vidéoludia.

La question qui se pose en définitive est : à quoi d'autre pourrait bien servir ce truc ? A bien y réfléchir il y a quelques hypothèses possibles pour le malheureux qui aurait investi sur le seul nom du sponsor de cette calamité, comme caler une armoire bancale, réaliser une petite pendule murale design ou bien monter un joli mobile en rajoutant les versions que ses infortunés potes auraient eux aussi pu acheter …

Le hic bien sûr c'est qu'on peut faire tout ça en déboursant largement moins de 40€…

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    19/02/2010 à 15h33

    Répondre

    En effet, cette chose est une arnaque. La durée de vie max n'est pas de 1h30 mais bien de 15 min ... Les textes sont d'une lenteur infinie est il faut effectivement attendre plusieurs secondes pour passer. On parle de conseil de la part d'Anelka mais c'est des, comment dire, encouragements. Donc c'est bien une bouse moisie.  

  • Anonyme

    01/11/2010 à 22h29

    Répondre

    Bon, j'ai essayé, j'ai bien ri de la facilité déconcertante du jeu et enfin je me le suis fait remboursé. Ils ont dû devenir riches les développeurs, car ils se sont enfoncés si bas qu'ils ont dû trouver du pétrole ...(humour pas très drôle ... quoique)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques