4.5/10

For Honor - Tombé au champ d'honneur !

For Honor aura fait bel effet ! Sorti à la Saint Valentin, le jeu ne pouvait pas mieux tomber pour vous briser le coeur !

Il y a des jeux que l'on attend impatiemment. For Honor en fait partie. Moi qui aime les jeux où ça bastonne, j'étais très content de pouvoir aller tâter du chevalier, du samouraï ou du viking. Surtout qu'il faut l'avouer, Ubisoft aime peaufiner ses jeux et se plonge dans des recherches poussées sur le thème du jeu. Trois factions, trois fois plus de recherches et donc une perte d'énergie ? Peut-être bien.


DR.

Tout commence quand trois clans très différents sont arrachés à leur monde : les chevaliers, les samouraïs et les vikings. Ils habitent dès lors un lieu inconnu et comme on peut l'imaginer dans ce cas, ils décident de se foutre sur la gueule. Les siècles passent et ils ne sont toujours pas calmés. Mais l'arrivée d'un 4ème clan change la donne. Le camp d'Appolyon vient pour "faire la guerre" et pour "sélectionner les loups". Trois actes, trois camps et un scénario bas de plafond que ne renierai pas un scénariste de Dolph Lundgren. Trois camps pour un mode solo qui fait office de présentation, de tutoriel et au cours duquel, pendant 6h, vous allez souffrir.

Si je peux pardonner un scénario à la rue, c'est que je me console sur le plaisir de jouer. Ici, ça démarre mal. Visuellement, c'est très moyen. Et si l'on creuse, c'est même raté dans le sens où le décor n'est pas là pour vivre avec vous. De plus, les détails, les armures, la diversité des personnages, le jeu ne connaît pas. Ajoutez à cela des dialogues où les héros sont tous des géants de 3m qui bougent leur casques bizarrement... Vous êtes donc un peu désappointés.


DR.

Le gameplay peut sauver un jeu ! C'est vrai ! Mais pas ici. La fausse bonne idée d'orienter sa garde pour parer devient synonyme de lourdeur et de rigidité. Certains disent exigences ? Non, nous avons ici un jeu rigide et mal fichu où les personnages vivent au gré de 3 mouvements. De plus, le jeu possède des systèmes de contres mal fichus qui font fi de la logique. Si vous ne respectez pas ce que le jeu a prévu, vous ne pouvez pas agir. Une saisie alors que l'ennemi arme un coup ? Pas possible. Heureusement, le pas de côté vient sauver vos fesses de métal ! Ce pas de côté permet de faire fi d'une attaque qui aurait fauché un champ de blé ! Magique ? Oui ! Mais surtout illogique et rageant pour le joueur.

Car une fois le solo durement supporter, le mode multi ne va pas être meilleur. Tous les défauts du jeu mais à plusieurs. Et je vous épargne les problèmes de déconnexion lors du mode domination. Au final, le mode le "plus" supportable, ça devient le mode duel. Mais le combat ressemble à un duel de Playmobil tellement c'est fluide.

Bref, vous l'aurez compris, difficile d'adhérer à ce jeu. Il présente quelques morceaux de bravoure, quelques bonnes idées, mais est plombé par une technique et un gameplay frustrant.


DR.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques