8/10

Forza Horizon 2 - Test Xbox One

La Xbox One se dote enfin d'un bon petit Forza Horizon. On va pouvoir rouler dans les champs avec sa Lambo !

Le sud de l'Europe, c'est cool, les routes sont sinueuses, il pleut parfois, et les environnements sont de toutes beautés, surtout au soleil couchant. Un terrain de jeu parfait pour le nouvel épisode de Forza Horizon. Pour faire clair et concis : putain c'est beau. C'est vulgaire, ouais, mais imaginez-vous en plein campagne, dérapant dans une épingle tout en évitant une voiture en sens inverse, et là, vous voyez un champ de lavande, avec un ciel orange en guise de dessert, je peux vous le dire, vous le sortirez de votre bouche ce "putain". La France et l'Italie, c'est peut-être beaucoup de grands espaces campagnards avec quelques petites bourgades et autres fermes, mais cela n'empêche pas le monde de Forza Horizon 2 d'être vivant. D'ailleurs, la nuit c'est toujours sympa de voir le festival Horizon au loin, avec ses feux d'artifices et ses spots de lumière. La bave, je vous dis, la bave qui coule le long de votre visage. Faites gaffe, vous allez salir l'intérieur de votre bolide.


DR

Non, car bon, les décors sont peut-être magnifiques, mais bordel (oui encore une grossièreté, mais je vous jure, ça met sur le cul autant de beauté) que les bagnoles sont bien faites. J'avais peur que le côté open world nous amène à une restriction obligatoire sur la qualité graphique des voitures, mais non, "ils l'ont fait !!!" Charlton Heston serait à genoux sur le bitume, les bras au ciel devant le départ d'une course d'Horizon. La larme à l'œil en rab. Et tout ça au rythme constant de 30 images par seconde, sans ralentissements, sans freeze, sans décor qui apparaît brutalement, et sans bug tout court d'ailleurs... Bravo aux développeurs du titre. Playground Games, ce sont des gars qui ont fait PGR ou Dirt. Et comme Turn10, les papas de Forza Motorsport sont également de la partie, on peut dire que c'est un duo gagnant. J'en connais des studios qui n'atteignent pas cette excellence en plusieurs épisodes. Et là, en un premier jet sur une nouvelle console, hop, on a une tuerie graphique.


DR.

Les graphismes, c'est bien, mais qu'en est-il du reste ? La jouabilité pour commencer est tout bonnement parfaite, avec un large panel de choix d'assistance pour combler le joueur qui aime le réalisme ou alors le type qui veut juste s'amuser sans se prendre trop la tête. Le mix simu/arcade est bien calibré, on retrouve des sensations de Forza et de... PGR, ceux qui ont pleuré la fermeture de Bizarre Creations seront aux anges de pouvoir rejouer à un titre aussi fun à prendre en main. Les Kudos ont ici été remplacé par une popularité, mais cela marche de la même manière : faites des figures, de la conduite extrême parfaitement maîtrisée, et vous aurez des points de popularité. Les enchaînements provoquent des multiplicateurs, et un bon combo est synonyme de dizaines de milliers de points. Mais attention, au moindre choc, hop, le compteur retombe à zéro. Un petit numéro en haut de l'écran vous tiendra informer régulièrement de votre classement de popularité. Vous serez au niveau 1 au début, et vous allez vite croiser des gars à un level supérieur à 100. Un challenge long mais vite prenant. Surtout que des sponsors vous offrent de l'argent lorsque vous réussissez certaines prouesses bien précises. Vous comprendrez vite que piloter pour le fun à vive allure dans le monde d'Horizon aura son intérêt pour décrocher le titre de pilote le plus populaire du tournoi.


DR.

À côté de cela, un championnat Horizon est mis en avant avec des bracelets à décrocher, pour grimper dans l'échelon et se mesurer aux meilleurs pilotes du tournoi. Il y a une bonne centaine de courses à faire, et cela prend du temps, mais Forza Horizon 2 a la faculté de rendre la moindre piste fun et agréable à jouer. En fait, quand on commence à jouer à ce titre, on a un gros problème : on n'arrive plus à lâcher le pad. C'est une drogue. Le solo, pour le finir à 100%, il vous faudra des dizaines d'heures de jeu à faire des championnats ou à glander sur la map pour détruire des panneaux. À cela des modes multijoueurs, plutôt funs, mais manquant un peu d'originalité, allongeront vos sessions. Faire des ballades dans Horizon avec vos potes, faire des courses uniques, ou jouer au jeu du chat et de la souris, seront des activités sympathiques. Et comme le multijoueurs est également complet, cela vous donnera envie d'enchaîner les courses, afin de grimper dans la hiérarchie et gagner de nouvelles voitures.

Un petit mot sur Kinect qui peut être utilisé pour gérer le GPS. Une option utile pour rester tout le temps sur la route sans jamais faire une pause pour aller sur la map. Il vous suffira de dire "Anna" (le petit nom de la voix du GPS) puis un mot clef, comme "Épreuve suivante" pour que le jeu vous donne directement la nouvelle direction à prendre. Comme tout bon Forza qui se respecte, il vous sera possible de bidouiller vos voitures. Il y a environ deux cents voitures dans la concession et il y en aura beaucoup plus au fil des mois, Forza Horizon 2 ayant une politique de DLC agressive, qui ne plaira pas à tout le monde, mais bon, au moins les fans auront du contenu supplémentaire, et Microsoft de l'argent en rab, les petits coquins.

La fin du test arrive et j'ai failli oublier de parler de la bande sonore de Forza Horizon 2. Et bien, elle est très bien foutue. Tout d'abord, Forza oblige j'ai envie de dire, les bruitages des moteurs sont tous très convainquants, mettez le son à fond, vos voisins vont faire la gueule. Des radios officielles du festival Horizon sont disponibles, avec de la bonne zik et des présentateurs qui commentent les événements de la compétition. L'ambiance est cool, on s'amuse comme un petit fou sur la piste, et au final, Forza Horizon 2 aura sans doute une place à part dans votre petit coeur de joueur. Cela faisait bien longtemps que j'avais pas autant pris mon pied sur un jeu de caisses. D'ailleurs, je n'ai qu'une envie là, tout de suite, c'est de retourner sur la piste, il me reste des courses de rue à finir et un trésor de grange qui ne veut pas se montrer... Vu que je suis le nouveau champion d'Horizon, je pourrai me permettre de glander sur la route, mais non, à moi les crédits, les belles bagnoles, et les records de radars. Vroom Vroom !!

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques