7/10

Frontlines: Fuel of war - Test

Jeu d'infiltration musclée à la première personne, ce CTF géant au milieu du désert mérite qu'on si attarde pour ses nombreuses qualitées et ce malgré un rendu visuel inégal par rapport à celui de ses concurents.

L'actualité du jeu de guerre ne nous ménage pas ces derniers temps et nombreux sont les titres qui se ressemblent sans s'assembler. Frontlines en est un exemple typique. Alors que nous avons bénéficiés d'une énième suite à Call of duty avec un quatrième opus des plus complets et beaux, alors que nous allons bientôt aligner les cartons en coopératif avec Army of Two, voici venu un jeu sans autre ambition notoire que celle de nous faire vivre une troisième guerre mondiale sur fond de guerre froide. Avec beaucoup d'insistance et de volonté nous nous sommes donc attelés au test de ce jeu, menant une guerre acharnée et sanguinaire dans un conflit improbable de réalisme.


Frontlines : Fuel of War
est un FPS à connotation stratégique qui nous emmène dans un futur apocalyptique où le dernier enjeu mondial est le pétrole, d'où le titre. En mission de balade avec un photographe barbu et sympathique (ce qui est normal : les barbus sont sympathiques), vous vous faites attaquer près de la ligne du front. Après un crash des plus efficaces vous voici transportés sur le champ d'honneur du Kazakhstan avec votre équipe de la coalition à vos côtés (les bleus). En face de vous les rouges que sont la Chine et la Russie forment l'alliance et ne vous en donneront pas un seul baril si vous ne récupérez les zones les unes après les autres faisant ainsi bouger la ligne du front en votre faveur. Les raffineries sont votre terrain de jeu et le soleil votre environnement. Alors que le désert et ses sables vous emportent dans une lutte acharnée il faudra savoir réagir et user de toute la stratégie militaire possible pour avancer d'objectif en objectif et débloquer ainsi les lignes du front.


Au bord du déjà vu le jeu n'en est pas moins très bon. Il est vrai que les couleurs et les graphismes n'ont rien de bien excitants surtout quand on les compare à la finesse des voisins du genre. Certes la jouabilité est bonne mais les armes ne sont ni très originales ni nombreuses. On notera toutefois dans cette catégorie l'utilisation des drones pour éviter les pertes humaines et faire un peu de ménage avant de se lancer dans la guérilla en plein soleil. Mais surtout, l'ensemble est très prenant et permet de bons moments de solitude active devant sa console. L'histoire est sommaire et les missions se ressemblent mais l'univers est improbablement intéressant de par son dénuement et les multiples coins d'embuscades en plein désert qu'il propose. Les décors simplistes et le soleil qui baigne d'ombres et de lumières les parois des raffineries et villes champignons qui les entourent nous plongent dans des missions en plein rêve terrestre. C'est bel et bien là la force du jeu, on y est bien et le gameplay est très solide malgré un problème avec le maniement des véhicules qui ne correspond pour le coup à pas grand-chose. On prefereras donc limiter les déplacements en blindés. Les balades en escouades ou en éclaireur dans les grandes étendues de sables, les préparations stratégiques furtives sur les toits en tôle ondulée sont un bonheur de chaque instant.


Le principe de conquête donne également un certain nombre de challenges assez variés et confirme les possibilités du titre en multi-joueurs. L'ensemble de l'aventure de base est assez court mais comme la plupart des FPS il peut se refaire à l'infini avec plaisir lorsque l'on rentre bien dans l'univers en question. Les différents niveaux de difficulté semblent représenter un palier uniquement entre les deux derniers niveaux. Certaines réticences resteront bien encrées dans l'esprit des purs « gamers » sans tolérance mais ce serait une erreur qui les priverait d'un très bon titre qui bien que non révolutionnaire et un poil répetitif apporte une bonne dose d'identité.

Très distrayant et agréable, le titre se repose peut être un peu trop sur la qualité de la console pour les FPS et sur l'excellence de la manette Xbox 360. En tout cas il est un bon cran au dessus d'un jeu standard et mérite donc qu'on s'y attarde à tuer quelques rouges tendance coco dans un décor entre Les rois du désert et Fallout 2. Attention également au manque de munitions qui guettent à chaque instant votre pauvre carcasse si vous ne voulez pas finir rongé par la soif et baignant dans un sang imbuvable et sablonneux.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques