6.5/10

Game & Wario - Test Wii U

Nintendo Land fut l'un des ambassadeurs de la Wii U et de son gameplay asymétrique, Game & Wario en sera un autre... huit mois après la sortie de la console. Ne vous attendez pas à un Wario Ware, cet espèce de patchwork de micro-jeux débiles lancés à cent à l'heure, la nouvelle incarnation du double maléfique de Mario est avant tout une concentration de douze mini-jeux utilisant comme ils peuvent les fonctionnalités de la manette. 


DR.
L'essentiel du challenge, puisqu'il s'agit avant tout d'un jeu solo, sera donc de débloquer tous les jeux et de faire péter les high scores. Chaque épreuve diffère vraiment de la précédente et propose plusieurs niveaux, avec plus ou moins de bonheur et d'intérêt. Parmi les jeux sympas, citons d'emblée le jeu de 9-Volt : le joueur incarne le petit garçon et doit enchaîner les mini-jeux type Wario Ware. Le hic, c'est que la maman rôde et n'hésitera pas à lui infliger un game over si elle le surprend à jouer au lieu de dormir. Il est donc nécessaire de garder un oeil sur le poste de télévision pour anticiper le courroux maternel et se planquer sous les draps, tout en réussissant du mieux possible les jeux sur le gamepad. Une utilisation astucieuse des fonctionnalités de la console que l'on retrouvera dans d'autres épreuves, la manette devenant tour à tour un appareil photo, un arc, un bouclier.

Pour autant, tout n'est pas franchement réussi, et l'on tombe parfois dans des facilités de gameplay qui ne donnent guère envie d'y passer plus de dix minutes. On survolera alors rapidement le jeu de slalom et le shoot'em up bonbons qui n'ont guère d'intérêt hormis celui d'incliner la manette pour jouer, ainsi que le mini-jeu de réflexion consistant à coudre des morceaux de tissus pour réaliser des formes. Étrangement, il sera possible de passer du temps sur la conception de robots qui se résume à tracer les formes demandées au stylet, en respectant les directives - genre un trait de cinq centimètres pile, ou un cercle de quatre centimètres de diamètre. L'univers délirant du jeu de rythme avec les pirates possède également un sex-appeal certain, la manette servant à parer les attaques provenant de devant, d'en haut, de droite et de gauche selon le tempo. 

Globalement, on se lasse assez rapidement de chaque jeu malgré leur nombre et la qualité de certains. Il est alors de bon ton de se rabattre sur le multi-joueurs qui offre quelques belles expériences malgré leur manque de convivialité. Pas besoin de Wiimotes, tout se jouera avec un seul gamepad, à tour de rôle. Dans Fronks, par exemple, il faudra lancer ses propres petits machins (des "fronks", donc) et les faire atterrir sur une cible pour gagner des points, en prenant en compte la physionomie du plateau et en éjectant si possible les petits machins adverses. Fruit se révèle un peu plus original puisque les joueurs sans manette devront identifier un voleur de fruits, incarné par le joueur au gamepad, parmi un ensemble de rues particulièrement peuplées. Quant à Artwork, il s'agit ni plus ni moins d'un Pictionnary trouvant facilement sa place sur une console comme la Wii U. On occultera volontairement Disco, seul jeu pouvant véritablement être joué à deux (chacun son côté de la manette) mais à l'intérêt vraiment trop limité.

Tout ceci est évidemment enveloppé dans l'univers spécial des jeux Wario. Chaque épreuve est introduite par une courte cinématique au design minimaliste mais particulièrement stupide, comme toujours. Le 1080p ne servira guère à restituer des environnements fourmillant de détails, mais donnera lieu à des explosions de couleurs sur certains jeux, notamment les pirates. Wario, c'est une patte, un délire hallucinatoire absolu que l'on retrouve encore ici, même si l'on perd le concept de la course aux mini-jeux. 

Et au final, on se retrouve avec un jeu un peu moyen. Certes, il y a des jeux intéressants, et tout le monde sait qu'une compilation ne peut pas être sans défaut. Il est cependant dommage que Game & Wario soit principalement un jeu solo, et qu'il refuse le multi-joueurs simultané lorsqu'il concède du multi. Un avantage tout de même : même sans le matériel de la Wii, le jeu peut être sorti pour passer quelques bons moments en famille ou entre amis à moindre frais, mais pas de là à y passer toutes ses soirées.


DR.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques