6.5/10

Go Vacation - Test Wii

La Wii a été – et demeure – la console préférée du party game, ce n'est pas pour rien que Wii Sports a été positionné comme ambassadeur de la console, et que Wii Sports Resorts a accompagné la sortie du Wii Motion Plus. Le souci, c'est que de nombreux éditeurs se sont engouffrés dans la brèche et ont proposé leur propre mouture de la compilation de mini-jeux à orientation multijoueurs, jusqu'à gaver les hardcore gamers (les mauvaises langues diront qui l'ont été depuis la sortie de la machine) et à saturer le marché de jeux à la qualité discutable. Alors, lorsque l'on voit arriver un titre du type Go Vacation, nous sommes tentés de baisser les yeux de chagrin et de dépit, quelque soit les arguments évoqués en faveur du jeu. Qu'est-ce qui pourrait bien changer, après tout ?


DR.
Pas grand-chose, certes, mais Go Vacation est en fait une bonne surprise, ou tout du moins pas une mauvaise. Son existence n'est pourtant pas son meilleur atout : vous partez en vacances avec la ferme intention de vous occuper le temps et l'esprit, à travers le maximum d'activités. Sur ce terrain, Go Vacation est sans conteste le leader de sa catégorie, puisqu'il propose cinquante activités réparties en quatre environnements différents. Cinquante ! Même en admettant que vous soyez allergique aux party games mais animé de la volonté d'essayer toutes les épreuves, on peut estimer que vous passerez minimum quatre heures sur le jeu ! C'est indéniablement la grande force du titre, car même si quelques activités traînent de la patte arrière, il y en a suffisamment pour s'isoler un petit pourcentage appréciable. Alors oui, on retrouve parfois les mêmes sensations d'une activité sur l'autre – le quad, le jet-ski, le scooter des neiges sont autant de clones d'un même gameplay -, mais il n'est de toute façon pas possible de considérer l'ensemble du contenu de Go Vacation, et l'on se voit vite contraint de se restreindre à quelques épreuves. A moins que l'on se trouve trois autres copains qui essaieront volontiers les activités les plus « exotiques » du software, et l'on se retrouve avec un jeu attrayant, à sortir de temps en temps pour amorcer une soirée. Le titre pousse le vice jusqu'à vous proposer d'utiliser vos fameux accessoires, ceux qui prennent tranquillement la poussière dans votre armoire : le Wii Zapper, la Balance Board, et le volant (le Wii Motion Plus étant théoriquement toujours connecté à votre manette).  Et faire du ski en Balance Board efface un peu le problème du jouabilité récurrent.


DR.
En solo, la difficulté du jeu et la faible dimension du gameplay ne favorise pas le plaisir solitaire, il faudra donc penser multi ou famille. Néanmoins, on pourra « s'amuser » à collectionner tout le contenu additionnel du jeu, qui passe surtout par des vêtements ou des skins pour vos joujoux. La personnalisation a été très justement considérée, il sera possible de vous personnifier selon la charte graphique du jeu – assez mignonne – ou d'utiliser votre vieux Mii qui fait la tronche. Une villa à décorer sera également à votre disposition, rien de bien décisif puisque vous passerez l'essentiel de votre temps à explorer l'île de vos vacances. Il y a du terrain à découvrir, on se croirait presque dans un RPG, à part que les PNJ ne sont pas du tout loquaces pour la plupart – et que ceux qui le sont ne racontent rien d‘intéressant. Techniquement, rien d'extraordinaire à remarquer, c'est assez bien foutu sans être du grand art, suffisamment enfantin pour intéresser les plus jeunes, et doté d'une bonne ambiance qu'une introduction pêchue saura vous imposer dès le commencement. Il est juste dommage de constater que, au-delà du gameplay parfaitement inintéressants de certaines activités,  les commandes ne sont pas un modèle de maniabilité, et que les temps de chargements sont omniprésents – mêmes s'ils sont assez rapides à disparaître.

Loin d'être mauvais, ce Go Vacation a tout ce qu'il faut pour devenir une activité occasionnelle et conviviale : beaucoup de choses à faire (cinquante activités !), une charte graphique appréciable, et une bonne dose de fun en multijoueurs. Nous ne sommes pas encore face au messie, et il est clair que les détracteurs ne changeront pas d'avis sur la console avec ce type de jeu, mais les joueurs occasionnels amateurs de party game y trouveront un certain contentement.


DR.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques