God of War III : Le choc du titan

Kratos is back ! Plus beau, plus violent, et toujours super grave vénère !

Sony a récemment eu la gentillesse de nous faire parvenir l'intégralité de la démo jouable de GOW III présentée au dernier E3 de Los Angeles, et un peu plus tard au FJV et MGS chez nous. C'est donc fébriles que nous avons enfilé nos jupettes et sandales avant de nous empresser de tester la bête, bien au chaud et sur un bon home cinéma qui crache, histoire de bien profiter du doux bruit des os qui craquent (eh oui, on sait vivre à Krinein !).

Et c'est un grand « Mamma mia ! » qui a retenti dans la salle après quelques secondes de jeu. Certes nous avions déjà tâté de la démo auparavant (ainsi que peut-être toi aussi, fidèle lecteur, si tu as pu avoir la chance de te rendre à un des salons cités plus haut. Sinon tu pourras toujours te rattraper lors de la sortie de God of War Collection en janvier 2010), mais force est d'admettre qu'y rejouer « au calme », c'est vraiment autre chose !

En 2010, ça va chier!
En 2010, ça va chier!
Ainsi on se rend vraiment compte de la beauté de ce tant attendu opus next gen (déjà que les deux précédents volets sur PS2 faisaient saigner des yeux, dans le bon sens du terme). Le niveau de détail affiché est tout simplement hallucinant ! Ca tourne en 60 images par secondes et sans le plus petit ralentissement quel que soit le nombre de « figurants » présents à l'écran, les décors sont proprement bluffants de démesure et surtout le rythme ne retombe jamais sur presque 20 minutes de jeu. Au programme de cette courte (mais ô combien intense) session à laquelle il nous a été donné de participer, on a rien moins que : La mise en pièce d'armées de morts-vivants, l'utilisation (contre leur gré) de harpies pour franchir des gouffres, des combats acharnés contre un centaure belliqueux, une hydre assoiffée de sang et un cyclope à la force démentielle (qui le sentiront tous passer lorsque Kratos, toujours fidèle à sa réputation de « ultimate badass », leur aura soit ouvert les tripes soit arraché l'œil après un QTE bien trashy mais toujours stylé !), éviter de se faire écraser par un titan deux fois plus balèze que le colosse de Rhodes du début du deuxième opus et la traversée mémorable d'un tunnel ascendant à toutes berzingues en évitant d'énormes blocs de feu chutant à toute vitesse ! Waow ! Le tout est comme toujours mis en scène de la façon la plus spectaculaire, gore et violente possible ; bref « à la Kratos» !

Ce court aperçu est donc beau et prenant à pleurer et semble, à l'instar de la claque Uncharted 2, poser un jalon d'excellence graphique supplémentaire et révéler enfin ce que la PS3 a vraiment dans les tripes. Pas trop tôt diront certains, mais ce qui est sûr c'est que la boite noire de Sony pourrait bien surprendre son monde l'année prochaine, non seulement avec ce titre qui s'annonce dors et déjà comme un incontournable, mais également avec les très attendus Final Fantasy XIII et, surtout, le sublimissime The Last Guardian de Ueda Fumito (Ico, Shadow of the Colossus).

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    27/12/2009 à 06h35

    Répondre

    Bien que n'ayant vu qu'un seul trailer de God of War III,


    je voudrai signaler qu'il y a quelques bizarreries dans ce jeu.


    EX : Un villageois se fait choper par un mort vivant puis se fait lacérer (donc grosse explosion de sang), Notre héros débarque après l'action et tue le mort vivant MAIS comment se fait t-il que le villageois se relève ?????

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques