8/10

Grand Theft Auto - Chinatown Wars - Test

Les fans de GTA peuvent se jeter dessus les yeux fermés, aucune concession n'a été faite, ni techniquement, ni textuellement. Et pourtant, nous sommes sur Nintendo DS.

A peine six cents mille exemplaires vendus. Soit dix fois moins que le quatrième volet de la série sur Xbox360. Une telle différence nous amène à déclarer que Chinatown Wars, en dépit d'un accueil critique très chaleureux, est un échec commercial, ce qui peut expliquer pourquoi certaines enseignes ont très vite commencé à brader leurs stocks. Les prix ont l'air maintenant d'être revenus à la normal, mais malgré cela, GTA DS semble toujours être un excellent investissement, sur une console où les chevaux, les chiens, la cuisine, et les pokemons semblent régner en maîtres. Ou presque.


Dans GTA, vous n'êtes pas gentils. Oh non, on ne peut pas dire ça, vous êtes même un fieffé gredin qui ne finira pas avec un casier judiciaire vierge. Au tout début de la série, le jeu avait choqué l'opinion générale par ses dialogues crus et surtout son système de jeu qui relève du grand banditisme. Dans GTA, vous êtes libres. Libres de jeter un homme de sa voiture pour lui piquer, libre d'écraser ou de tabasser les piétons, libres de devenir revendeur de drogues, libre de beaucoup de choses. A vrai dire, vous êtes même libre de jouer au taxi ou à l'ambulancier, c'est pour dire. GTA est assimilé à un immense bac à sable politiquement incorrect.
Un tel contenu sur Nintendo DS était impossible. Non pas que la console était avant cela plutôt destiné à un public occasionnel et tourné vers de jeux plus calme, non, plutôt que techniquement on ne pouvait l'imaginer. Pourtant, ils l'ont fait. Ce n'est pas de la HD, mais l'effort est au moins remarquable : le terrain de jeu de Chinatown Wars est bien rendu, immense, vivant. Les habitués retrouveront même le système de radio cher à la série, au milieu d'un concert de bruitages plutôt bien réussis pour une portable.


Aucune concession n'a été faite, tout est dedans. Vous pouvez vous emparer de n'importe quelle voiture à la volée, effectuer des courses poursuites dantesques à travers  la ville avec trois cars de police aux fesses, organiser des fusillades, etc. Il est même incroyable de constater la liste des actions que l'on peut effectuer dans Chinatown Wars, et entre deux missions, il est toujours bienvenu de pouvoir faire joujou avec l'ambulance ou la voiture de flic, histoire de se dégager de notre rôle de mafioso. Sans compter que le jeu utilise à merveille les fonctionnalités DS, à travers des mini-jeux tous plus réussis les uns que les autres. Vous serez amenés à crocheter des voitures, la démarrer avec la technique des films, alimenter des péages, préparer des cocktails Molotov, etc.
Hors de question toutefois de livrer un « Léa Passion Mafia », GTA reste fidèle à lui-même. Ames sensibles s'abstenir, le scénario et les personnages ne font pas dans la dentelle. Nous sommes en plein cœur des triades, avec son lot de règlements de comptes, de vols, de meurtres, de drogues et de testostérone. Les personnages ont leur franc parler et dépassent à de nombreuses reprises le vocabulaire autorisé par les parents, histoire de faire très couleur locale. Paradoxalement, le jeu en devient plus intéressant, puisque plus adulte dans son approche.

Un tel terrain de jeu peut vite lasser. Ce n'est pourtant pas le cas de Chinatown Wars, pour peu que l'on adhère au concept. Les missions sont très variées, et ne réclament pas un investissement de chaque instant. Bien sûr, en s'acharnant sur les missions principales, le jeu se finit très vite, mais il s'agit également de profiter de la largeur du terrain et de l'imagination des concepteurs. Ainsi, entre deux fusillades règlementées, il est agréable de flâner et de chercher quelque chose de nouveau à faire, voire même s'amuser à tester les voitures pour voir laquelle est plus rapide, histoire de s'en garder une de côté en cas de coup dur. Il y a des choses à faire dans GTA, pour sûr.

Le paragraphe des regrets, c'est ici, mais il n'y aura pas que du négatif. Le jeu propose une interface de suivi assez complète et bien pensé, avec un système de GPS pour retrouver rapidement les endroits importants. Il est cependant toujours très difficile de garder un œil sur la carte de l'écran du bas tout en conduisant à tombeau ouvert sur l'écran du haut. Certaines fonctionnalités sont également peu intuitives, malgré la qualité générale de l'ensemble, et il y aura probablement quelques minutes d'hésitation avant de trouver le menu permettant de changer de partie (car la cartouche accepte deux sauvegardes).
Enfin, aussi réussi puisse être le jeu graphiquement, il faut reconnaître que le niveau du détail n'est pas encore très suffisant et qu'il est parfois difficile de faire la différence entre un passant lambda et un policier piéton. Moins grave sera la confusion lorsqu'il s'agira de voitures, mais tout de même.

Chinatown Wars est une réussite inespérée, incroyable. Rockstar Leeds parvient à marier la qualité visuelle, revenant du même coup à une vue de haut, avec la richesse de contenu de la série. On s'incline devant un tel prodige, surtout sur une console portable guère connue pour sa puissance et ses jeux politiquement incorrects.

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • Anonyme

    15/08/2009 à 15h07

    Répondre

    moi jtrouve qu'il est bien que ce soit en pc ou dc il est super

  • Anonyme

    15/08/2009 à 16h59

    Répondre

    gta chinatown wars c'est un super jeux

  • Anonyme

    15/08/2009 à 17h04

    Répondre

    gta chinatown wars c'est le meilleur jeux de monde

  • Anonyme

    23/01/2010 à 17h29

    Répondre

    c'est  nul à chier se jeu sur  PSP ^

  • Mandark

    24/01/2010 à 20h51

    Répondre

    Temper please.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques