7/10

Guilty Gear Xrd : Revelator - Test

Le jeu de combat en 2D le plus métal qui soit est de retour !

Si vous aimez les jeux de combat old-school en 2D, vous connaissez forcément Guilty Gear : créée par les Japonais de Arc System Works en 1998, cette saga compte à l'heure actuelle une bonne vingtaine d'itérations tous supports confondus et se caractérise par des personnages assez barrés desservis par des graphismes cel-shadés.


Axl Low VS Venom ou "Axl Rose contre un fou de billard"

Les graphismes n'en finissent pas de s'améliorer au fil des années et ceux de GGXR (oui, on va abréger sinon on n'est pas rendus) sont absolument sublimes et regorgent de détails et de couleurs. Les coups spéciaux sont d'ailleurs l'occasion d'un déluge d'effets spéciaux du plus bel effet. Le jeu propose des modes de jeu variés mais classiques : le bon vieux mode arcade avec une dizaine de combats prédéfinis par combattant, un mode histoire vraiment développé présentant les événements qui constituent le coeur de l'histoire de Revelator, un mode d'entraînement, etc. Classique mais efficace et c'est tout ce qu'on demande à un jeu de combat. Le gameplay quant à lui donne deux choix au joueur : le mode normal dans lequel seuls les combos de touches bien réalisés sortiront des coups spéciaux et le mode stylé qui facilite la sortie de ces coups pour les joueurs débutants ou ne souhaitant pas se prendre la tête et préférant s'en prendre plein les yeux. Une idée salutaire tant certains coups peuvent se révéler corsés ! Et si vous ne pouvez pas trouver des amis avec qui jouer, le mode multi est là pour vous permettre d'affronter le monde entier.


Toute référence à un guitariste portant un haut de forme sur ses cheveux bouclés est purement fortuite.

L'amateur de métal qu'est votre très humble serviteur ne peut s'empêcher de souligner que ce jeu est l'un des plus métal qui soit car les références à ce genre musical sont pléthores : Axl Law qui ressemble à s'y méprendre à un jeune Axl Rose (des Guns'n'Roses), Slayer le vampire dont le nom s'inspire du groupe de thrash mythique, le "SLASH" résonnant dans vos oreilles lors de la fin du round, ... Tout dans ce jeu peut être ramené de près ou de loin au métal et je ne saurais que trop les conseiller à mes camarades chevelus !


Les environnements comme les coups regorgent de détails

Malheureusement, le roster de cet épisode me semble assez faible en comparaison de celui d'autres épisodes tel le X2 #Reload et ne propose que 3 persos non accessibles dès le début : l'un déblocable avec des crédits in-game et les deux autres via un DLC payant. Autre ombre au tableau, le mode histoire qui est soporifique au possible avec des séquences vidéos animées, certes très réussies elles aussi, mais prenant le pas sur les combats et perdant le joueur dans des méandres narratifs... Dommage !


Jam n'aime pas qu'on se moque de sa coiffure !

En dépit de quelques rares points noirs, Guilty Gear Xrd : Revelator est un digne héritier de la série et s'en sort avec les honneurs : des graphismes réussis, un mode de jeu permettant aux noobs de s'amuser quand même et aux vieux briscars de sortir des combos de folie, une palanqué de persos emblématiques, tout est là ! Si vous aimez les jeux de combat en 2D, cet épisode doit faire partie de votre collection.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques