6.5/10

Happy Action Theater - Test

J'en ai testé des jeux dans ma vie, oh oui, j'en ai testé. Des jeux sublimes, des jeux merdiques, des jeux qui m'ont fait pleurer de joie, ou mourir de rires... jaunes, bref, j'en ai vu de toutes les couleurs, pour tous les gouts et tous les genres. Mais voilà que débarque Happy Action Theater, et là... je ne sais plus quoi penser.

Est-ce un party game pour toute la famille ? Est-ce une application Kinect à la manière des petits trucs rigolos, inutiles mais parfois addictifs que l'on trouve
Le nouveau style : le jeu suédé
sur téléphones portables ? Est-ce un putain de concept génial qui fait qu'on est dans un jeu qui est notre espace de vie, mais virtuellement réel (oh purée je m'embrouille moi-même)? Ou est-ce simplement un immense foutage de gueule sous forme de "tiens v'la ta daube pour Kinect, regarde ce que j'en fait papa" avec un gros doigt devant la TV. Vous l'aurez compris, ou pas, Happy Action Theater est un ovni. Téléchargeable pour 800 Microsoft Points, un prix correct, quoique très élevé si on considère l'option "daube intergalactique jouable 5 minutes", sur le Xbox Live Arcade, Happy Action Theater est un jeu Kinect. La manette c'est vous, vous vous rappelez ? Bah le décor aussi bande de nazes !

Kinect c'est un peu comme le mariage : pour le meilleur et pour le pire. Bon, le plus souvent c'est pour le pire, mais parfois on a de bonnes surprises, et on s'amuse vraiment beaucoup, surtout entre amis ou en famille. Alors, Happy Action
"Clonez-moi, clonez-moi, clonez-moi"
Theater
déboule, avec son étiquette de party game, jouable de 2 ans à 102 ans (je ne l'invente pas), jusqu'à 6 joueurs (voilà le bordel, mais bon, cela reste dans le ton du jeu), et surtout sans véritable but. En gros, on lance le jeu, et un mini-game commence, et on a environ deux à trois minutes pour faire ce qu'on doit faire. Pas d'explications, pas de scores, pas de didacticiels, non rien, nada, que dalle. Autant quand j'étais jeune c'était monnaie courante d'apprendre les jeux sur le tas, mais de nos jours, cela choque, on nous décrit tout comme des débiles avec dessins, vidéos, etc... On vous lâche ici dans la nature, vous vous retrouvez dans l'écran, car le personnage du jeu c'est vous, et puis on s'amuse, du moins si on entre dans le "trip".

A quoi jouons-nous alors ? Happy Action Theater utilise le principe de la réalité augmentée Kinect si on peut appeler cela comme ça, en gros, on se voit à la télé, avec parfois son décor : salon, chambre, WC, ça dépend où vous jouez (il
Oups pardon, je me suis trompé d'aquarium.
faut des chiottes immenses pour pleinement profiter de Kinect). Et puis voilà que déboule une coulée de lave dans votre salon. Un ami se joint à vous. Très bien. On fait mumuse dans la lave, et tiens que je fais un combat de boue dans les flammes, jusqu'au moment où un de nous essaye de faire un Kaméhaméha avec ses mains, et attention : on envoie une boule de feu et notre ami se transforme en homme de pierre. C'est génial, même si certains se diront : "Et?". Bah, hop, une fois la session terminée, d'un coup d'un seul, un autre jeu (appli?) se lance : un Space Invader avec nous à la place du petit vaisseau en bas de l'écran. Quoi cela ne vous plait pas ? Et bien donnez du pain à ces pigeons et essayer de faire la statue pour voir si vous allez débloquer le succès des 6 pigeons posés sur vous. Nié ?

Happy Action Theater est perturbant. C'est un jeu sans objectif, autre que de s'amuser. Alors, ce titre peut être pour certains, le jeu du siècle, totalement génial, fun et à l'opposé de la soupe qu'on bouffe sur nos consoles chéries, et pour d'autres, cela reste une grosse merde inutile qui coute 800 Microsoft Points de trop. Sous ses allures de démos, ce titre peut devenir prenant lors de soirées, pour son côté complètement barré. Et les plus petits vont trouver ça génial d'être dans la télé a faire l'idiot. Et c'est clair qu'un gosse de 3 ans s'en moque un peu des règles et des buts : il veut juste s'amuser. En fait c'est ça, Happy Action Theater c'est juste pour s'amuser. Purée, le titre était plutôt clair pourtant. Fichtre, c'était évident, sous mon nez. Ah... je suis trop vieux pour ses conneries...

Partager cet article

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques