8/10

Henry Hatsworth: L'Incroyable Expédition - Test

Henry, explorateur et gentleman, met la main sur un trésor aussi puissant que classe : le chapeau de la classe. A lui de recomposer tout le costume avant que le monde ne sombre dans le chaos. Mélange de plateforme et de puzzle, ce jeu saura conquérir tout le monde tel un costume 3 pièces bien taillé.

Le 19ème siècle, le développement de la science. Les limites de la civilisation sans cesse repoussées par de nouvelles découvertes. Le siècle des Jules Verne, des explorateurs et autres aventuriers de toute sorte. Le mythe de l'Atlantide, les secrets des pyramides...

Dans toute cette effervescence, l'Angleterre est maîtresse du monde. Parmi ses plus grands découvreurs, Henry Hatsworth. Il a fait ses preuves depuis bien longtemps mais l'âge n'affaiblit pas sa soif de trésors.

C'est ainsi qu'il met la main sur un élément précieux et magique : le chapeau de la classe. Ce dernier lui rend jeunesse et force mais en prime il lui donne accès à une dimension magique dans laquelle il a tout pouvoir.

Ce chapeau fait partie d'un costume crée par un homme des cavernes puissant et de bon goût. Ce costume lui donnait des pouvoirs incommensurables. Il s'agit donc de trouver tous ses éléments pour sceller la dimension magique afin de protéger le monde de ses pouvoirs et de la cupidité des hommes. Ramsès 2 ou Napoléon ont fait parti des possesseurs d'une morceau du costume.

Il vous faudra donc sauver le monde en bon gentleman : avec distinction !

Place à l'action


Henry a accès à 2 plans : le réel qui est un agréable jeu de plateforme aux graphismes soignés et l'autre dimension qui est une sorte de puzzle où l'on déplace les pièces pour les faire disparaître lorsqu'au moins 3 pièces de couleur identiques sont alignées. Enfantin mais nécessaire pour garder jeunesse et force à Henry. Ou encore pour gagner des points de corps, de la vie ou de l'énergie pour les armes à distance.

Chaque ennemi battu intègre également une pièce colorée. Il faudra donc l'éliminer de ce plan-ci sous peine de le voir revenir dans le réel s'il atteignait le haut de l'écran.

Cet écran puzzle permet aussi de nourrir une jauge d'action qui actionne l'armure robot lorsqu'elle est pleine ou qui fournit des munitions au fusil de notre héros. Vous devenez donc à l'instar de Goldorak un défenseur invincible de Terre, un pourfendeur de démons et autres monstres des abysses. Henry utilise donc la mécanique et la vapeur à son avantage comme Philéas Fogg ou Artémus Gordon.

Les ennemis seront variés et il faudra jongler entre plateforme et puzzle pour assurer la victoire sous peine de redevenir vieux et donc perdre la vie. Mais en bon anglais, il sait manier épée, la canne ou encore le tromblon pour éliminer cette menace.


On ne se lassera donc pas d'affronter chaque ennemi tout en gérant le bas de l'écran ! Addictif et entraînant sont les maîtres mots de ce monde so british.

Chaque pièce de costume donnera un nouveau pouvoir qui permettra de découvrir des zones secrètes sur les niveaux franchis précédemment. Grimper au mur ou respirer sous l'eau sont des exemples de capacités que vous maîtriserez.

Et si vous pensez qu'Henry sera seul dans cet aventure, détrompez vous !

Le club des Gentlemen

Notre héros semble appartenir à l'instar de Philéas Fogg à un club de gentleman destiné à repousser les limites de l'empire britannique (tout en apportant gloire et honneur à sa propre personne).


Le pire ennemi d'Henry ( Sir Weasleby) va tel un Gripsou dans Duck Tales, tendre des pièges à notre explorateur et embaucher tous les traîtres et spadassins du monde (aussi loufoques soient-ils). La palme revient au pirate chanteur d'opéra qui au gré d'une musique captivante va invoquer des hordes de groupies, envoyer des cœurs et des notes de musique. C'est sans contexte le combat que j'ai préféré. Un croisement entre opéra rock et Zoolander !

Du côté des amis, Henry pourra compter sur son jeune et ingénieux assistant qui va lui fournir toutes les informations dont il a besoin mais aussi moyennant finance, lui fournir des améliorations quand à sa jauge de vie ou sa puissance. Le sort du monde est peut-être incertain mais il faut quand même en tirer quelque chose... Cet assistant est donc l'excuse parfaite pour placer une boutique d'amélioration et inciter le joueur à revenir dans les niveaux passés !

Croyez le ou non, on y revient ! Et avec le sourire !

Loufoque et addictif


Henry et son petit monde sont peut-être très classiques dans le principe de base mais le ton est complètement décalé et survitaminé. Une software avec une fraîcheur certaine dont le manque de sérieux apporte tous les ingrédients d'un grand moment de détente.

Comme quoi, la moustache doit porter bonheur aux héros de jeu de plateforme !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques