7/10

Hitman - Critique PS4

Quatre ans après ses précédentes aventures, l’agent 47 est de retour dans un jeu « épisodique » qui vous fera voyager dans le monde entier en commençant par Paris.

La version 2016 des aventures de notre tueur à gages préféré, j'ai nommé l'agent 47, se présente de manière un peu inhabituelle pour la série des Hitman : à la sortie du jeu, seules l'intro (faisant office de tutoriel) et la première mission se déroulant à Paris, sont disponibles et uniquement en version numérique. Les autres missions seront disponibles dans le courant de l'année et une version physique complète est prévue pour la fin de l'année ou le début de la prochaine. La critique que vous allez donc lire portera uniquement sur le contenu actuellement disponible.

 
Tiens, on dirait qu'ils ont vu Spectre chez IO Interactive !

L'agent 47 est un tueur à gages travaillant pour l'ICA, ou « L'Agence » pour faire simple, une organisation mystérieuse employant des tueurs à gages et leur assignant des missions dans le monde entier. Les précédents opus de la saga Hitman ont toujours présenté 47 alors qu'il travaillait déjà pour eux. Ce n'est pas le cas de cet épisode car l'intro/tuto met en scène son arrivée à l'Agence et les tests de recrutement se présentent sous forme de contrats simulés pour prouver sa valeur. Charge au joueur d'assimiler les mécaniques du jeu tout en convaincant les dirigeants de l'Agence ainsi que sa responsable directe, cette chère Diana, personnage récurrent de la série. L'intro prenant place dans le passé, ce ne sera pourtant pas le cas des missions qui s'offriront à vous, ces dernières prenant place dans le monde d'aujourd'hui. La première d'entre elles, et la seule disponible à l'écriture de ces lignes, se déroule lors d'un défilé de mode dans un palais parisien situé sur la Seine (cocorico !).

 
"Bonjour messieurs, oui je suis un cheikh blanc, c'est mieux qu'un cheikh en bois !"

Le faible nombre de missions prévues est heureusement compensé par une replay value assez forte : des missions d'intro à la vraie mission de Paris, il est possible de les approcher et de les réaliser d'une multitude de manières différentes ! Prenons l'exemple de Paris : votre mission est d'assassiner un couple dirigeant une maison de haute couture mais surtout, une agence internationale d'assassinat/renseignement, et qui profite du défilé de mode pour organiser dans l'ombre une vente aux enchères de leurs dernières acquisitions. En furetant dans le palais abritant le défilé, mais aussi dans les alentours, il est possible de découvrir des opportunités en écoutant les bonnes conversations ou en trouvant la bonne guest-list, probablement égarée. Ces opportunités permettent d'aiguiller le joueur sur une manière d'aborder le contrat et pourront être suivies ou non, selon le choix du joueur. Si vous les suivez, un repère apparaîtra à l'écran vous guidant vers la prochaine étape et ainsi de suite. Vous pouvez tout aussi bien décider de la jouer hardcore et de ne pas utiliser les aides fournies par les opportunités. Le jeu propose aussi d'utiliser l'instinct de 47, permettant de voir les silhouettes des PNJ à travers les murs, et des challenges sont aussi là pour aiguiller le joueur. Ces aides sont nombreuses et peuvent paraître cheatées mais elles ne sont pas imposées et vous pourrez ainsi choisir vous-même le niveau de difficulté que vous souhaitez vous imposer. L'arsenal dont dispose 47 est, lui aussi, extrêmement varié allant de l'emblèmatique corde de piano au fusil d'assaut en passant par la mini-bombe : vous n'aurez que l'embarras du choix pour éliminer vos cibles. Le jeu est quant à lui appuyé par des graphismes solides qui vous en mettront plein la vue.

 
L'emprunt de leurs vêtements aux PNJ est une partie importante du gameplay

Cependant, quelques ombres au tableau sont à déplorer : tout d'abord, il m'est arrivé de vouloir cacher le corps inerte d'un garde dans un coffre prévu à cet effet sur un balcon pour le voir passer par-dessus bord et atterrir sur un groupe de serveurs qui prenaient une pause, une dizaine de mètres plus bas ... En résultent une alarme sonnée, un massacre pour ne laisser aucun témoin et un redémarrage de la mission. Frustrant. D'autre part, et cette critique vise l'ensemble des jeux Hitman, une fois un « déguisement » enfilé, personne ne questionne votre identité ; c'est certes très pratique pour s'infiltrer où l'on veut, mais le jeu perd en cohérence lorsque 47 se déguise en cheikh venant d'un pays du golfe et que personne ne questionne la présence d'un cheikh blanc. Bizarre.

 
Allez m'sieurs-dames, on fait comme si de rien n'était et on continue à batifoler. Tout va bien.

Malgré ces quelques critiques et une diffusion épisodique surprenante pour ce type de jeu, Hitman crû 2016 saura séduire les afficionados de la série en s'éloignant suffisamment de son prédécesseur Hitman : Absolution et en se rapprochant, à mon sens, un peu plus de son illustre aïeul Hitman : Blood Money. Si vous avez la patience et l'envie pour débourser 70 € pour la version complète qui ne le sera réellement qu'à la fin de l'année, je vous recommande chaudement ce jeu qui saura titiller vos neurones pour faire de vous le meilleur tueur à gages virtuel qui soit.


L'instinct de 47 vous montre les planques (en jaune), les cibles (en rouge) et les autres personnes (en blanc)

Note sur la tarification :

L'Expérience Complète, regroupant les 7 épisodes du jeu, est disponible au prix de 59,99€.

L'Intro Pack, regroupant l'intro et Paris, est disponible pour le prix de 14,99€.

Il sera possible d'acquérir chaque épisode lors de sa sortie pour 9,99€.

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques