6.5/10

Hitman : Tueur à gages - Test

Hitman est un jeu mettant en scène un tueur à gages devant remplir diverses missions. Dit comme ça, on s'attend à voir un jeu VACHEMENT original avec un gars qui parcourt des niveaux avec un tas d'armes pour en buter d'autres. Mais la réalité est toute autre. Donc vous êtes un grand occidental au crâne rasé avec un code barre sur la nuque que l'on appelle 47. On vous donne votre cible ou mission, des infos dessus, le choix de l'équipement et hop sur le terrain. L'intérêt du jeu est que si vous voulez vous en sortir vivant, il va falloir être discret. La cible, mieux vaux l'avoir à distance (un fusil sniper conviendra), ou bien tuer un de ses gardes du corps (de façon discrète, égorgement ou étranglement) pour lui piquer ses fringues et s'infiltrer. Et tout ça sans qu'un civil ou encore un autre garde (voire un flic) ne vous voie. Et pas question non plus de tuer sans y être autorisé (pas de civil). En deux mots : discrétion et efficacité.

Les premières missions sont assez difficiles ou tout du moins longues à comprendre. Elles sont basées sur des schémas d'assassinats non-expliqués, et il faut crever plusieurs fois pour enfin comprendre la bonne méthode. Mais à partir de la quatrième, on commence à avoir les mains un peu plus libres. Les missions sont classées par pays : on commence en plein Chinatown, puis on va s'amuser en Colombie, à Budapest, etc. Au moins on voit du pays.

Bon, il faut une bonne config pour faire tourner ce jeu. Comptez un bon 450 avec minimum 64 de ram (sans oublier une bonne carte graphique). Niveau commande, tout est paramétrable sauf une chose : la vue. On est cloîtré à la troisième personne, un peu au dessus de la tête du héros. Mais on s'y habitue, même si une imprécision au niveau des tirs persiste. Le jeu est graphiquement plutôt beau, mais rame de temps en temps quand beaucoup de personnes hostiles vous tirent dessus (diantre). Enfin, l'I.A., sans atteindre des sommets, est correct, mais vraiment sans plus.

Hitman est un bon jeu, sans rire. Le principe est somme toute original, et laisse la part belle à la réflexion et la précision. Seulement il aurait mieux gagné à être vu à la première personne (au moins avoir le choix), et un effort supplémentaire au niveau de l'intelligence artificielle n'aurait pas été de trop...

A découvrir

Diablo 2 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Havrais76

    02/08/2006 à 13h58

    Répondre

    Ce jeu est cartoonesque dans son genre. On incarne un type quand même vachement glauque et on fait les missions sérieusement la première fois qu'on y joue. Sauf que quand on y rejoue on a vite fait de repérer les tics de l'intelligence artificielle et la puissance "hénaurme" de certaines armes à feu. Et là ça devient le cirque zavatta. Par exemple prenez un fusil à canon scié et glissez vous derrière un garde qui fait le pied de grue. Agenouillez vous et visez sa tête en vous assurant que la vue est bien dégagée. Tirez. Vous pourrez admirer le pauvre garde effectuant un bond prodigieux d'au moins trente mètres tout en emettant un râle de douleur. Moi ça me fait pisser de rire.
    De même en tirant au sniper les autres gardes viennent voir pourquoi leur copain s'est endormi dans une flaque de sang. Le dixième garde se demande pourquoi neuf de ses camarades se sont endormis dans une flaque de sang, et ainsi de suite pour le onzième.
    Bref un jeu qui pour en goûter toute la saveur doit être joué de manière sérieuse et si vous voulez vous la jouer genre "Y'a t-il un flic pour tuer mon parrain de la mafia" exploitez les failles béantes de l'IA et la puissance d'arrêt dragonballesque des armes à feu.
    Ca reste néanmoins un jeu terriblement efficace. Mention spéciale à la mission de l'Hotel de Budapest qui résume bien l'esprit Hitman et au Méchant Pablo Ochoa au look Scarface cradingue.
    Il faut noter qu'il ya un fichier de dialogues qui accompagne le jeu: il reprend tous les dialogues qui devraient être insérés pendant le jeu. On constate que certaines phrases humoristiques n'ont pas été introduites genre des phrases que devrait dire 47 après avoir tué quelqu'un . Par exemple "Et ben c'est les femmes de ménage qui vont avoir du boulot" ou alors "Oups j'ai appuyé sans faire exprès". Nul doute que la crédibilité du chauve à code barres en aurait perdu mais ça aurait pu être la poilade.

  • Anonyme

    20/06/2010 à 18h21

    Répondre

    énorme

     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques