8/10

Hitman 3 - Chauve qui peut !

Deux ans après un Hitman 2 réussi, 47 enfile le costard et la corde de piano pour la dernière fois. Accrochez-vous !

Ultime épisode d'un World of Assassination initié par le reboot Hitman en 2016 (critiqué par ici) puis continuée en 2018 par Hitman 2, le très bien nommé Hitman 3 vous plongera une dernière fois dans la peau de l'agent 47, tueur froid, chauve et méthodique remplissant des contrats aux quatre coins du monde pour des motifs divers et variés que nous vous laisserons le plaisir de découvrir au fil des différentes missions réparties entre ces trois épisodes. Car oui, il y a une trame scénaristique globale qui lie ces trois épisodes que vous pourrez pleinement savourer dans ce troisième épisode qui vous propose de centraliser les missions des précédents épisodes pour les voir comme une seule et unique trame globale.


DR.

 

Au menu de cette nouvelle livraison vous trouverez une mission dans une célèbre tour de Duba, un manoir lugubre dans la cambrousse écossaise, une ville de Chine ainsi qu'un club à Berlin tous deux très réussis et très immersifs pour finir sur une villa sud-américaine plus "classique" mais néanmoins réussie avec un final surprise. Le level design des niveaux est riche et propose de nombreuses approches pour boucler les objectifs que ce soit en écoutant une conversation qui débloque une pise que l'on déroule méthodiquement ou en tombant incidemment sur une porte dévérouillée menant à un raccourci vers un objectif, vous aurez toujours de nombreuses options pour semer la mort et le chaos et la rejouabilité n'en est qu'accrue.


DR.

 

On peut toutefois reprocher une IA un poil à la ramasse sur certains points, mettant trop de temps à vous détecter ou à s'organiser, ainsi que des scènes d'actions qui manquent un peu de punch et de dynamisme. Mais après tout, nous ne sommes pas là pour défourailler à tout-va et c'est bien dans la discrétion et la subtilité que 47 comme Hitman 3 excelle.


Cette ville déborde de couleurs et est tout simplement magnifique

 

Peu de reproches que l'on peut faire à cette magnifique conclusion, riche, variée et en tout point accessible pour le débutant souhaitant tâter de la discrétion en compagnie de 47 ou pour le vieux briscard ayant eu le plaisir de connaître le chauve 47 à ses débuts, il y a déjà tant d'années.

A propos de l'auteur

Métalleux confirmé // PlayStation lover // Bouffeur de manga // Cinéphile mais pas zoophile // Codeur professionnel // Lecteur électronique et câlineur de chatons since 1987.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques