6.5/10

Jam With The Band - Test

Un jeu musical un peu arriéré, qui construit tout son intérêt sur un mode multi-joueurs ultra convivial et un utilitaire de partage de musique puissant.

Daigassō! Band Brothers, autrement dit Jam With the Band, est l'exemple type de l'exportation internationale « escargot ». Le jeu faisait en effet partie de la shortlist des jeux disponibles au lancement de la console Nintendo DS, en décembre 2004. Il aura fallu près de six années pour localiser le soft, un intervalle de temps carrément astronomique pour un jeu qui ne semble pas exceptionnel au premier abord. L'annonce de son arrivée en Europe est-elle la résultante de la popularité grandissante des jeux musicaux depuis les effluves de Guitar Hero et Rock Band ? Peut-être bien, oui, et pourtant Jam With The Band fait presque office de rétro-gaming, avec son absence de nouvelles fonctionnalités et sa pauvreté technique. Est-ce un défaut ici bas ? 

Comme tout bon jeu de musique qui se respecte, Jam With The Band se contrefiche du scénario avec un dédain très particulier. Il n'y a même pas de mode carrière à proprement parler, le but solo sera d'enchaîner les morceaux de musique en cherchant à atteindre le meilleur niveau possible, matérialisé par des étoiles. Un moyen de vous accompagner parmi les niveaux de difficulté, dans un premier temps d'ergonomie (nombre de touches), puis de partitions. Si l'absence d'histoire ne nous étonne guère, le personnage principal qui vous sanctionne avec un plaisir manifeste nous refroidit par sa laideur. Barbara the Bat qu'elle s'appelle. Non seulement son physique peu avenant est à la limite de nous donner des boutons, mais sa propension à dégommer vos prestations la plonge profondément dans l'antipathie.


image100407_1358_000_250
Mais passons, Jam With The Band est un jeu musical old school. Chaque morceau de musique présente une partition allant de gauche à droite, où chaque note est représentée par une touche de la console. En difficulté basique, vous n'aurez qu'un seul bouton à gérer, mais dans la plus élevée, ce sera huit touches (A, B, X, Y, et les flèches de direction) et les gâchettes latérales pour les demi-tons. Pas facile à prendre en main, certes, la dextérité et l'anticipation seront indubitablement de mise, surtout que les erreurs musicales ne pourront pas être masquées. En appuyant sur une touche, vous produisez réellement une note, et se tromper ou passer à côté aura un effet plutôt étrange ( = moche) sur la mélodie et le rythme.


Ce gameplay un peu archaïque nous invite à mettre en avant deux défauts. Le premier est que, par souci de lisibilité probablement, la partition ne défile pas à proprement dit. Il y a bien un curseur qui se déplace de gauche à droite pour indiquer quand appuyer, mais lorsqu'il atteint le bout de la ligne, il passe à celle d'en-dessous. Le passage d'un niveau à l'autre est donc assez délicat à gérer, mais l'entraînement assidu permettra d'anticiper cette action. Le deuxième défaut à évoquer porte sur la qualité technique des morceaux. Le jeu a beau reprendre de très grands titres pop rock et classiques, le rendu ne sera pas forcément du meilleur goût, puisque les instruments émettent des sonorités très basiques, d'un niveau MIDI - donc très synthétique. Certainement un calvaire pour les oreilles les plus sensibles, ou les plus exigeants qui se dopent aux Guitar Hero. Précisons que les plus motivés pourront chanter via le micro de la console, le jeu offrant un mode karaoké. Pas terrible et très anecdotique. 

Donc en solo, Jam With The Band ne vaut pas grand chose, c'est un fait avéré. Mais il parvient à gagner toute notre sympathie et même plus encore avec son mode multi-joueurs. D'abord sachez que seule la cartouche sera nécessaire pour en profiter, vous et vos amis munis de Nintendo DS. Une pratique que l'on ne retrouve pas tout le temps, mais qui a fait les très beaux jours de licences fortes comme Mario Kart ou Bomberman. Ici, il devient un argument de poids contre les Guitar Hero sur la portable, eux nécessitant l'achat de la cartouche et éventuellement de l'accessoire qui va avec (le fameux Grip).


Ensuite, ce n'est ni deux, ni quatre, mais bien huit joueurs qui pourront simultanément essayer de recomposer le morceau, chacun choisissant en début de partie son instrument. Selon ce choix, les partitions et l'implication dans le morceau seront très différentes. L'un des joueurs, s'il n'a pas de chance, pourra par exemple passer sa session à marteler le bouton A avec répétitivité et ennui, tandis qu'un autre, également peu chanceux, passera trente secondes à ne rien faire pendant que les guitares se déchaîneront.  Les premières parties ressembleront à de joyeuses cacophonies où chacun essaiera de ne pas être perturbé par les couacs des autres pour faire sa partition du mieux qu'il peut (la difficulté est personnalisable pour chaque joueur). Indéniablement fun, malgré le manque d'objectif de ce mode.
Et enfin, si vous possédez une Wii, vous pourrez l'utiliser comme vecteur vers les enceintes de votre télévision, histoire d'avoir un son plus ambiant (mais toujours de qualité médiocre, hélas). L'écran vous permettra donc d'avoir un résultat plus global de votre prestation, et affichera les pourcentages de réussite de chaque joueur en fin de morceau. Sympathique, cette fonctionnalité ne demande qu'à s'abonner à la chaîne (gratuite) Jam with the Band grâce au code fourni avec la cartouche. 

Je reboucle avec mon introduction : pauvreté technique. Le jeu ne fait pas d'esbroufe, il n'est pas très beau, n'est pas spécialement ergonomique (absence quasi-totale du stylet), et la qualité de sa musique fait parfois un peu mal aux oreilles. Au moins, la liste des morceaux est assez fournie et pas mal diversifiée : quelques morceaux de classique pour la plupart très connus, de la pop-rock (ABC, Every Breath You TakeThe Final Countdown, We Are The Champions, etc), et de savoureux medleys de musiques made in Nintendo, parmi lesquels on retrouvera Mario Bros, Zelda, et F-Zero.


image100407_1358_000b_250
Les fonctionnalités web sont restreintes mais suffisantes, puisque le jeu vous propose de télécharger de nouveaux morceaux de manière totalement gratuite, à choisir dans un catalogue pas mal fourni et en constante évolution. Initiative sympathique s'il n'y avait pas une restriction horrible : les morceaux téléchargés ne pourront pas dépasser le nombre de cinquante, et il sera IMPOSSIBLE d'en effacer. C'est indiqué en très gros dans le manuel : les musiques téléchargées sur la cartouche le resteront à vie, même si vous écrasez toutes les données du joueur. Etrange façon de faire, et peut-être un peu bloquant sur le long terme (sans parler de la revente à l'occaz). Le jeu accueille en outre un puissant éditeur de musique, qui vous permettra de recréer à loisir tous les morceaux que vous voulez. Mais pour ce faire, il vous faudra posséder quelques rudiments musicaux, l'éditeur étant plutôt complexe. Il sera néanmoins possible de chantonner la musique au micro pour écrire automatiquement la partition, mais le résultat ne sera guère probant. Au moins, il sera possible de récupérer les compositions personelles des internautes, pour peu qu'ils acceptent de les mettre en ligne. 

Jam With The Band ne peut décemment pas se vanter de posséder une partie solo intéressante. Les adeptes de Guitar Hero et Rock Band trouveront certainement ce jeu très old school, repoussant, assez inaudible, et ils n'auront pas complètement tort. Néanmoins, la présence d'un mode multi-joueurs aussi généreux (huit joueurs, une seule cartouche) contribue à faire du titre un excellent achat pour peu que l'on ai des amis, et une potentielle barre de rires à chaque nouvelle session cacophonique.

A découvrir

Iron Man 2 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques