7.5/10

Jules Verne, Retour sur l'île mystérieuse - Test

Lire le test de Jules Verne, Retour sur l'Ile Mystérieuse

Suite à une violente tempête en mer, la jeune Mina échoue sur une plage inconnue. Etant dans l'impossibilité d'utiliser son téléphone satellite pour signaler sa position, cette jolie participante du Trophée Jules Verne (la célèbre compétition du tour du monde à la voile) devra arpenter le sable pour dénicher de quoi manger, puis explorer les moindres recoins et trouver un moyen de quitter cette île squattée par des singes plus ou moins amicaux qu'il faudra également nourrir pour attiser ou dévier leur attention.
Pas très passionnant, vous me direz ? Evidemment, cet endroit sur lequel vous allez aider cette naufragée est celle du Capitaine Nemo dont le spectre et les mystérieux vestiges hantent encore les parages...


2005, année Jules Verne.
Pour son 100ième anniversaire, de nombreux médias ont remis au goût du jour certaines de ses oeuvres ou, du moins, s'en sont servis comme toile de fond pour créer une oeuvre «originale». Réalisé par Kheops Studio (Egypte 3, Aux coeur de Lascaux), Retour sur l'île mystérieuse fait parti de cette dernière catégorie. Sans pour autant nous embarquer dans un jeu d'aventure bouleversant, il parvient à surprendre par son ingéniosité et l'intelligence avec laquelle il utilise le background archi connu de ce refuge secret.


Les techniques employées pour la réalisation de Retour sur l'île Mystérieuse ne réforment pas le genre mais elles sont soignées et bien utilisées.
Le jeu se déroule en vue subjective avec un champ de vision à 360° que l'on oriente grâce au curseur de la souris, lequel change d'aspect lorsque vous pointez vers un objet à ramasser ou une zone visitable. L'interface dépouillée laisse la part belle au fameux système du Warp qui limite les déplacements à des zones prédéfinies, de décor à décor, d'écran à écran. C'est ainsi qu'à travers les yeux de Mina, vous parcourrez une quarantaine de tableaux riches de détails. L'exploration s'avère fort agréable mais l'esthétisme est loin de la fantaisie des Myst. De la Nature étouffée par la végétation au pied d'un ancien volcan, la surface de cette île mystérieuse, aussi réaliste soit-elle, reste visuellement conventionnelle, au même titre que ses quelques animations environnementales censées lui donner vie. Par contre, des grottes abandonnées au sublime Nautilus, les décors intérieurs que vous visiterez sont magnifiques, couronnant comme il se doit le travail méticuleux des concepteurs qui, il faut bien le reconnaître, ne se sont pas trop cassés la tête sur une noix de coco pour leur scénario, quasi inexistant.

La rachitisme de l'histoire n'est cependant pas un handicap. En fait, en l'absence de script linéaire flagrant, le sentiment de liberté est omniprésent, surtout à travers les choix multiples proposés pour chaque problème à résoudre.
Une bande de singes vous empêchera de visiter les ruines derrière lesquelles ils vous balancent des caillasses ? Soit vous trouvez le moyen de confectionner un objet pour leur rendre la monnaie de la pièce, soit vous contournez leur position en réparant un escalier de pierres afin de les surprendre et les pousser à fuir. Jusqu'à la superbe dernière énigme qui fera appel à votre sensibilité de mélomane ou à vos connaissances intellectuelles, les alternatives sont toujours disponibles et il ne tient qu'à vous de trouver la solution la plus ingénieuse pour contourner l'obstacle. D'autant que suivant ce que vous choisissez de faire, vous ne remportez pas le même nombre de points.
Votre progression et chaque nouvelle action entreprise dans le jeu déclenchent non seulement de petites «cinématiques» constituées d'illustrations 2D (plus proche du brouillon aboutie que du chef d'oeuvre pictural), mais augmentent également votre jauge de score qui, tous les 100 points, débloque de jolies images bonus à consulter dans la section «galerie» du jeu. La récompense est maigrichonne, inutile pour progresser dans le jeu mais pousse à expérimenter toutes les combinaisons possibles et imaginables d'objets.

Inventaire de Mina Car jouer à Retour sur l'île mystérieuse, c'est passer les 3/4 du temps dans son inventaire à essayer de construire l'outil adéquat. En effet, récolte et assemblage de multiples choses sont une première nécessité. Les concepteurs ont poussé assez loin l'interactivité avec l'objet et plusieurs sortes de combinaison de différents éléments (pour obtenir le même outil) sont réalisables !
Lorsqu'on a trouvé le début d'une association entre deux items, ils apparaissent automatiquement dans la zone de montage de l'inventaire, sous forme d'équation. Si un ou plusieurs éléments sont manquants, un point d'interrogation vient le(s) remplacer : Bâton + liane + ? + vers = ?. A vous de trouver l'objet mystère pour vous constituer ce qui semble être...
D'autre part, les éléments d'un objet combiné peuvent être dissociés pour une toute autre utilisation. Rapidement, on se retrouve avec tellement de choses dans son inventaire qu'il devient difficile de s'y retrouver. Arrivé au bout de ma petite logique, je me suis surpris à essayer des assemblages complètement improbables et généralement infructueux (pas toujours).
Heureusement, documents et recettes de cuisine sont là pour aider à combiner tout, même un petit singe qui se joindra à vous au cours de l'aventure, et n'importe quoi. Par l'intermédiaire de son téléphone satellite, Mina dispose également, après réparation, d'une sorte de Manuel des Castors Juniors succinct mais bien utile pour aiguiller un peu les malhabiles.

A noter que le bricolage n'est pas l'unique activité de l'île. Comme tout bon jeu d'aventure qui se respecte, vous devrez résoudre quelques puzzles aux difficultés plutôt modérées. Les moments classiques de crochetage de serrures et autres mécanismes étranges sont de la partie et vous confronteront à des instants de réflexion un peu plus tarabiscotés. A ces épreuves relativement faciles et idéales pour plaire aux petits comme aux grands, viennent s'ajouter des séances de tir, où vous aurez le choix des armes parmi les différentes combinées par vos soins. Ces phases d'action à la première personne sont tout à fait surprenantes et rafraîchissantes pour ce genre de jeu. Preuve du travail excellent des scripteurs : dans certaines de ces situations plus ou moins stressantes, vous hésiterez entre l'impulsion (affronter ou...) et la réflexion (...contourner la menace). C'est une occasion de plus de souligner l'esprit inventif qui simule une adaptation à la personnalité du joueur via les diverses options offertes.


En somme,
si vous êtes client de Koh Lanta,
si l'île de Lost a captivé votre attention,
si Greystoke fait parti de vos oeuvres cultes,
et si être une Bricol'girl ne vous fait pas peur,
Retour sur l'île mystérieuse est probablement un jeu pour vous !
(même au-delà de ces références plus ou moins pertinentes^^)

L'expérience en solitaire ne devrait pas monopoliser vos neurones plus d'une dizaine d'heures d'aventure. C'est court, certes, mais il y a de la qualité. Et accessoirement, voyez donc ce petit titre bien sympathique comme une redécouverte transversale de l'oeuvre de Jules Verne qui s'amuse de cette inspiration et devrait faire patienter les amateurs d'aventure jusqu'au lancement imminent du Voyage au coeur de la Lune, la prochaine production de Kheops Studio, inspirée pareillement de monsieur Verne et reposant sur le même principe d'interactivité avec l'objet.

A découvrir

Burnout Legends - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • edo

    28/09/2005 à 09h41

    Répondre

    Un ami m'avait prété ce jeu car je suis friand des "point and click". Il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable mais il est vrai que j'y ai joué une heure à tout casser car j'avais peu de temps pour le tester et j'ai vite laché l'affaire.

    Ton test m'a donné envie de m'y remettre, je vais lui redonner une seconde chance :

  • Anonyme

    04/11/2008 à 18h27

    Répondre

    ce jeux est génial!!vraiment!! j'ai appris pleins de trucs déjà et puis c'est très bien fait, l'histoire est très bien choisis, entre le decor naturel et la sciencefiction, les animaux et les robots.. les expéditions etc, ce n'est ni trop dur ni trop facile et le mieux c'est que l'on peut recommencer autant de fois que l'on veut car le jeux se joue de différentes manières, donc adapté a tous les niveaux!! vraiment je le conseille jmamuse beaucoup dessus =)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques