6.5/10

Kinect Héros : Une Aventure Disney-Pixar

Après un Disneyland Adventures qui a cartonné chez les plus jeunes, Microsoft remet le couvert avec le mix Disney et Kinect : sauf que là, exit le parc d'attractions, allons taper dans le catalogue des réalisateurs à succès de chez Pixar. Kinect Héros débarque en ce début de printemps pour rendre dingo les bambins devant la télé histoire de les faire dormir plus facilement, sans doute. Le pire dans cette histoire, c'est que les développeurs de chez Asobo, responsable du titre, ne sont pas des branques.

En effet, ce qui frappe d'emblée lorsqu'on joue à Kinect Héros, une aventure Disney-Pixar (vive le titre à rallonge) c'est que la réalisation est vraiment
Welcome to Jurassic... Pixar Parc
excellente. C'est beau, bien animé, et très fidèle aux univers des cinq films mis en avant ici. Que ce soit l'univers de Là-Haut, de Ratatouille, des Indestructibles, de Toy Story et de Cars, tous sont réussis, avec en plus, les voix françaises originales des films. En gros, les enfants vont avoir la banane. Et les plus grands aussi, car Pixar, ce sont des films que les adultes apprécient grandement. Par contre, une fois en jeu, les plus grands en question vont rapidement en avoir marre, alors que les gamins vont continuer à avoir le sourire, en gesticulant comme des fous. La magie Kinect, les courbatures en rab, et les vêtements trempés de transpiration, il n'y a pas à dire, quelle merveilleuse invention. En tout cas, cela fonctionne du tonnerre chez le public ciblé.

En ayant pour ma part plus de dix ans (tout comme l'ami qui a testé le titre avec moi pour profiter du mode deux joueurs), vous comprendrez que l'intérêt du titre est plus limité. Mais je sais reconnaître lorsqu'un jeu est réussi, alors pour Kinect Héros, je dirais que c'est pas mal du tout, mais que c'est un poil léger et
Hé mec, tu as fumé quoi?
répétitif. Très répétitif... En jouant, on se rend compte que les niveaux s'enchaînent, mais que le gameplay ne varie guère. La fatigue augmente, mais la découverte chute. On est au début émerveillé par une plastique irréprochable, des musiques qui vont bien, et un Kinect qui mine de rien fonctionne pas mal du tout, puis la lassitude débarque, et notre mémoire nous rappelle à l'ordre : "hé, on n'a pas déjà fait exactement la même chose depuis cinq niveaux là". Après, sans doute que le jeune public ne se sentira pas lésé de faire toujours la même chose, car les décors varient un peu tout de même. C'est juste que lever les bras pour faire ci, tourner un volant imaginaire dans une course pour faire ça, bref, soyons clairs : ce jeu n'est pas fait pour les adultes.

Kinect Héros est un titre à réserver aux enfants. Le challenge n'est pas bien relevé, malgré une bonne durée de vie, et un mode deux joueurs en coopération qui fonctionne bien avec l'écran splitté. Un petit hic tout de même à soulever. Parfois, le jeu nous impose des actions particulières, comme par exemple tirer sur une corde ou sauter sur un bouton, et là, le drame Kinect nous arrive dans la face. Il est horrible d'essayer de déplacer son personnage avec cet accessoire. On reste parfois pendant dix minutes à se battre avec son corps et son avatar pour réussir une action débile. Cela forge le caractère, c'est bien pour nos bambins non ?


Hé Woody, regarde, même bourré, je tiens debout, vers l'infini et au delà.

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques