8.5/10

Kingdom Hearts 358/2 Days - Test

Un second volet très attendu sur portable, pour une des sagas les plus prestigieuses du jeu vidéo. Réussite max !

En 2002 sortait sur PS2 un titre qui créa la surprise en pariant sur l'union de deux mondes qui n'avaient a priori pas grand-chose en commun. Kingdom Hearts proposait en effet une aventure réunissant les univers de Walt Disney et Square-Enix (enfin, Squaresoft à l'époque) dans un cross-over fabuleux et au scénario pour le moins complexe qui s'est vu prolongé par une suite, toujours sur PS2 et par quelques spin-off sur portables. Ainsi KH Chain of Memories est sorti sur GBA en 2005, KH Coded  est lui dispo depuis novembre 2008 (mais uniquement sur téléphone portable au Japon) et l'année prochaine verra arriver KH : Birth by sleep sur PSP Et dans l'intervalle il y a l'épisode qui nous intéresse aujourd'hui, le mystérieusement nommé Kingdom Hearts 358/2 Days (prononcez 358 over 2 Days).

Roxas, héros de cet épisode
Roxas, héros de cet épisode
Ambitieux, pour le moins ! Voilà comment on pourrait d'emblée qualifier cet opus, car après avoir assisté à la débauche visuelle permise par la console de Sony on ne pouvait que craindre le pire quant au passage à la portable de big N et sa puissance forcément moindre. Eh bien qu'on se rassure, le résultat est techniquement impressionnant. La 3D est absolument sublime, les environnements aussi colorés, riches de détails et vastes que dans KH 2 (même si découpés en zones plus restreintes) et le tout est d'une fluidité incroyable. Sans oublier le somptueux score musical, toujours signé Shimomura Yoko avec en prime la reprise du très beau Sanctuary d'Hikaru Utada en guise de générique de début. Bref, c'est vraiment du travail de tout premier ordre qui démontre une fois de plus le savoir faire des développeurs de Square-Enix et le talent de réalisateur de Nomura Tetsuya, créateur, character designer et chef d'orchestre de la saga.

Coup de génie !
Coup de génie !
KH 358/2
Days étant, tout comme Final Fantasy VII Crisis Core, basé sur un système de missions, il se retrouve privé d'une trame scénaristique aussi riche que celle de ses ainés sur PS2 et se révèle automatiquement beaucoup plus plat (mais pas inintéressant pour autant, loin de là) au niveau de son intrigue. Pour l'essentiel il s'agira souvent de partir affronter une menace dans le but de récupérer des cœurs, ceci afin de pouvoir restaurer le royaume de Kingdom Hearts. Entre ces missions, ou durant certaines d'entre elles, l'histoire (centrée sur les états d'âme des protagonistes, production nomuresque oblige !) sera petit à petit révélée. A noter d'ailleurs que si vous n'avez joué à aucun des volets précédents vous avez de fortes chances de ne rien entraver à ce qui se passe (déjà que quand on les a fait on a du mal à tout comprendre, c'est dire !). Bien sûr des personnages issus de chez Disney font également partie de l'aventure, mais ils ne sont plus au centre des événements et par conséquent beaucoup moins présents qu'auparavant.

Nomura inside
Nomura inside
Le système de jeu de cette itération DS reste lui très similaire à celui rencontré sur PS2 mais comporte néanmoins un changement de taille qui renouvelle agréablement le gameplay. On se retrouve donc encore une fois plongé dans un action RPG, mais à la différence des épisodes précédents on revient toujours au même endroit après chaque job (le « château de l'inexistence » !), et surtout on ne monte plus en level. A la place tout repose sur un système d'emplacements (appelés « panels ») sur lesquels il faudra avant chaque sortie équiper les armes, magies, items et autres compétences acquises au fur et à mesure du jeu, et ce en fonction du challenge suivant. Par exemple si vous devez partir affronter un ennemi particulièrement sensible à la magie et que vous n'avez pensé à équiper aucun sort, eh bien ça risque fort de pas le faire. Simples au début, les possibilités de customisation deviennent très vite complexes (sans être pour autant compliquées) et riches de possibilités tactiques, avec des items prenant plusieurs cases et la possibilité de les faire interagir avec d'autres pour des résultats plus spectaculaires. Attention cependant, le nombre d'emplacements étant limité il faudra bien choisir son équipement avant de se lancer. Tous les upgrades se gagnent sur le terrain et peuvent également être achetés et synthétisés au magasin moogle (kupo !) se trouvant dans le château.

La preuve qu'encore une fois chez Square-Enix, et à l'instar de la volonté permanente de remettre en question le gameplay des Final Fantasy, on est toujours soucieux de proposer une expérience de jeu nouvelle dés que l'occasion se présente. Sugoi !

Juste la classe !
Juste la classe !
KH 358/2 Days
propose également de se lancer dans des missions en coop, de 2 à 4 joueurs (ou avec des bots si on n'a pas d'amis, peut être comme toi, ami geek), où l'intérêt est relancé du fait qu'en fin de mission seul le joueur qui aura ramassé le plus d'items tombés des ennemis se verra récompensé, parfois par un objet rare. Autant dire que pendant les combats la tentation de faire au passage une petite vacherie aux autres est assez forte. Très bien vu et carrément fun ! On pourra utiliser tous les personnages du jeu (ils devront au préalable être débloqués dans le mode solo) et d'autres cachés (comme Sora, qui pour une fois n'est pas le protagoniste principal de cet épisode).

Alors mis à part un tutorial pénible car s'éternisant sur plus d'une heure et une bonne vingtaine de missions, et le fait qu'encore une fois il vaut mieux avoir son doctorat es-Kingdom Hearts en poche pour bitter quelque chose à ce qui se passe, on ne peut qu'applaudir cet opus portable qui exploite la DS à merveille et dont la durée de vie n'a rien à envier à ses grands frères.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Hello

    31/10/2009 à 17h28

    Répondre

    Je suis plutôt d'accord avec la critique, mais je tiens à dire à ceux qui ont été rebuté par le début vraiment lent du jeu. Persévérez, la fin vaut vraiment le détour. Même si les boss finaux sont enfantins par rapport au reste du jeu, les cinématiques et le déferlement de révélations est jouissif !

  • pastis-mirabelle

    13/11/2009 à 08h44

    Répondre

    J'ai fini le jeu hier soir et je n'ai absolument rien compris au dénouement (en gros, tout ce qui se passe après le combat contre Xion)...Quelqu'un peut m'expliquer (par MP, pour ne point spoiler) ?

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques