6.5/10

Kirby : au fil de l'aventure - Test

Plutôt enfantin, le jeu aura du mal à séduire les gamers et les joueurs adultes. Mais indubitablement, le Kirby nouveau a de l'idée artistique à revendre !

Au fil de l'aventure sera un jeu destiné aux enfants, l'introduction en donne le ton : à la manière d'un conte, une voix douce et expressive nous explique le contexte très… enfantin de cette aventure de Kirby, comme si notre papa nous avait pris sur les genoux pour nous raconter une histoire. Même les Marios, habitués aux grands prétextes scénaristiques pour justifier leurs opus à répétition et leurs dérivations sportives, n'étaient pas allé aussi loin dans le côté puéril, c'est pour dire. Je préfère donc vous épargner le contexte, et concentrer ce texte sur le jeu en lui-même, même si celui-ci est assez représentatif de ce que je viens de vous présenter.


DR.
Ce qui accroche l'œil d'emblée, c'est bien la direction artistique. Tout l'univers du jeu, à commencer par Kirby lui-même, a été modélisé au moyen de fil et d'étoffe, transformant le jeu en un patchwork de tissus et de couleurs d'un assez bel effet. Au-delà du rendu graphique, il y a une réelle recherche de gameplay dans cette idée, puisque Kirby devra interagir avec cet environnement au moyen de boutons, languettes, et fermetures éclairs pour progresser : tirer sur un petit fil qui dépasse permettra par exemple de plier le décor et d'accéder à un endroit lointain d'un simple saut. Le petit personnage pourra également, à de nombreuses reprises, passer derrière le décor pour utiliser les coutures internes, une petite bosse dans le tissu nous indiquant où se trouve Kirby.
Il va de soit que le personnage principal a fait l'objet d'un travail de fond pour donner une alternative au glouton rose habituel.
DR.
Kirby, intégralement fait de fils, peut prendre divers aspects selon la difficulté rencontrée : il peut se transformer en petit parachute pour planer quelques secondes, en voiture pour aller plus vite, et pourra parfois endosser des rôles spéciaux plus ponctuels, comme un tank, une soucoupe volante, ou un camion de pompier. Les ennemis, Kirby ne les tuent pas, il les « délassent » littéralement en tirant sur leurs fils. Original et visuellement très cohérent. Les commandes font dans la simplicité. La manette est tenue à l'horizontale, il y a un bouton pour sauter et un bouton pour « frapper ». A quelques reprises, il faudra utiliser les spécificités de la Wiimote pour avancer ou réaliser certaines actions, rien de bien technique.

Comme tout bon jeu de plate-forme standard, Kirby devra traverser un niveau de gauche à droite en évitant les pièges et les ennemis, et en ramassant le maximum de pierres précieuses.
DR.
Très vite, on se rend compte que le concept de mort et de game over n'existe pas ici bas : si vous tombez dans un trou, ou êtes touchés par un ennemi, vous égarez votre butin mais ne perdez pas de vie ni ne recommencez le niveau. Finir un niveau, et donc le jeu, n'est pas en soit un challenge, mais uniquement une problématique de temps et de motivation, ce qui nous renforce dans une idée première : Au fil de l'aventure est réellement destiné aux enfants, il ressemble à une sorte d'initiation soft au jeu de plates-formes où le petit joueur devra apprendre à évoluer dans un niveau un peu « bac à sable » et faire preuve d'un minimum de dextérité pour atteindre la fin du niveau. Pour les adultes, le seul challenge sera de finir le jeu en niveau or, c'est à dire avec beaucoup de pierres précieuses, ou bien de débusquer l'intégralité des trésors cachés dans les niveaux.

DR.
Certains de ses trésors permettront notamment de meubler l'appartement de Kirby. Cette activité fait partie des nombreux mini-jeux qui permettent de casser un peu le rythme de progression, sans pour autant se démarquer du reste du jeu. On posera un sofa, un lustre, un petit nuage rigolo, et l'on s'attendrira de voir Kirby s'asseoir sur un fauteuil pour piquer un somme quelques secondes plus tard. De temps en temps, nous irons frapper à la porte à côté pour entamer une partie de cache-cache chronométrée avec le voisin.
Pour ravir encore davantage les parents, qui seront très contents de voir leurs bambins jouer à un jeu vidéo fait pour eux, il existe un mode multi-joueurs coopératif, permettant de faire entrer en scène le prince Ponpon. Le personnage est très similaire à Kirby, à ceci près que sa présence change un peu la donne lors des transformations spéciales.

Cinq heures ou six heures suffiront à un joueur moyen pour terminer le jeu, sans avoir trop négligé les pierres précieuses et les objets cachés. Tout obtenir et tout débloquer sera un poil plus long, mais rien de significatif non plus. Le jeu s'assume en tant que divertissement ludique pour enfants : univers dénué d'agressivité, progression jamais sanctionnée, environnements et personnages mignons, et une bande son très soft. Demeure néanmoins un effort artistique remarquable et un savoir-faire toujours aussi pointu.

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • hiddenplace

    02/03/2011 à 12h53

    Répondre

    Oooh visuellement ça a l'air très choupi^^ Dommage, je n'ai pas de wii sous la main pour tester ça
    http://jeux-video.krinein.com/test- ... 15309.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques