Krinein Battle - Premier et dernier tour pour certains !

Premier tour du grand tournoi Krinein ! Dans ces combats où perdre signifie mourir dans d'atroces souffrances et dans le jus de ses tripes, nos héros favoris vont tout mettre en œuvre pour nous faire plaisir et nous offrir du grand spectacle.

Ils veulent en découdre, ils connaissent leur adversaire alors place à l'action.
Dans ce premier tour, nous avons quatre matchs qui ne peuvent se terminer que par la mort du concurrent adverse. Le champ de bataille comprend pour chaque combat une ville, de la campagne et quelques subtilités. Nous remercions d'ailleurs les habitants de chaque agglomération pour leur participation, car ça va sûrement coûter bonbon en réparation.


Marston a toujours un couteau pour la pause
rillettes !
Le gang des Saints fait face à John Marston pour le premier match. Je vois le cow-boy solitaire arriver côté campagne avec le soleil dans le dos. Une première vague d'ennemis surgit de derrière une colline à bord d'un 4x4 fluo en écoutant du rap à donf ! Les sbires du chef de gang sont nombreux mais peu organisés. Ils tirent partout et ne parviennent qu'à tuer un raton laveur. Marston est d'abord surpris par la musique de sauvage émanant du véhicule, mais il se reprend et, grâce à sa capacité de tireur, parvient à abattre les homeboyz. Le 4x4 dérive alors dans une station service qui explose. Premier point pour le cow-boy. Cependant, le chef du gang est l'homme à abattre pour gagner. Dans la ville, des prostituées armées avec des mitrailleuses tentent leur chance mais elles ne parviennent qu'à abattre le cheval. Les animaux sont des victimes collatérales de ce duel mais cela ne semble pas émouvoir Marston qui vide son six-coups sur les femmes. Soudain il entend un bruit venu de nulle-part : un hélicoptère qui surgit du ciel en crachant du feu et du rock ! Sur fond deThe Final Countdown d'Europe, des missiles surgissent de l'engin aéroporté. Bien qu'il ait la capacité à viser juste, les munitions de Marston ne sont pas faites pour des missiles. Contre toute attente et malgré les terribles explosions, il en sort vivant, mais mal en point. Le chef surgit alors devant lui et lui fait un doigt d'honneur. Le cow-boy sort son couteau, le chef dégaine un katana. En dépit de sa bravoure, Marston, finit décapité. Les Saints, grâce à leur arsenal et leur nombre ont gagné le match, et un steak de cheval.


Et paf ! Ça a fait des Chocapics !
Second match : C.J. face à Cole McGrath. C.J. appelle son gang et se prépare à l'action. Lance-roquettes, uzis, godemichets, toutes les armes sont prêtes pour choper le bondissant Cole. Ce dernier arrive en sautant de building en building. Les roquettes fusent mais il est trop rapide pour les maladroits sbires et lorsqu'il surgit derrière eux, ils ont à peine le temps de se retourner qu'ils sont déjà morts. C.J. enfourche alors son BMX et trace à travers la ville. Dans chaque quartier, il évite la mort de justesse tandis que les éclairs fusent autour de lui. Désespéré, il entre dans une voiture, démarre en trombe et s'engage dans un garage. Les plaques sont changées et il parvient à duper Cole. C.J. prépare alors sa contre-attaque, va chercher d'autres alliés et endosse son jet-pack. Les sbires débarquent habillés en tenue SM et Cole hésite un instant. C.J. tente d'ajuster un tir au fusil sniper mais la balle ne touche que son épaule. Enragé, Cole détruit plusieurs blocs d'immeubles et fait fondre les sbires dans leurs tenues de cuir. C.J. est contraint de fuir et tente le tout pour le tout en s'exilant en bateau à plusieurs kilomètres de là. Cole étant allergique à l'eau, il préfère attendre en ville. Dommage ! C.J. comptait sur une maladresse de son ennemi et à une chute à la baille, mais il avait oublié qu'il n'avait pas de hotdogs à bord du bateau et il commence à dépérir jusqu'à perdre le match à cause de la faim.


Pratique pour garer sa caisse sur Paris !
Au tour de Niko Bellic d'entrer en scène, et il n'est pas content ! Il voulait se reposer peinard en jouant aux billard mais voilà que l'Agent lui cherche des crosses. Pas question de faire dans la demi-mesure. Il prépare la batte de baseball, le fusil à pompe et il enfourche une bécane de compétition. Seulement, après une demi-heure à tourner en rond, pas de traces de l'Agent. C'est alors qu'il aperçoit l'armure de ce dernier scintiller au sommet d'un immeuble. A peine l'a t-il vu que ce dernier se jette du haut du sommet. Une chute libre de deux cents mètres qui se finit par une arrivée digne d'Iron Man. Le sol explose autour de lui et il regarde fièrement Niko, qui lui est sur le cul (au propre comme au figuré). Il se relève et tire au fusil tout en se cachant derrière une voiture. Les balles ricochent sur l'armure et l'Agent saute ensuite à plusieurs mètres en hauteur tout en utilisant son arme. Les balles volent autour de Niko qui peine à bouger. Il faut dire que le Serbe n'a jamais été doué pour se dandiner avec fluidité. Une balle l'atteint à la cuisse et il trébuche. Lorsqu'il se relève, il a sa batte à la main. Il frappe l'agent mais le coup érafle à peine la peinture de l'armure. « A mon tour » déclare ce dernier qui arrache un réverbère et frappe Niko. Le malheureux est projeté contre un mur. Ses côtés sont brisées et il crache du sang. L'Agent termine le travail avec un coup de pied retourné qui incruste définitivement Niko dans le mur.


Il se retire une épine du pied !
Dernier match de la journée : Alex Mercer face à Rico. Les deux hommes n'ont pas un grand arsenal et c'est une sorte de course poursuite qui a lieu dans les rues. Les techniques de parkour d'Alex font face au grappin de Rico. Ça voltige, ça plane, ça glisse, les deux hommes rivalise d'ingéniosité pour s'atteindre tout en esquivant les attaques adverses. Lorsque Rico parvient à toucher Alex, il oublie que ce dernier peut récupérer très vite et la bataille reprend de plus belle. Pour regagner des forces, Alex absorbe tout ce qu'il croise : un chien, des pigeons, un chat de gouttière et un rat. Gonflé à bloc à force de « manger », il change de forme et en adopte une plus lente mais plus solide et les balles ricochent sur lui. Rico tente alors de prendre de l'élan pour se projeter sur Alex mais le mutant en profite pour déchaîner son pouvoir et empaler l'agent spécial. Un match éclair mais sûrement le plus technique de la journée.

Au terme de cette première journée, Le gang des Saints à survécu même s'ils ont perdu pas mal de monde, Cole est toujours en lice grâce à ses éclairs, L'Agent refait sa peinture et prépare son armure pour le prochain round tandis qu'Alex semble en grande forme après l'absorption finale de Rico.


Un petit coup de pompe ?

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • OuRs256

    08/08/2011 à 21h54

    Répondre

    Johhnnnnnnnnnnnn O_o :/http://jeux-video.krinein.com/krine ... 16573.html

  • Canette Ultra

    09/08/2011 à 08h31

    Répondre

    Il a affronté une bande de hyènes ! ils ont abattu son cheval cette bande de coyote à foie jaune !

  • Plax

    12/08/2011 à 21h34

    Répondre

    La pause rillettes...indispensable !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques