Les coups de coeur jeux vidéo 2012 de Krinein

2012 restera pour beaucoup l'année de la fin du monde, du moins une hypothétique catastrophe prédite par d'obscures textes aztèques.
Cependant, ces sacrés Mayas n'ont pas vu l'arrivée de deux nouvelles consoles : la PS Vita en début d'année et la Wii U sur la fin.

Une année finalement assez riche vidéoludiquement car marquée par de gros retours (Hitman Absolution, Halo 4), et des suites attendues et réussies (Final Fantasy XIII - 2, Prototype 2, Assassin's Creed 3, Need For Speed Most Wanted, Call of Duty Black Ops 2, Professeur Layton et le Masque des Miracles, ou encore Mario Party 9). Ne manquaient alors que quelques bonnes surprises, malheureusement encore trop rares (Fallblox, Gravity Rush).

Pour changer de notre habituelle lettre au Père Noël (de toute façon trop occupé avec tous ces gamins pourris et gâtés) et vous éviter de vous perdre dans une liste trop longue de titres, l'équipe de Krinein Jeux Vidéo a décidé de vous proposer une sélection réduite des titres de l'année 2012. Chaque rédacteur a donc choisi un jeu, un seul jeu, celui qu'il pourrait par exemple emmener sur le Pic de Bugarach pour échapper à la fin du monde, et vous explique les raisons de son choix.

Et nos jeux vidéo 2012 favoris sont :

CRUSH 3D (Nintendo 3DS - Islara)


DR.
Ô ami Krinaute, pour mon jeu de l'année 2012, entre Max Payne 3 (PC) et Crush 3D, mon cœur balançait. Mais soyons francs, les FPS/TPS, ce n'est pas ça qui manque, alors que les jeux de réflexion, c'est plus ou moins toujours un peu la misère. Le choix était donc vite fait. Mais pourquoi Crush 3D, et pas Pr Layton, Shifting World ou Fallblox, qui sont eux aussi de très belles sorties ? Car Crush, même s'il est une réédition, sort vraiment du lot par son immense originalité associée à une réalisation optimale, en termes de graphisme, atmosphère, immersion et maniabilité. Offrant en outre une belle durée de vie (32H chez moi), il n'a quasiment pas de défaut. La créativité est une vertu que l'on mettra toujours en avant. Alors, n'hésitez pas à vous plonger dans le monde unique de Crush et à voltiger entre les dimensions en manipulant l'univers 2D/3D.

Guild Wars 2 (PC - Gyzmo)


DR.
2012 fût une riche année pour les joueurs PC. Mais s'il ne fallait retenir qu'un seul titre multijoueurs à conseiller à ceux qui recherchent une aventure de longue haleine dans laquelle l'exploration tient une place importante, Guild Wars 2 ne volerait la vedette à aucune autre possible candidature. Et même si ses désormais tristement célèbres ajouts mensuels gratuits sont chaque fois ruinés par de très inquiétantes carences techniques (serveurs peu véloces, lags en cascade et déconnexions sauvages), en dehors de ces mises à jour bancales qui auraient pu faire un intérêt supplémentaire, ce MMORPG embarque déjà à l'origine suffisamment de contenus : entre les jumping puzzle planqués au quatre coins de la Tyrie, le système d'artisanat et ses multiples recettes, ses nombreux environnements aux ambiances inoubliables, ses classes et leurs compétences dissemblables, ou le cycle revigorant des événements dynamiques, Guild Wars 2 est un beau jeu. Le tout, sans abonnement.

Max Payne 3 (PS3/Xbox360/PC - Flob)


DR.
S'il y a bien un alcoolo mal rasé et dépressif que j'attendais depuis longtemps, c'est ce bon vieux Max Payne. Alors je vous laisse imaginer ma joie (mesurée cependant) lorsque Rockstar (rien que ça) a sorti ce nouvel opus après 9 ans d'absence.
Un troisième épisode qui soulevait d'abord une question : Est-ce que l'esprit sombre et tourmenté de la série serait respecté et pas noyé dans une réadaptation trop typée action ? Je fut vite rassuré. Malgré quelques effets de style peut-être trop marqués et le célèbre shootdodge peut-être trop présent, Max Payne 3 est un £*#~* de jeu vidéo. Une bonne grosse durée de vie, de l'action, une belle réalisation, un scénario pas mauvais, de la difficulté, un multi amusant, et surtout l'esprit d'une grande signature vidéo ludique respectée.
Un jeu de qualité que je pensais vous proposer en occasion pour moins de 30€, mais que je ne peux finalement que vous conseiller d'acheter neuf car disponible à un prix outrageusement bas sur de nombreux sites de vente en ligne : autour de 20€ !!! (une honte...)

Risen 2 Dark Waters (PC - Penthesilea)


DR.
Sans trop réfléchir, le jeu 2012 qui a retenu mon attention c'est Risen 2 Dark Waters. Je garde un souvenir agréable des moments passés à y jouer, à explorer les îles et à rencontrer de drôles de personnages, pourtant l'aspect morose des combats et le manque de souplesse du héros avaient un peu modéré mon enthousiasme.
Comme j'accorde une grande importance au sentiment d'immersion et que les considérations techniques me passent la plupart du temps au dessus de la tête, ce jeu correspondait bien à mes attentes ludiques.
Il serait pourtant juste de noter que ce Risen 2 n'arrive pas à la cheville de mon plaisir coupable de passer (encore) des heures à jouer au mode multijoueurs en ligne Deathmatch d'Assassin's Creed Revelations.
Jeu qui ne peut entrer dans notre sélection de l'année vu qu'il est sorti fin 2011, mais vu que je l'ai acheté en retard (courant 2012) ce serait lui mon vrai jeu coup de cœur de l'année.

Borderlands 2 (PC/XBOX360/PS3 - Canette Ultra)


Il ne manque que Gaige pour la photo de famille !
Si j'avais pu vous parler des heures de catch, je me doute bien que vous n'auriez pas saisi toute la subtilité de la chose. Retenir un jeu n'est pas facile. Borderlands 2 remporte pour moi la palme car en plus de m'avoir fait attendre quelques années avant de débarquer, il joue la carte du fun. Alors que j'allais parler de Hulk Hogan ou de John Cena, je me suis rappelé mon fou rire sur "l'étalon du cul" de Borderlands 2. Réussir à me faire rire et jouer à un FPS de façon presque addictive est un exploit que ce jeu a réussi.
J'ajoute à cela le côté jeu de rôles, la collectionnite aiguë vu le déballage d'armes, ou encore les quêtes aussi folles qu'intenses, et je tiens un jeu énorme. Pour sa profondeur et sa folie (et pour m'avoir scotché sur un FPS), Borderlands 2 remporte mes faveurs (C'est un jeu qui arrive à séduire Gyzmo, Nico et moi en même temps donc vous imaginez bien le potentiel de ce titre).

XCOM: Enemy Unknown (PC/XBOX360/PS3 - Nicolas)


DR.
Au milieu des Dishonored, Hitman Absolution, Max Payne 3, Assassin's Creed 3, Far Cry 3, XCOM n'était pas un jeu dont on attendait beaucoup. Un nom pas très sex, une jaquette assez énigmatique, des screenshots sans éclat, un concept en marge, le titre entretenait son aspect marginal et ses ventes en ont probablement souffert. Mais il est encore temps de rattraper le coup et de montrer au monde entier qu'un produit imparfait mais sincère a de l'avenir et du potentiel ! Avec XCOM, vous allez une nouvelle fois lutter contre une invasion extraterrestre via un jeu de stratégie tour par tour aux multiples ramifications. Surveillance aérienne, gestion d'équipe et d'équipements, construction de la base secrète, recherche scientifique, autant d'aspects annexes à considérer en parallèle de l'affrontement sur le terrain, le vrai, le dur, celui dont on ne se relève pas. Car le jeu a le mérite nous opposer une difficulté assez singulière tout en prenant le parti de nous faire payer des erreurs sur le long terme. Le game over définitif existe, même s'il est toutefois possible de faire son effarouchée et d'opter pour l'option « fastoche » où les sauvegardes sont faites manuellement, à n'importe quel moment. Les gamers opteront pour « l'homme de fer » et pleureront à chaque cadavre laissé sur le champ de bataille, la sauvegarde étant unique et gérée par l'ordinateur. Et quand on se rend compte que, malgré la difficulté, le millier de bonnes idées que le jeu recèle (personnalisations multiples, missions aléatoires, règles d'engagements exigeantes, etc.) nous fait prendre un plaisir monstre tout en scotchant à l'écran, on finit par se dire que, chez Firaxis, ils ont décidément tout compris.

Far Cry 3 (PC/XBOX360/PS3 - Riggs)


DR.
J'étais parti pour parler d'un jeu de bagnoles, d'un jeu de foot, d'un jeu de camé, ou encore d'un jeu où les ténèbres s'appellent Jacky, bref, Far Cry 3 est arrivé, et cela a chamboulé mes plans. Les environnements paradisiaques, la folie générale qui entoure l'histoire du jeu, le potentiel glande, bref, pleins de facteurs qui ont fait que j'ai pris un plaisir immense à parcourir le jeu. Il m'a même donné envie de faire des nuits blanches (ou presque). Un excellent titre en tout cas pour son solo, mais quel dommage que le mode coopération n'ait pas profité du même soin, avec son intérêt plus limité et des bugs un peu gênant. Mais peu importe, Far Cry 3 se savoure tout seul dans son coin, pour plusieurs dizaines d'heures de plaisir. Pour en savoir plus, suivez le lapin blanc... euh le lien ci-dessous :

 

Et voilà chers amis Krinautes quels sont nos coups de cœur pour cette année 2012. Forcément, ces choix sont très subjectifs, donc s'ils ne vous tentent pas, rien ne vous empêche de piocher dans tous les autres titres que nous citons. On vous souhaite ainsi un très joyeux Noël, rempli de bonnes surprises, de chaleur humaine et, bien sûr, de jeux.

À bientôt sur Krinein en 2013, pour continuer à vivre au plus près l'actualité du monde du jeu vidéo.

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • elisabeth_rose

    24/01/2013 à 19h54

    Répondre

    [BIP BIP - Faut pas déconner quand même]

  • Islara

    25/01/2013 à 17h22

    Répondre

    elisabeth_rose a dit :
    [BIP BIP - Faut pas déconner quand même]

    C'est-à-dire ? ^^'

  • Guillaume

    25/01/2013 à 18h18

    Répondre

    La modération est passée par là. L'utilisatrice comprendra

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques