6/10

Lost Words : Beyond the Page - Test Switch

Tags : words lost page beyond jeux test switch

Ne boudons pas notre plaisir, quand un nouveau jeu de réflexion/plates-formes pointe le bout de son nez, c'est avec enthousiasme qu'on saisit l'occasion de l'expérimenter.

Tout commence d'une bien drôle de manière : accompagnée de la douce voix pétillante et plein d'énergie d'une narratrice au bel accent anglais, on incarne une petite fille dans un journal, journal intime j'entends. Sautant de phrases en phrases et de mots en mots, il faut accéder à la page suivante en atteignant un endroit précis de la page actuelle. Pour ce faire, il ne faudra pas seulement sauter façon plate-formes, mais aussi déplacer des mots à des endroits particuliers, parfois sur des images, afin de produire une certaine action. Voilà une façon de jouer pour le moins innovante, mais qui n'est pas sans nous rappeler le tout aussi mitigé qu'excellent Scribblenauts, sorti sur DS puis réédité sur 3DS en 2013.


Des phases journal intime.

Dans le même temps, nous est narrée une histoire aux accents touchants même si parfois un peu candides. Puis, on est soudain plongé dans une autre dimension de jeu bien plus classique, celle d'un univers fantasy, dans lequel on évolue en 2D, pure façon plates-formes, et où une vénérable magicienne nous transmet le pouvoir d'un livre magique. Après l'attaque tragique du village pour un terrible dragon, nous voilà en quête de lucioles perdues qui maintiennent l'équilibre du monde et du dragon. Le principe du jeu reste innovant, en ce sens que, pour traverser les différents obstacles, il faudra utiliser des mots dans le livre magique et les mettre sur certains endroits pour provoquer un évènement : lever un pillier, réparer un pont, casser une roche, enflammer une torche, créer un silence etc... Là encore, le principe est prometteur et aux potentialités illimitées. C'est donc avec impatience qu'on se lance dans l'aventure pour voir jusqu'où elle nous mènera. 

Puis le jeu continue en alternant ainsi les phases journal intime et les phases aventure. Mais au fil des pages et de l'aventure en question, on déchante très vite. Si l'histoire du journal est particulièrement émouvante dans sa narration, la pauvreté des mécaniques et l'extrême facilité du jeu est très déconcertante. Alors qu'on s'attendait à plusieurs dizaines de mots et d'actions possibles, Lost Words en atteint péniblement six, que six, étant précisé qu'on est le plus souvent limité à trois mots ! Autant vous dire que les potentialités ilimitées du jeu sont donc exploitées à un niveau ridiculement bas. C'est la pauvreté dont je parlais, dont découle de facto la facilité extrême du jeu, qui confine à l'ennui. C'est à peine si on doit prendre la peine de se poser pour réfléchir. Même la partie plates-formes ne requiert aucune habileté ou nécessité de recommencer tant tout est simple. À l'opposé du die and retry on est dans le never retry. Quant à l'exploration pour trouver les quelques lucioles cachées, elle est tout aussi limitée car la plupart d'entre elles sont sur le chemin et il n'y a rien à faire d'autre que passer dessus.


Des phases aventure.

De ce fait, même si l'histoire finit par prendre un accent assez tragique et que les musiques sont particulièrement envoûtantes, l'intérêt de jeu reste poussif. Surtout qu'après avoir vécu la magnificence métaphorique du deuil dans le petit chef d'oeuvre vidéo-ludique GRIS, une certaine platitude ressort de Lost Words : trop narratif, trop téléphoné, manquant de symbolisme et de puissance artistique.

Enfin, sa durée de vie est rachitique et même si un chapitrage permet de refaire les rares passages où on aurait loupé une luciole, on n'a pas trop l'envie d'y retourner.

Bref, Lost Words : Beyond the Page est une très belle besace pleine de bonnes idées mais trop insuffisamment exploitées. Les plus expérimentés doivent passer leur chemin. Seuls les plus jeunes ou les moins connaisseurs de jeux vidéo devraient pouvoir savourer l'expérience proposée, qui reste très touchante pour toutes et tous, en particulier à la dernière page. 


Des pouvoirs magiques.

A propos de l'auteur

Aventures, enquêtes, mille et une énigmes, réflexion ; jeux aux thématiques profondes, originaux, décalés, indépendants, telles sont mes passions. De temps à autres, aussi du 100 % action. Féministe avertie, assoiffée de justice, je rejette toute forme de discrimination ; donc j'écris aussi en manga, BD, cinéma, livres, séries ou jeux de société.

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques