8.5/10

Luigi's Mansion 2 - Test 3DS

Luigi's Mansion a tout du très bon jeu accrocheur. D'abord, une ambiance lugubre bon enfant teintée d'humour, avec son manoir, ses armures et ses fantômes, qui n'est pas sans rappeler la séduisante atmosphère de La Famille Adams. Ses rats, ses toiles d'araignée, ses mélodies à l'orgue, la pluie qui tombe dans la nuit noire, tout est fait pour créer un univers qui, sans nous faire peur bien sûr, nous envoûte totalement. La qualité des graphismes, le sens du détail, associés à une 3D très agréable et pas du tout fatiguante, donnent la touche finale à cette excellente immersion.


Des pièces, des pièces... Plate-forme façon Mario.

Ensuite, Luigi's Mansion 2, c'est un concept multi-facettes qui, nous donnant bien du mal à le classer dans un genre spécifique, ravit le joueur et suscite totalement son intérêt. En effet, Luigi's Mansion 2 c'est primo de la plate-forme puisqu'il faut progresser dans un lieu donné, récolter des pièces (des billets et des lingots aussi) comme dans un Mario et accomplir des missions, tout en affrontant des ennemis et des boss de temps en temps. On reviendra sur ce dernier point plus loin tant le style des ces affrontements est spécifique. Secundo, c'est aussi de l'exploration à fond façon Zelda tant il y a d'éléments à trouver et combiner : des passages secrets à découvrir, des portes cachées à révéler, des tableaux magiques à activer, des tapis à soulever, des rideaux à enlever, des lustres à faire descendre, des toiles d'araignées à aspirer, des vêtements à décrocher, des bouts de tapisseries à arracher... Il est même stupéfiant pour le joueur de voir comme il peut explorer quatre fois la même pièce et y découvrir quelque chose de nouveau à chaque passage. Les bâtiments à explorer sont en prime particulièrement vastes et totalement labyrinthiques. Même si l'on dispose d'une carte sur l'écran tactile, vu qu'on ne va pas toujours d'une pièce à l'autre par les portes, autant dire qu'on s'amuse comme des petits fous à farfouiller le Manoir et les autres zones (tour, mine...). Cette dimension exploratoire s'avère ainsi un des aspects du jeu les plus passionnants, à mon goût tout à fait subjectif bien sûr.


Eh oui, il fallait y penser ! Explo à fond.

Tertio, Luigi's Mansion 2 c'est enfin de "l'affrontement" (faute de meilleur mot, car on ne peut pas parler de combat). Avec un simple aspirateur baptisé pompeusement Ectoblast 5000 par le Pr K. Tastroff - qui a bien grandi depuis le premier opus -, Luigi - qui lui n'a pas pris une ride - doit capturer des fantômes, comme dans le film SOS Fantômes (ils ne se sont pas trop foulés sur ce coup-là quand même chez Nintendo). Cela se fait toujours en deux phases minimum : flash puis aspiration. Cette capture, dit comme ça, a l'air toute simple et répétitive. Point du tout. Plus on avance, plus il va falloir réfléchir. Même si l'Ectoblast n'a qu'un pouvoir en plus de l'aspiration et du flash de lumière pour pétrifier, à savoir un révélateur d'éléments invisibles, les combinaisons vont s'avérer parfois complexes pour capturer les fantômes coquins. Et rien ne nous aidera donc inutile d'aller lire la notice pour trouver la méthode, il faut réfléchir un minimum. Par exemple, si le fantôme a des lunettes, il va peut-être falloir penser à les lui enlever avec l'aspi avant de tenter de le pétrifier ; d'autres, il faut peut-être les pétrifier deux fois si une fois ne suffit pas. C'est d'ailleurs probablement le petit bémol du jeu, Luigi's Mansion 2, est parfois décourageant par sa difficulté dans la capture aux fantômes.


Des affrontements variés, mais pas toujours simples.

Dernier point tout à fait accrocheur de Luigi's Mansion 2, c'est le multi-joueurs en ligne, oui, en ligne, avec le monde entier, et il y en a du monde, et il y en a des manoirs et des tours et des donjons. Chaque joueur et joueuse peut en effet créer son propre donjon avec trois variables - nombre d'étages, type de mission, niveaux de difficulté - qui sont au nombre de trois chacun eux aussi, donc ça fait un paquet de possibilités. À noter également qu'on peut s'envoyer quatre petits messages différents grâce à la croix (appel au secours, venir à un endroit etc). Ce multi en ligne, véritable nouveauté après le premier opus, est très agréable. Plus rythmé que le mode solo, il  permet de varier la donne sachant en prime qu'une partie de ce que l'on gagne dans ce mode est reversée dans le mode solo. Moins long qu'une mission solo, il permet également de se faire une partie rapide, si l'on ne prend pas une mission à 25 étages bien sûr. Enfin, il allonge largement la durée de vue jeu déjà assez bonne en solo (jusqu'à 20H si vous voulez tout découvrir).


Un mode multi bien prenant

Bref, Luigi's Mansion 2, c'est ainsi la vraie bonne surprise de cette fin mars froide et pluvieuse, et de ce mois d'avril pauvre en sorties vidéo-ludiques. Il est pour tous les âges et pour les amateurs de tous genres. Et puis c'est pas comme si le premier volet était sorti l'année dernière, ça fait un peu 11 ans et c'était sur GameCube. Alors, après la chasse aux oeufs, bonne chasse aux Boos !

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Plax

    08/06/2011 à 15h00

    Répondre

    Des images vraiment sympa. Ça donne envie de jouer !http://jeux-video.krinein.com/e3-lu ... 16303.html

  • Anonyme

    30/08/2011 à 20h23

    Répondre

    peut-on jouer sur le dsI ?

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques