8/10

MAG : Massive Action Game - Test

MAG : Massive Action Game, vous en avez entendu parler non ? Mais si ! C'est le concept de la guerre interactive en ligne qui franchit un pas supplémentaire en proposant des parties jusqu'à 256 joueurs !

MAG : Massive Action Game, vous en avez entendu parler non ? Mais si ! C'est le concept de la guerre interactive en ligne présenté à l'E3 l'an passé et qui franchit un pas supplémentaire en proposant des parties jusqu'à 256 joueurs ! Alors soldats addicts du multi, préparez-vous au combat ! Il y a là du défi. Les serveurs vont-ils suivre ? Le titre de meilleur FPS Online, à priori détenu par Call Of Duty Modern Warfare 2 sorti avant ce nouveau titre de Zipper Interactive, est-il inquiété ? Penchons-nous de plus près sur un MAG prometteur de part ses qualités non limitées à de simples parties à 256 joueurs…Difficile de lâcher la manette lorsqu'on a commencé à jouer. Ce "Massive Action Game" comporterait-il un risque d'addiction ? Rien n'est moins sûr.

Nous sommes en 2025, une véritable « Guerre de l'Ombre » fait rage. Officiellement aucun gouvernement n'est impliqué. Seules trois SMP (sociétés militaires 1_250
Protégez la porte !
privées) s'affrontent dans un but purement financier, Raven, SVER et Valor. Chacune possède son type de guerre fétiche associé à ses qualités au combat. Choisissez votre camp pour le reste de la Guerre, Soldat ! Une fois enrôlé, et rapidement connecté aux serveurs, l'accès aux champs de bataille dépendra de votre niveau. Dès le huitième, vous pourrez choisir entre tous les modes du jeu. Le mode « Suppression » est un match à mort par équipe limité aux 32 joueurs de votre SMP (quatre escouades de huit).  Le mode « Sabotage » consiste à acquérir ou défendre des renseignements en s'emparant des centres de communication. Puis ça devient intéressant avec le mode « Acquisition » et ses 128 joueurs dans lequel les attaquants doivent s'emparer de véhicules ennemis de haute technologie. Enfin, le mode « Domination » porte le nombre de joueurs à 256. Ces derniers, pilotés par les chefs d'escouade, de section et un commandant plus expérimentés, combattent pour les réserves de carburant de l'ennemi. Voilà pour les différents scénarii remplis d'une foule de détails bien pensés impliquant le joueur dans une véritable guerre stratégique. 

Je vous sens sceptiques, venons-en donc au fait : quelle différence avec un Call Of Duty ou avec Battlefield Bad Company 2 dont la béta multijoueur (24 joueurs) se retrouve disponible sur le PlayStation Store au même moment ? Pour faire simple, disons qu'alors que ces best-sellers dont la réputation n'est plus à faire se2_250
Un pour tous et tous pour un !
concentrent sur l'action directe, l'outsider MAG se focalise sur la stratégie. C'est le point fort du jeu. Fan de FPS multiplayer rime avec bourrin ? Il s'agit ici d'un jeu d'équipe où l'égoïsme vous mène à votre fin. Ainsi il faudra suivre et se coordonner avec les ordres du chef d'escouade pour gagner un maximum de points d'expérience et grimper les échelons. Le réalisme ainsi apporté fait de MAG un jeu séduisant même pour les non-adeptes du genre, une simulation plus qu'un jeu d'arcade mais en conservant une grande simplicité.

Puisque l'esprit d'équipe est de mise, il faut viser la complémentarité. Chaque soldat peut, grâce à ses points d'expérience, se spécialiser. Du soldat d'assaut léger ou lourd, au médecin en passant par le réparateur ou le sniper, vous devrez faire des choix. La moindre action rapporte ses points d'expérience : un frag, une réparation d'installation, la guérison d'un coéquipier ou encore l'accomplissement d'un objectif. Enfin, obéir aux ordres vous permettra le plus souvent de doubler vos points d'expérience acquis. Cela implique de se soumettre à une discipline militaire stricte, le contraire menant bien souvent à la défaite pure et simple de toute l'escouade. Ne vous fiez pas aux premières impressions, il vous faudra quelques heures de jeu pour observer ce sentiment de scénario bien pensé, d'un équilibre travaillé entre phases de jeux et partage de tâches permet une immersion totale. Cela fait de MAG un jeu à pratiquer sur le long terme et lui assure une durée de vie quasi illimitée. Ajoutons à cela des maps hallucinantes par leur taille (mais trop peu nombreuses) 3_250
Chaos organisé...
qui nous propulsent dans des scènes de bataille réalistes. Les graphismes ne sont certes pas du dernier cri mais sont très largement honorables. Ils permettent au jeu de parfaitement gérer les parties à 256 joueurs, les lags se font rares même aux heures de grande affluence. Notons qu'il est parfois difficile de joindre une partie et former une même escouade avec l'ensemble des amis de son clan : certains se perdent en route dans les méandres des serveurs. Autre regret, l'impression de jouer à 256 est bien souvent absente, c'est à s'en demander l'intérêt comme le remarquent de nombreux joueurs croisés in-game. L'inconvénient d'une division en escouades est que votre partie se concentre sur des objectifs secondaires et sur une faible portion de la map. Par conséquent, on risque de facilement être confiné et de rater le côté massivement multijoueur. En outre, la regénération ayant parfois lieu à l'autre bout de la carte, il peut s'avérer énervant de mourir à peine arrivé à l'objectif. La montée en grade résoudra ces défauts puisqu'elle permet une vision plus globale de l'enjeu et du champ de bataille en contrôlant une DCA ou un canon à mortier sur grande échelle.

Pour résumer, MAG reste un concept à lui seul, un peu comme l'a été SOCOM à l'époque (signé Zipper Interactive également). Un jeu exclusivement online pur et dur, dépourvu de mode Campagne, mais est-ce vraiment indispensable…, MAG saura se laisser apprivoiser avec le temps, car derrière une première impression qui pourrait être décevante face aux blockbusters du war-game, vous découvrirez des détails de qualité qui assurent la longévité du titre, le fun est au rendez-vous sans nul doute. De plus, la B.O. accompagnant les combats sait alterner les phases de calme et de tensions avec une précision appréciable. Enfin, pour que le plaisir continue, des mises à jour devraient voir le jour rapidement pour les accros ayant déjà atteint le niveau 60.

A découvrir

Vancouver 2010 - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    27/01/2010 à 23h14

    Répondre

    Pas encore de test,mais moi je l'achete quand meme,a premiere vue,ca a l'air superbe!Je pense qu'on ne regrettera pas de l'acheter!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques