7/10

Mario Golf World Tour ! La coupe du monde avant l'heure !

Classique et efficace, un épisode convivial et sympathique qui satisfera un grand nombre d'amateurs.

Mario est un personnage incontournable de l'univers vidéoludique. Le moustachu a beau dire qu'il est plombier, on voit très bien que c'est un véritable homme à tout faire. Ainsi, entre deux sauvetages du royaume Champignon, il aime se relaxer en jouant au golf comme de nombreux chef d'entreprise ou de nombreuses stars. Cependant, Mario n'est pas arrivé dans ce sport par hasard. En effet, sa passion pour cette activité remonte à 1991 avec Nes Open Tournament Golf. Ce jeu est d'ailleurs l'un de ceux qui figuraient dans le programme des ambassadeurs de la Nintendo 3DS. Afin de boucler la boucle comme on dit, Mario déboule avec son caddie pour un sixième jeu sur la belle console portable japonaise. Comme j'étais déjà accro au premier épisode de la saga, je ne pouvais pas résister à cette nouvelle version.


On sentirait presque la chaleur du soleil !
Donc dans ce jeu, pas de surprise par rapport au titre, on est là pour jouer au golf. Si nous pouvons effectivement aller taper directement la balle, ce qui retient mon attention, c'est le mode « carrière ». Ainsi, notre Mii déboule dans le château de la princesse qui, en ces temps de paix (merci Bowser), est devenu un gigantesque complexe de golf. Après que Toad nous ait enseigné les bases, on va faire comme les grands et définir notre handicap. Plus on est fort, plus on a un handicap positif afin d'équilibrer les chances avec les néophytes dans les tournois à handicap. Le but de notre Mii est simple : améliorer son handicap et battre tous les champions du royaume lors des championnats. En chemin, on débloque équipements et parcours. Les premiers améliorent les caractéristiques de notre personnage et lui donne du style tandis que les seconds permettent de varier les plaisirs. On a donc un paquet de trucs à faire mine de rien si l'on veut tout voir et tout obtenir. Et avec quel mot rime Nintendo ? Conviavilité pardi ! En effet, jouer au golf, c'est bien, c'est beau, personnellement, ça me relaxe mais j'aime aussi partager ce plaisir avec des amis. Si un mode partagé a été mis de côté, on misera sur le online. Là, c'est du classique mais cela reste dans le standard des jeux de golf : défi ou coupe à plusieurs ou encore on lance des challenges à ses amis ou au monde entier. On apppréciera le geste même si pour ma part, je dois l'avouer, je préfère améliorer mon handicap tranquillou, le vent soufflant légèrement sur ma casquette avec pour seul compagnon Toad, mon petit caddie master perso.

Surtout que le jeu affiche des visuels agréables et on est détendu dans les multiples parcours que nous sommes amenés à traverser. Comble de la joie pour moi, je joue avec mon Mii et en prime, les autres Mii présents sur ma console viennent me féliciter et m'encourager lorsque je réussi un coup. Islara, Nicolas ou encore Riffhifi (une partie de la rédaction Krinein en somme) sont présents et rendent le jeu convivial et sympathique. De même, les musiques, dans la veine du savoir-faire Nintendo, sont agréables et mignonnes.


Birdie ! Normal quoi ! 
Mais le jeu a bien une limite et elle demeure de taille. Son gameplay. En effet, si dans les faits, nous pouvons ajouter des effets ou donner différentes courbes à la balle avec des topspins ou des backspins plus ou moins puissants, nous constations que le mode basique de frappe permet d'obtenir des résultats très probants. À la rigueur, de temps en temps, je ne crache pas sur un topspin pour gratter quelques mètres mais la plupart du temps, je la joue sauvage. Et le résultat est là ! Mise à part le putting qui demande un minimum de doigter en regardant un peu l'angle de la pente, il est normal de faire un birdie (un coup sous le par). Il en devient même presque anormal d'être au par tant le jeu joue la carte de l'accessibilité. Alors, c'est vrai que le jeu n'est pas vraiment frustrant et qu'il en devient accessible et convivial mais nous perdons en technicité avec un jeu qui la joue arcade simplifiée. Cependant, le parcours de la princesse Peach avec ses bonus et ses pièces d'or s'adapte bien à ce type de jeu. Mais pour le reste, on en vient presque à taper sans regarder. Birdie à gogo, putting de quinze mètres qui rentrent et drive de deux cents mètres seront la normalité et provoqueront du coup un certain ennui.

Mario Golf parvient tout de même à séduire et il y a de quoi faire avec les parcours, les personnages et les tenues à débloquer. Mais il faut garder en tête que tout cela s'articule autour d'un gameplay très permissif.


Ce n'est pas le moment d'éternuer ! 

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques