9.5/10

Mario Kart Wii - Test

Un sixième épisode qui évite les sorties de routes, fidèle à l'esprit de la série, avec son lot d'innovations et, comme toujours, de fun à partager entre amis, ou en wi-fi.

L'arrivée de Mario Kart sur la console Wii le 9 avril 2008 et les quelques vagues qu'il a suscitées est un évènement trop surprenant pour que l'on puisse se permettre de passer outre la compréhension du mythe et du "pourquoi une sixième édition d'un même jeu ?" Il aura suscité quelques vagues car il n'a laissé personne indifférent. Soit ses grands fans l'auront attendu avec impatience, réservé plusieurs jours voire semaines à l'avance et s'en sont délecté avec joie ; soit les déçus de Nintendo ou ses détracteurs auront considéré l'idée de sa énième réédition comme un piège à fans, une poule aux œufs d'or nourrissant les envies de profit d'une société commerciale comme une autre, bref une solution de facilité pour sortir un jeu dont on sait qu'il marchera, qu'il soit bon, quelconque ou mauvais.

Qu'il puisse y avoir une part de vérité dans cette dernière opinion est possible voire probable, car force est d'admettre que toute société cherche nécessairement la rentabilité. Mais qu'il nous soit permis, après avoir touché des 10 doigts le dernier opus de Mario Kart, d'affirmer qu'un tel jugement serait injustement réducteur : Mario Kart Wii, comme bien d'autres jeux mythiques, se révèle la preuve vivante, même si virtuelle, que l'on peut allier le cœur au business. Non, Nintendo ne s'est pas contenté, comme une poule aux œufs d'or, de nous pondre une recette facile pour piéger les fans. Ce dernier Mario Kart, comme ses prédécesseurs, et c'est de toute évidence le miracle du jeu, a tiré le meilleur de son passé et utilisé les progrès techniques offerts par le temps pour toujours innover et s'améliorer.

Une difficulté rehaussée


A l'exception de la première course, d'entrée, ce qui frappe le plus, ce sont les plus grandes complexité et longueur des nouveaux circuits (dits « Nitro »). Truffés d'obstacles plus nombreux, et dotés de 11 adversaires, soit 4 de plus qu'auparavant, ils nécessitent de nombreux essais, et parfois un passage par le contre-la-montre, pour que l'on puisse totalement les maîtriser, cerner toutes leurs subtilités et leur passages secrets et les gagner. La différence se ressent particulièrement sur la Route Claire de Lune, qui fait paraître l'ancienne Champiville pour une séance d'essai, ou sur le nouveau Château Bowser avec son passage face au Bowser cracheur de feu particulièrement délicat. L'élévation qui était prévisible de la vitesse des karts ne fait qu'ajouter à cette difficulté, sans compter tous les nouveaux types de « routes » (inspirés de F-ZERO ?) en forme de cylindre, que l'on parcourt de l'intérieur ou par l'extérieur. De même, l'ajout des rampes de saut latérales accélératrices sur la quais-totalité des nouveaux circuits, même certains circuits rétro, complique encore et toujours la conduite.

Au final, naviguant dans des rivières accélératrices, cherchant à éviter des véhicules à contre-sens ou des projectiles incessants tombés du ciel ou nés des profondeurs, le tout en combattant à tout instant ses onze adversaires tenaces et tentant de maintenir une trajectoire convenable malgré les chocs, les sauts, les mille et une façons de bénéficier d'un turbo (dérapage prolongé, figure acrobatique, bonus champignon, effet d'aspiration, rampes...) et malgré les rampes d'accélération presque trop nombreuses, le tout sur trois longs tours, le joueur se voit contraint de devenir un pilote multi-tâches, sans quoi c'est la défaite assurée. Les précédents Mario Kart ne présentaient pas un tel niveau de difficulté et se finissaient un peu trop facilement. L'intérêt résiduel du jeu ne subsistait alors que dans le multi-joueur ou le wi-fi. Saluons donc ce choix opportun qui redonne à Mario Kart plus de saveur, lui offre une plus longue durée de vie et le replace au rang des meilleurs jeux de course tant il nécessite d'entraînement.

Un mode wi-fi complètement revu et corrigé

Même si l'on ne pouvait pas trop lui en tenir rigueur car il était le premier jeu DS à offrir cette nouvelle fonctionnalité de pouvoir jouer avec le monde entier, le mode wi-fi du Mario Kart DS souffrait de bien des faiblesses. Ainsi, les mauvais joueurs se déconnectant en cours de route pullulaient ce qui faussait totalement les statistiques ; l'attente d'adversaires était trop souvent particulièrement longue et fastidieuse et, parfois, l'on ne se retrouvait qu'à 2 joueurs ; l'on était obligé de courir sur 4 circuits ce qui était contraignant si jamais un événement extérieur venait nous interrompre ; notons au passage que cette obligation d'effectuer 4 courses devait d'ailleurs certainement ralentir la recherche d'adversaire ; toutes les courses n'étaient pas disponibles et certaines des meilleures manquaient à l'appel...

Aujourd'hui, l'on peut oublier tous ces problèmes : finie l'attente, il faut à peine compter 10 secondes pour avoir ses adversaires, finies les déconnexions désormais sanctionnées par une défaite automatique, et bienvenue dans le nouveau mode wi-fi de Mario Kart. Si un seul mot devait le résumer, c'est « flexibilité » : on joue autant de courses que l'on veut, on s'arrête quand on le souhaite, tous les circuits sont disponibles, on peut être à plusieurs sur la même console... Le système d'évaluation est aussi amélioré : on n'a plus un nombre de défaites et de victoires. On part avec un crédit de 5 000 points qui montent et descend en fonction du classement et du niveau des adversaires, ce qui est plus juste.

C'est dans ce mode que résidait toute la force de la version DS et il en est de même sur Wii. Pouvoir jouer avec le monde entier et pas seulement contre l'ordinateur est une valeur-ajoutée exceptionnelle. La console est à la fois trop forte et trop faible, commet des erreurs de conduite stupides tout en rattrapant le joueur de façon irréaliste quand il a trop d'avance. En wi-fi les courses contre de vrais joueurs ne souffrent pas de ces défauts et s'avèrent de ce fait bien plus intéressantes. On y joue sans fin jusqu'à plus soif.

Une nouvelle commande : le volant

Tourne, tourne, joli volant
Tourne, tourne, joli volant
Ce fut la plus marquante et la plus publicisée des innovations du jeu. Il aurait été dommage que Mario Kart ne tire pas profit d'une façon ou d'une autre des fonctionnalités de la Wii. Avoir pensé à y ajouter un volant, accessoire très prisé pour un jeu de course est donc en soi une très bonne idée.

Alors certes, il ne dispose pas du retour de force ni des pédales et ne procure donc pas les sensations complètes d'un conducteur, mais force est d'admettre qu'il est incroyablement fiable et précis, ce qui prouve une fois de plus la force de la Wii sur sa valeur essentielle, la détection du mouvement. De plus, quiconque a déjà eu recours à un volant habituel, apprécie la simplicité de l'utilisation. Aucun de ces nombreux câbles à brancher, ni de table où devoir l'accrocher. Il permet de plus la navigation à la wiimote ou à la croix. Oui, il est vraiment simple d'utilisation et ce choix de la simplicité, même s'il a une contrepartie nécessaire, n'est pas en soi une faiblesse.

En réalité, ce qui en pratique vient jouer des tours à ce volant, c'est sa difficulté et le fait qu'il vient bousculer les réflexes des habitués. Plus d'un joueur, et on peut constater leurs grands nombres via le wi-fi, finit, souvent par facilité, par se rabattre sur la conduite à la wiimote + nunchuk ou même à l'ancienne manette GameCube ! On en vient à penser que finalement, ce Wii Wheeler n'était peut-être pas la meilleure des améliorations du jeu mais seulement la plus médiatique. Quoi qu'il en soit, avec un peu de ténacité, on finit par le maîtriser et l'adopter et admettre qu'il est quand même bien plus amusant de jouer de cette façon.


Notons au passage 4 symboliques détails qui viennent aussi opportunément perfectionner l'œuvre : primo, la compatibilité avec les Mii auxquels sont mis à disposition des véhicules spécifiques. Secundo, l'existence de 4 unités de sauvegarde, pas moins, appelées astucieusement « permis ». Les consoles Nintendo s'adressent pour beaucoup à un public familial ; de plus, selon que l'on gagne les coupes avec la manette ou le volant, le niveau indiqué en wi-fi s'avère différent. Ces 4 permis devenaient donc indispensables et sont tout à fait bienvenus. Tertio, les fameuses motos qui bénéficient d'options particulières et offrent plus de choix dans le véhicule. Enfin, la disparition de l'irréaliste snaking au profit d'une vraie stratégie de course (recherche de trajectoires idéales, optimisation de l'utilisation des objets, recherches de passage secrets...).

Bref, tout serait parfait si quelques déceptions ne venaient pas entacher cette recette miracle. La plus importante de toutes réside dans le choix des circuits rétro. Comme sur DS, on ne comprend pas très bien, une fois de plus, la médiocrité de ces choix. Pourquoi nous infliger trois Châteaux Bowser et nous priver de variété ? Pourquoi les courtes, faciles et insipides Cascades Yoshi au lieu par exemple des cocasses et loufoques Flipper Waluigi ou Horloge Tic-Tac ? Où est passé le cyclonique Parc Baby ? Heureusement que certains comme le Stade Waluigi viennent sauver la mise...

Les nouveaux bonus ne sont pas non plus très convaincants. Le nuage a plus des allures de cadeaux empoisonnés que de véritable arme. Quant au Pow et au Champignon Géant, ils ne sont que des ersatz de l'éclair ou de l'étoile.

Enfin, l'on ne peut s'empêcher d'être un peu surpris par la disparition du système Double Dash. Ce système rendait le jeu plus varié par plus de personnages, plus de karts et plus de bonus. Il permettait aussi d'ajouter un peu plus de stratégie et de complexité dans les courses elles-mêmes. Peut-être le Double Dash n'avait-il pas convaincu tout le monde ? Peut-être Nintendo a-t-il voulu le laisser comme symbole spécifique de la version GameCube ? Qu'il nous soit permis d'espérer un jour son retour.

Malgré ces quelques défauts, Mario Kart Wii s'avère en réalité vraiment exceptionnel et la meilleure version de tous les Mario Kart. Les développeurs ont mis du cœur à l'ouvrage et cela se voit et se sent. Quand on met autant d'énergie à innover les circuits, à les complexifier et à ajouter de nouvelles techniques de conduite, quand on fait autant d'efforts pour améliorer le mode wi-fi, qui rappelons-le est GRATUIT, quand on prend la peine de créer un nouvel outil de conduite totalement adapté à la Wii tout en conservant les anciennes commandes, c'est que l'on a du respect pour le joueur et pour le jeu vidéo. C'est ainsi, grâce à des jeux de qualité comme Mario Kart, que le jeu vidéo finit par appartenir à la catégorie des œuvres artistiques et culturelles, même si son essence est avant tout ludique.

A propos de l'auteur

40 commentaires

  • Kei

    07/04/2008 à 23h25

    Répondre

    c'est quoi le snaking ?

  • Fen-X

    07/04/2008 à 23h34

    Répondre

    Dérapage à gauche, dérapage à droite, dérapage à gauche, dérapage à droite... Il faut savoir que déraper, dans Mario Kart, ça permet de monter en vitesse. Du coup, la majorité des joueurs passent leur temps en dérapage, même en ligne droite.

  • Guillaume

    08/04/2008 à 00h07

    Répondre

    Tout à fait ^^ Dans cette mouture, plus de snaking donc, mais malgré tout, on peut prendre de la vitesse quand on dérape... Mais il faut déraper longtemps, ce qui est incompatible avec la ligne droite. Ouf.

  • Anonyme

    08/04/2008 à 09h47

    Répondre

    Ca alors...  


    Pas de dérapage tout le long des circuits dans un mario kart, c'est une blague?... La vitesse a intérêt à être revu à la hausse sinon ça risque d'être lent et ennuyeux. Quelle drôle d'idée quand même. La politique de Nintendo consistant à simplifier leurs jeux pour un plus large publique commence à me gonfler sérieusement.

  • Islara

    08/04/2008 à 13h16

    Répondre

    Si, il y a des dérapages, mais pas de snaking Donkey. Ce n'est pas une simplification d'ailleurs, car les circuits sont bien truffés d'obstacles.


    C'est juste que ce n'est pas réaliste le snaking. T'imagines du snaking dans F-0 par exemple...?!  ^_^'


    Et question vitesse, tu verras, c'est nettement plus rapide que sur GameCube.

  • Fen-X

    08/04/2008 à 16h49

    Répondre

    C'est vrai, le snaking n'est pas réaliste, une carapace de tortue rouge qui file à tout allure exploser sur un kart conduit par un gorille, ça c'est réaliste.


    Plus sérieusement, Nintendo ne devra plus compter sur moi pour acheter son jeu ou son matos avec sa politique actuelle. 

  • nazonfly

    08/04/2008 à 17h29

    Répondre

    Pas assez élitiste? Trop grand public? Il me semblait que la politique de Nintendo était plutôt intéressante.

  • KaSuGayZ

    08/04/2008 à 18h09

    Répondre

    Nan les noobs doivent bruler en enfer, c'est tout, rien à foutre d'eux.

  • Islara

    08/04/2008 à 18h33

    Répondre

    Petit coquin de Fen-X  : une carapace n'est certes pas réaliste mais ça reste une arme à projectile, et en soi, ça reste crédible ; alors que conduire en zigzaguant, sans chercher la trajectoire idéale, sans chercher le virage bien pris au bon moment avec un bon dérapage, ça ça n'a aucun sens.


    Mais du coup, à quelle politique fais-tu allusion ?

  • KaSuGayZ

    08/04/2008 à 18h39

    Répondre

    La politique du jeu vidéo comme divertissement familial (voire transgénérationnel !!!), ça crève les yeux.

  • Fen-X

    08/04/2008 à 18h57

    Répondre

    Islara : Oui ce n'est pas cohérent, c'est ce que tu veux dire. C'est vrai, mais étant habitué à des FPS où on fait du bunny jump (on saute comme un lapin pour gagner de la vitesse et être plus dur à toucher), des RTS très orientés micro-management (où par exemple on va faire courir des unités en zig-zag pour bloquer temporairement la progression d'unités adverses), etc. ça ne me choque pas, bien au contraire, je trouve que ce sont les petits éléments qui rendent le jeu plus difficile à maîtriser, donc plus profond.


    Le gros problème de Nintendo à l'heure actuelle, c'est qu'ils vendent un jouet. Les jeux vendus avec la Wii ne font qu'exploiter le concept finalement limité de la wiimote. C'est effectivement beaucoup trop grand public. Nintendo tourne le dos aux "hardcore" gamers pour ne pas se retrouver face à la Xbox 360 ou la PS3, et faisant partie de cette catégorie, je ne peux que me mettre à bouder Nintendo en retour. Lors de l'E3 de l'an dernier, j'ai été très déçu par Nintendo, qui avait alors marqué le changement de direction : exit des licences comme H.A.M.M.E.R., bonjour des licences comme WiiFit. J'ai revendu ma console dans la foulée, et je ne le regrette pas.

  • Dat'

    08/04/2008 à 19h05

    Répondre

    Que le Snaking total soit grillé, a la rigueur, pas trop grave.


     Mais si l'on ne peut plus peter un ou deux turbos dérapages en ligne droite de sortie de virage, c'est bien dommage...


    Pour le reste, je suis d'accord avec quelqu'un en haut, Il est clair que la vitesse devrait etre un peu plus upgradée.


    Sinon j'aime bien les jouets


     

  • Islara

    08/04/2008 à 19h43

    Répondre

    OK. je comprends ce que tu veux dire Fen-X. Les jeux plus classiques et plus "gamers" ont quasiment disparu ou se comptent sur les doigts d'une main (Resident Evil, PES...) et c'est vrai que c'est dommage. Un jeu comme Table Tennis, par exemple, aurait dû faire sa sortie bien plus tôt.


    La DS est mieux pour ça.


    Reste qu'après tout, si 4-5 jeux me plaisent (sans compter ceux de la console virtuelle), ça me suffit pour garder ma Wii.


    T'inquiète Dat', les turbos dérapages sont maintenus.  Quant à la vitesse, je la trouve bien mieux sur Wii, mais toi seul pourra dire si elle te satisfera.

  • Fen-X

    08/04/2008 à 20h18

    Répondre

    Même la DS commence à décliner. Finalement, je me retrouve à plus jouer sur PSP, alors qu'elle propose bien moins de jeux, mais plus adaptés à un public gamer.

  • pastis-mirabelle

    08/04/2008 à 21h57

    Répondre

    Pour moi, le meilleur jeu de karting de tous les temps s'appelle Crash Team Racing, sorti il y a presque 10 ans sur PS1. Le gameplay était absolument parfait, on atteignait des vitesses hallucinantes grâce au snaking (et surtout grâce aux TROIS turbos activables dans chaque dérapage). Les armes étaient bien mieux réglées que dans Mario Kart (je pense notamment aux bombes bowling, sensibles à l'inertie et au relief : c'est autre chose qu'une minable carapace verte !). Enfin, les personnages étaient bien plus fun que Mario, Peach ou Toad.


    C'était le bon temps... 

  • Dat'

    08/04/2008 à 22h57

    Répondre

     


    Islara, certes, mais il est tres long à mettre en place, et si l'on peut attendre le max dérap dans les virage, il est (selon les testeurs and co) tres difficile d'en placer un ou deux en sortie de virage. ça risque d'etre moins nerveux quoi...


     


    Heuresement il parait que que le jeu speed bien entre les aspirations, les tricks and co... mais quand meme, ça me fais un peu chier


    (enfin je vais sauter dessus à sa sortie hein...)

  • dymE

    08/04/2008 à 23h12

    Répondre

    C'était le bon temps...


     Oh genre l'autre, éh, il se prend pour un vieux alors que même moi je m'en souviens de ce jeu ! En plus, tu dois avoir le même âge que moi, imposteur ! Le problème est que je préférais Mario Kart sur N64, et que je me faisais toujours battre à Crash Bandicoot.


    Sinon, adieu, je n'ai pas de wii et d'opinion sur la triste disparition du snaking et sur la politique de Nintendo.  

  • KaSuGayZ

    09/04/2008 à 02h37

    Répondre

    Moi je trouve que c'est injuste de bouder Nintendo pour ça, ils sont bons dans ce domaine et ils ont jamais vraiment tenté d'aller sur un autre terrain (mis à part quelques jeux et/ou adaptations). Donc maintenant ils assument à fond et tant mieux.


    Non le truc que je regrette le plus c'est la disparition de sega en tant que constructeur, leurs consoles avaient de la gueule. 

  • kou4k

    09/04/2008 à 09h18

    Répondre

    Dans Crash team racing, y'avait aussi les 3 missiles....


     Rhaaaa les 3 missiles !!!!  Le truc à désactiver avant chaque partie multi...

    Pour mario kart, du moment qu'on peut atteindre le max derap dans les virages ca me suffit... Je me souviens des parties relou qui se transformaient en classiques concours de drift plutot que de poutrer tout ce qui bougeait.


     


     

  • Anonyme

    11/04/2008 à 13h59

    Répondre

    Politique de Nintendo = plus aucun jeux pour les vrais Gamers ??!? Vous voulez parler de ceux qui n'ont pas d'ami et qui sont donc condamnés à des soirées jeux-vidéo seul 6 jours par semaine..


    possible que Nintendo est choisi une autre politique... 

  • Fen-X

    11/04/2008 à 18h56

    Répondre

    Manifestement, tu ne sais pas ce qu'est un gamer. J'en suis un, et je ne réponds pas aux critères, vu que :

    1. Pourquoi se limiter à 6 jours par semaine ?

    2. Je te souhaite d'avoir un jour des amis comme les miens.


    Donc je ne peux que te conseiller de te renseigner sur cet univers que tu ne connais pas. Après, tu pourras commencer à débattre, mais pour l'instant, apprends.

  • KaSuGayZ

    11/04/2008 à 19h03

    Répondre

    Genre FenxX qui veut se faire le défenseur de son peuple. Vous faites tiep et c'est tout.

  • Fen-X

    11/04/2008 à 20h00

    Répondre

    Faudrait faire un peu plus fin que ça comme provoc', Kasu. Là, c'est moyen-médiocre quand même. M'enfin, tu auras essayé.

  • kou4k

    11/04/2008 à 20h57

    Répondre

    Un gamer c'est une personne qui aime les jeux, et surtout les bons jeux.

    Un gamer aime garder ses habitudes quand elles ont contribué au succès d'unne série.

    Meuh il arrive aux gamers(même aux hardcore gamers) de dormir, parfois même manger ^^.

    Certains autres ont des amis ou sortent.

  • nazonfly

    12/04/2008 à 10h10

    Répondre

    Ceux qui ont des amis ou qui sortent, c'est soit de vieux gamers (j'suis sûr qu'ils ont même des gamins parfois ), soit c'est pas des gamers!

  • Fen-X

    12/04/2008 à 10h47

    Répondre

    Avec l'explosion du jeu en ligne, le gamer n'est plus jamais seul.

  • pastis-mirabelle

    12/04/2008 à 20h48

    Répondre

    Plus jamais seul ou bien plus que jamais seul ? Question de point de vue si je ne m'abuse.

  • Fen-X

    13/04/2008 à 10h21

    Répondre

    Oui, forcément, une grande partie des gens a une vision très limitée du social qu'ils ont décrété incompatible avec le virtuel. Difficile pour eux de comprendre, du coup.

  • Anonyme

    13/04/2008 à 11h44

    Répondre

    c méga méga tp cool j'adore mario kart et celui la il déchire

  • nazonfly

    13/04/2008 à 12h06

    Répondre

    Pas sûr qu'ils jouent à des jeux de bagnoles en ligne ces gamers.

  • nazonfly

    28/04/2008 à 11h14

    Répondre

    J'ai joué plusieurs fois à Mario Kart WII sans connaître les versions précédentes.


    C'est quand plutôt bien foutu, et on se prend bien dans l'ambiance du jeu. Evidemment c'est un jeu à jouer à plusieurs et pas seul devant son écran, sinon ça perd tout son intérêt. A part qu'on ne peut pas débloquer de courses à plusieurs. 


    A noter aussi que si le volant vendu avec le jeu est nickel, celui qu'on peut acheter en plus est très très très mauvais. Quand on appuie sur B pour déraper justement, ça expulse tout simplement la manette du volant. Pratique isnt it? 

  • Guillaume

    08/05/2008 à 10h17

    Répondre

    De mon expérience de Mario Kart, je dois dire que je préfère largement y jouer à la wiimote+nunchuk qu'au volant, même si j'accorde à ce dernier la qualité de rendre la gestion des dérapages plus naturelle.

  • Aen

    10/05/2008 à 18h47

    Répondre

    Moi je trouve que c'est un très bon jeu totalement dans l'optique grand public, fun, et orienté 4 personnes autour de la console de la Wii.


    Pour poutrer ou faire du jeu de simulation, il y a largement quoi faire ailleurs, ça m'ennuierait que Nintendo tente d'aller sur ce terrain qui n'est pas le sien. 

  • Islara

    23/05/2008 à 16h47

    Répondre

    Pour le volant supplémentaire, je pense que tu n'as pas eu de bol nazgul666,  car le mien fonctionne parfaitement. Tu peux toujours demander un échange...

  • Anonyme

    03/06/2008 à 11h30

    Répondre

    Quel superbe article! Tu as tout dit et je ne peux qu'être d'accord avec toutes tes remarques bonnes et mauvaises.


    Tu as juste oublié un défaut: La vie sociale en prend un coup et il est difficile de jouer à un autre jeu même si il y a plein d'autres excellents titres sur Wii.


    A bientôt sur mon blog:


    http://wiiarethechampion.over-blog.com/

  • Islara

    11/06/2008 à 15h45

    Répondre

    Merci manucube ! [img]/jeux-video/../forum/images/smilies/smile.gif"%20border="0[/img]

  • Canette Ultra

    17/06/2008 à 13h03

    Répondre

     


    on passe de bonne soirée entre amis avec cet opus donc ça fait son office mais...


    les courses sont d'une simplicité enfantine de part la largeur des pistes.


    les courses sont bien peu nombreuses et originales


    j'ai arrété d'utiliser un kart car les motos ne sont pas des boites à savon.


    les personnages nintendo sont là pour faire déco vu que l'on peut utiliser son Mii. L'utilisation des Mii est pour moi le point vraiment fun du jeu.


    la technique n'est plus de mise puisque les items font plus d'effet qu'un virage à la corde. Celà permet d'un autre coté à n'importe qui de gagner mais les techniciens du Kart (j'en connais ) sont lésés.


    Mais notez que je trouve tout de même le jeu agréable

  • Islara

    18/06/2008 à 09h54

    Répondre

    D'une simplicité enfantine ! Mazette, je suis vraiment une quiche alors, car j'en ai bien bavé au départ (sachant que je joue exclusivement avec le volant). ^_^'


    Bizarre autant qu'étrange quand même que tu dises ça Canette Ultra, ils sont longs les nouveaux circuits et truffés de bien des obstacles (je parle des nitro bien-sûr).


    Quant à la technique, pour avoir joué pas mal avec des amis, c'est toujours le même qui gagnait car il était tout simplement plus doué, les armes n'avaient rien à voir dans l'histoire.


    Je me permets donc d'être en désaccord avec toi. ;o)

  • knackimax

    18/06/2008 à 10h27

    Répondre

    J'ai personellement trouvé ca pas beau du tout et limite foutage de gueule au niveau visuel sauf l'utilisation des miis dans le decor qui m'a fait marré. Malheureusement l'aspect m'à rebuté et je n'ai même pas voulu y jouer mais je devais être mal luné je pense.

  • Canette Ultra

    19/06/2008 à 09h21

    Répondre

    un jeu de course où je gagne est suspect par essence.


    pour la cas de ce jeu, les circuits étaient tellement larges que pour rater un dérapage ou sortir de la route, il faut quasiment le faire exprès.


    pour moi, c'est plus un Mii Kart pour nous faire patienter en attendant le mario kart.


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques