7/10

Mario & Luigi : Dream Team Bros

Mario & Luigi sont de retour dans Dream Team Bros. Un bon petit jeu pour l'été, pas prise de tête, long et rigolo. Mais bon, on ne se lèvera pas la nuit pour y jouer non plus.  

Nintendo aime bien les jeux bateaux. Dans ce nouveau Mario & Luigi, la princesse se fait enlever. On dirait qu'elle le fait exprès, sérieux, au bout d'un moment, le comique de répétition commence à sentir la chaussette
sale... Bref, Mario et son frère Luigi, ainsi que Peach et un groupe de Toad sont invités sur l'île de Koussinos. La-bas, on s'endort facile. Et c'est le Dr Coltard qui nous invite. Vive les jeux de mots dans la série des Mario & Luigi. Pour ceux qui ont déjà joué à un des épisodes précédents, vous ne serez pas surpris : un peu d'humour, des dialogues à n'en plus finir, un style RPG en mode gamin de 6 ans (très facile d'accès) et une princesse à sauver. Je vous le dis, les réunions de développement chez Nintendo doivent finir en soirée Tupperware.  

Alors oui, il y a un petit côté original dans Dream Team Bros : le jeu se compose en deux mondes. Le monde réel avec Mario et celui des rêves avec Luigi. Une alternance entre le monde réel et onirique qui apporte du tonus au gameplay simpliste du titre. Rassurez-vous, dans tous les cas,
Mario sera de la partie. Il ne faut pas déconner, Mario n'est jamais au second plan quand il est dans le nom du jeu. Comme d'habitude, les touches A et B de la 3DS sont utilisées pour un des deux frères plombiers. La coopération est mise en avant, il faut souvent utiliser Mario pour aider Luigi, ou l'inverse. Bon, vous l'aurez compris, si la série n'a pas de secret pour vous : le déjà-vu s'installe à mort dès les premières secondes de jeu.  

L'aventure que nous propose Dream Team Bros est longue, mais... bavarde... mais LONGUE... mais BAVARDE... Le jeu est dirigiste à mort,
la difficulté proche du néant, alors au final, on passe son temps à lire des dialogues, des PAVES de dialogues. Certes, l'humour est présent... mais c'est de l'humour enfantin à la sauce Nintendo, on ne va pas pouffer de rire tout seul devant son écran 3D. Bref, on est content quand on joue dans le monde des rêves de Luigi. On y contrôle OniLuigi, oui, la contraction de onirique et de Luigi. Réunion Tupperware je vous dis... OniLuigi a pleins de pouvoirs super ubber cool qui lui permettront de sauver les Koussinos endormis sur de bons gros oreillers en poil de Yoshi (enfin j'imagine).  

Techniquement, le jeu est propre. C'est du Nintendo, à la sauce Mario, en gros, c'est coloré, enfantin, et reconnaissable en un coup d'œil. Pas de quoi tomber de sa chaise, mais bon, ce n'est pas ce qu'on demande à un jeu Mario. La maniabilité tient la route, très accessible, surtout dans les combats au tour par tour. Bref, n'importe qui peut jouer à ce jeu, il faut juste aimer le genre. Les gros gamers s'ennuieront, les jeunots préféreront un truc plus à la mode, mais en tout cas, cela occupera pendant des dizaines d'heures lorsqu'il fera trop chaud pour bronzer à la plage. Mais on reste loin d'un must have qui fera acheter la console.

A propos de l'auteur

Le fanboy Xbox de l'équipe

    0 commentaires

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

    Rubriques