6.5/10

Mario Vs Donkey Kong 2 : La Marche des Mini - Test


Quand Donkey Kong ne peut pas obtenir ce qu'il veut, généralement, il le prend par la force ! Cette petite histoire nous ramène en 1981, lorsque ledit gorille kidnappait une jolie demoiselle pour l'emmener au sommet d'un amas de plates-formes, que Mario (qui n'était pas encore Mario, d'ailleurs, mais Jumpman) devait escalader pour délivrer la captive.
2004, Nintendo rend hommage à son premier grand succès dans le monde du jeu vidéo en proposant sur GameBoy Advance le jeu Mario Vs Donkey Kong. Le plombier, les chevilles un peu enflées, y décidait de construire une usine de jouets mécaniques à son effigie, une aubaine pour le gorille qui se trouve être un grand collectionneur de figurines. Mais voilà, rupture de stock oblige, Donkey s'énerve et chipe tout les mini-marios qu'il peut trouver, avant de se terrer au fin fond de l'usine. Et le plombier ne l'entend pas de cette oreille, bien décidé à récupérer les figurines envers et contre tout ! Le jeu, bien accueilli à sa sortie, mélangeait habilement la plate-forme classique et la réflexion, et se positionnait comme une bonne petite acquisition dans une ludothèque déjà très bien fournie.
2007, les concepts évoluent. Rappelons-le, la Nintedo DS dispose d'un écran tactile et d'un stylet, il fallait donc trouver une idée originale pour adapter le jeu et renouveler le challenge en prenant en compte les innovations made in Nintendo. Préparez vous à la marche des mini !

Marche ou crève !

Donkey et Mario ont fait la paix, et ont décidé de réaliser conjointement un parc d'attractions dans l'univers des mini-marios. A l'inauguration, le gorille s'éprend de Pauline, la ravissante demoiselle affectée au « coupage de cordons » et qui ne semble pas lui adresser un seul regard. Pris d'une rage subite, nous y sommes habitués, Donkey attrape d'une main la candide Pauline et l'emmène tout en haut du building. Mario n'arrive pas à suivre, mais il dispose d'une arme redoutable : une armée de jouets mécaniques !
Dans La Marche des Mini, vous ne contrôlez plus Mario mais plutôt ses avatars mécaniques. Ceux-ci se comportent sensiblement comme des Lemmings, à ceci près qu'ils peuvent répondre à un certain nombre d'ordre au moyen du stylet, incluant avancer, s'arrêter, sauter, etc. Fort de votre habileté au stylet et de votre réflexion, votre but sera de traverser huit mondes, eux-mêmes composés de neuf niveaux, eux-mêmes comportant un certain nombre d'obstacles et une porte de sortie.
A chaque niveau, vous disposerez d'un certain nombre de mini-marios qu'il faudra réactiver et mener à la sortie, à travers de petits dédales remplis de pièges, de monstres, et de pièces de monnaie. Pas la peine de sauver tout le monde, ni de ramasser tous les bonus, pour passer au niveau suivant, mais les négliger pourrait constituer, à terme, une erreur certaine. D'abord, chaque mini-mario sauvé viendra grossir vos projectile pour l'affrontement de fin de monde, opposant le canon à mini-marios à Donkey Kong (fan de Bust a Move, levez-vous !). Ensuite, chaque pièce et chaque figurine sauvée vous apportera un certain nombre de points, et encore plus si vous ne vous servez pas de la commande « arrêter » et s'ils passent tous la porte dans un laps de temps très court, à la queue leu leu. Selon votre score final, le jeu vous accordera une médaille allant évidemment du bronze à l'or, et croyez moi, obtenir de l'or partout est un véritable défi que tout Hardcore Gamer se devrait de relever. Enfin, chaque niveau cache une petite carte lettrée qu'il faudra collecter pour débloquer en fin de monde un petit jeu de réflexe. Dommage que celui-ci soit toujours plus ou moins le même à chaque monde (remarque que l'on peut appliquer également au boss de fin de monde, toujours basé sur le concept Bust a Move)...

Mini-Mario, mini défi, mais il fait le maximum !

Si des récurrences apparaissent d'un monde à l'autre, comme les tapis roulants ou les ascenseurs, chaque monde apportera pourtant sa petite innovation. Cela va des tuyaux verts indécollables de l'univers Mario aux pompes à eau, en passant par les plates-formes qui s'effondrent et les murs magnétiques. Le challenge est sans cesse renouvelé, et vous offre de quoi réfléchir à chaque niveau. Mais très vite, un constat s'impose : le jeu est facile, peut-être trop. Oh, bien sûr, obtenir une médaille d'or à chaque tableau est loin d'être chose aisée, mais si l'on se contente d'une argent ou même d'une bronze, il n'est pas rare de finir le niveau dès la première fois, sans difficulté majeure. Tout est dans l'analyse et dans la précision, et bien vite, le concept finit par lasser un petit peu. Faire quelques niveaux de temps en temps vous permettra de faire durer le jeu et de ne pas vous ennuyer trop vite.
La Marche des Mini utilise uniquement le stylet, Nintendo DS power, mais ne trouve pas vraiment d'utilité au double écran, mis à part pour els séquences contre Donkey Kong (canon en bas, gorille en haut). Quelques informations mineures y apparaîtront tout au plus, comme le nombre de mini-marios sauvés dans le niveau, votre score, ou le temps qu'il vous reste pour amener tout le monde à la sortie. Rien de bien exubérant dans la réalisation en général, non, le jeu emprunte plus ou moins la charte graphique son prédécesseur et offre des niveaux clairs et agréables à l'oeil. La musique ne vous retournera pas les oreilles, très clame comme on pouvait s'y attendre.
Le jeu ne propose pas de mode multijoueur, on imagine mal comment il pourrait le faire de toute façon, le wi-fi a néanmoins été incorporé pour une raison précis et très plaisante : le jeu propose via une interface simple et intuitive de concevoir ses propres niveaux et de les partager sur le net ! Pour cela, il vous faudra arpenter les forums de jeuxvideo et récupérer des codes amis, afin de pouvoir consulter leurs niveaux et les récupérer sur votre cartouche. Une idée très agréable, n'est-il pas ?

Conclusion

Un petit jeu de réflexion / plates-formes assez plaisant dans son ensemble, qui souffre beaucoup de son manque de difficulté et du peu d'innovations apportées entre chaque niveau. Le défi est néanmoins de taille pour tous ceux qui voudront être couvert de médailles d'or, et pour les patients qui voudront accéder au réseau de joueurs inscrits au wi-fi Nintendo pour récupérer des niveaux faits maisons.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques