7/10

Marvel Ultimate Alliance 2 - Test

Moins de temps de jeu, presque plus de dimension RPG. Une idée un peu surfaite d'une suite puisqu'elle est minimaliste. Mais le jeu s'équilibre un peu par quelques très bonnes surprises et des améliorations sympas.

La guerre civile est parmi nous pour cet épisode dans la croisade des super-héros de notre ami Marvel. Sous l'œil approbateur de Stan Lee, 25 de ses créatures humanoïdes venues d'un peu partout dans la dynastie des comics et d'à peu près nulle part dans la galaxie, vont s'affronter lors d'un schisme sans précédent. A l'origine de cette scission on retrouve une loi qui vise à faire signer un grand registre à tous les super-héros de la planète pour déterminer leur degré d'acceptation dans la société et ainsi définir de l'endroit où les éduquer, à la maison ou en prison. Si l'histoire en question est un grand classique pour tous les aficionados de comics, c'est bien la première fois qu'elle est portée sur nos écrans et nos consoles. Un titre au scénario plein de surprises.

Alors que les suites de jeux vidéo du temps jadis pleuvent sur nos jours présents, alors que tout ce qui a été reste d'actualité, Marvel Ultimate alliance 2 n'est pas vraiment une suite. Certes, il porte ce fameux numéro deux qui pourrait vous y faire mua2_pax02_250croire mais au bout du compte ce n'est qu'un leurre. Dans le but d'être un peu plus grand public et, avançons l'hypothèse, de recruter tout un pan de la population vidéo ludique qui pourrait potentiellement acheter dans quelques mois les Digital Comics pour PSP Go, Activision ratisse large. La dimension RPG est abandonnée allègrement pour être presque subtilement remplacée par un auto-spend des compétences qui réapparaitra magiquement dès que vous aurez quitté le menu des héros, même en l'ayant désactivé. Ce manque est particulièrement ennuyeux pour les fans du premier opus puisqu'il n'est plus question maintenant de choisir les compétences de vos alliés pour les combiner. Ici tout sera bien plus réglé en accord avec le destin qu'il ne l'était possible auparavant, un manque qui n'est pas compensé par le tout nouveau système de fusions. Ce n'est pas non plus une suite puisque les événements en question sont une histoire à part qui se situe après les événements  de Marvel Ultimate Alliance et avec des personnages en moins par rapport à la précédente aventure. On se trouve donc presque face à un nouveau jeu qui vous permet encore de manipuler quatre super-héros, seul ou à plusieurs, mais dont la ressemblance s'arrête là.

Sur certains points cela nous arrange puisque pour ne prendre qu'un exemple, sur l'épisode précédent, les graphiques étaient franchement à la limite du moche sauf sur PSP. Plus précisément, ils avaient été développés pour la génération de console
précédente et n'avaient presque pas été retouchés, ce qui rendait la lecture de ce jeu (par ailleurs purement jouissif) très difficile. Ici c'est presque beau, rien d'exceptionnel mais au moins ça fait d'époque. Les cinématiques sont soignées (Vous y rencontrerez Stan lee d'ailleurs) et l'animation des personnages bien qu'elle soit encore un peu lourde lors des déplacements est de bonne facture lorsque le combat se déchaine. Wolverine est un peu plus petit et bouboule, ce qui correspond mieux à son caractère bestial et ses caractéristiques trapues et les méchants boss sont très agréables à rencontrer notamment Yellow Jacket.

Après, et malgré tout ce manque à gagner, le jeu se rattrape sur son gameplay qui reste très efficace et laisse à penser que l'héritage n'est pas perdu. Les 250 fusions au programme sont assez convaincantes et se rangent dans quatre catégories assez larges. L'effet visuel est assez sympa pour être apprécié.  On rajoutera à tout cela une bonne dose d'adrénaline et des boss bien variés qui illuminent chacun un peu plus le regard de l'homme passionné de l'univers Marvel qui se tient derrière sa manette. Merci également d'avoir fait un effort sur les mouvements de caméra. On se sent un peu plus en immersion même si certains bugs se baladent encore de ci de là.

L'abandon du mode team est remplacé par le jeu des médailles qui lui succède avec grande aisance. Ces dernières se gagnent au fur et à mesure du jeu en fonction de
vos objectifs de discutaille et des boss assassinés. Au bout d'un moment on se rend compte que c'est un système complémentaire très agréable à utiliser puisqu'il permet de créer sa ligue de super-héros comme on le désire et pourquoi pas en cumulant des pouvoirs de glace avec des boosts de glace pour rendre la progression de ses ennemis un peu plus difficile. L'un dans l'autre c'est au final une bonne surprise puisque ces derniers se collectionnent. Et la composante collectionite est assez sympa également et fait le lien avec la mouture d'antan, puisque des concept arts, des disques de simulation, des dossiers et autres bonus sont éparpillés au cours des 24 missions qui feront votre aventure. Il faut aimer le concept plan plan en question mais comme  certains de ces éléments à glaner sont responsables de l'élargissement de votre bande de super-héros... 

Le mode online est aussi à l'honneur puisque cette fois ci il est possible de vivre l'expérience avec la planète entière, ce qui était une vaste blague pour nos super
héros de 2006. Ici le co-op devient d'un intérêt certain et peut se jouer de chez soi et sans amis. C'est un sacré plus pour la franchise puisque le jeu est vraiment plus appréciable lorsqu'on forme une équipe de quatre.  Heureusement que celui-ci existe puisque Marvel Ultimate Alliance 2 est aussi deux fois plus court que son grand frère. Et le fait de pouvoir choisir une faction ou l'autre au cours de l'histoire n'est décidément pas une bonne excuse pour être passé de 13 heures de jeu à six et demi. Il vous restera bien sûr le challenge du mode Legendary dont la difficulté a été un peu baissée par rapport à son aîné, ce qui risque de ne pas ravir les fans. Le nombre de simulations pour la salle des dangers est quand à lui réduit à douze petites missions mais ce n'était pas un mode des plus passionants non plus. On ne le regrette pas.

Au final le jeu est assez complet malgré ses modifications peu compréhensibles et le plaisir est toujours là. Seulement il se dissimule un peu et on espère avoir le droit à quelques aventures supplémentaires sur le PSN ou le Live surtout si on doit encore attendre trois ans pour le suivant. Le scénario est toutefois bien présent et on appréciera la grande variété des récompenses même si une fois de plus cette dernière à été minimisée pour une raison obscure. Pour finir a 100% le jeux il ne vous faudra pas plus de 20 heures en fouillant bien contre plus de 40 précédemment. Et dans l'ensemble le jeu reste un peu plat et vite digéré.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Canette Ultra

    13/09/2009 à 20h23

    Répondre

    Pour nos amis fans du mutant canadien, vous aurez corrigé de vous même : le costume des années 70 de Wolverine est bien jaune, noir et bleu.. il changera de costume début 80.


     

  • pastis-mirabelle

    15/10/2009 à 19h14

    Répondre

    De la part d'un ami fan du mutant canadien : si la taille de Wolverine a été revue à la baisse, c'est pour mieux coller non pas à sa personnalité, mais tout simplement à son physique tel qu'il a (presque) toujours été imaginé dans les comics. Bref, ne surtout pas se fier au Logan interprété par Hugh Jackman ou à celui du dessin animé X-Men: Evolution...


     Par ailleurs, si on se limite à Civil War, Yellow Jacket n'est pas un "méchant" (bon, il s'avérera que c'était un vilain extraterrestre, mais ceci est une autre histoire). Tout l'intérêt de Civil War réside dans le fait qu'il n'y a pas vraiment de méchants directement engagés dans la bataille, ils se contentent de regarder et de jeter de l'huile sur le feu mais sans plus.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques