8/10

Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two World - Test

Fun et incroyablement rapide, ce nouveau cross over va déchaîner les passions. Que vous débutiez ou bien que vous soyez un pro du combo, vous trouverez votre bonheur dans cet épisode survolté.

Certaines sagas prennent leur temps. Les fans attendent donc les yeux remplis d'espoir et chaque news est une perle rare dans l'océan d'espérance de ces joueurs. Il aura fallu 11 ans depuis le dernier opus pour que la série Marvel vs Capcom connaisse une nouvelle suite. Même si les plus nostalgiques ont pu patienter avec la réédition arcade sur le Xbox Live ou le Playstation Network, le troisième volet arrive tel une lumière au bout du tunnel. La légende va t-elle se poursuivre ?


You're viewtiful ! It's true !
Pour répondre à cette question, deux bad guys ont décidé de mettre leur grain de sel. Albert Wesker (Résident Evil) et Dr Doom (Fantastic Four) veulent, à l'instar de Cortex, conquérir le monde ! Ainsi, ils joignent leurs forces et les deux mondes (Marvel et Capcom) sont au bord du gouffre. En effet, grâce à leurs pouvoirs conjugués, ils n'ont pas appelé le Captain Planet mais une force mystérieuse et destructrice qui en fait sera l'instigateur de ce chaos !
Slip ou caleçon? Le destin du monde en dépend !
Heureusement, de vaillants héros répondent présent pour sauver les petits enfants, les femmes en détresse et les galaxies. Néanmoins, les développeurs ont offert des vacances bien méritées à une partie du casting précédent. Leur volonté était de présenter une majorité de nouveaux personnages mais que ces derniers aient des styles de combats bien différenciés. C'est pourquoi afin d'éviter d'avoir, Ryu, Ken et Cyclops qui se jouent pareil, nous n'avons plus que le combattif Ryu. C'est pourquoi aussi, à la place des 56 personnages du précédent cross over, nous avons 36 personnages (mais de beaux contenus téléchargeables arriveront). Ainsi, des petits nouveaux comme Arthur (Ghosts'n Goblins) ou Amaterasu (Okami) viennent se battre aux côtés de Dante (Devil May Cry), X-23 (X-Men) ou le Taskmaster (Avengers). Un tel casting comprend des personnages riches et variés allant des bretteurs (Deadpool) aux lutteurs (Mike Haggar) en passant par les maîtres de la force brute (Hulk) ou des attaques psychiques (Phoenix). Ainsi, malgré cette réduction d'effectif, nous avons de quoi faire et il faut avouer que le rendu visuel nous en met plein la vue. A tel point, qu'on pardonne aisément l'absence d'Omega Red, Guile ou Zangief. Les musiques, toujours aussi punchy, renforcent la folie des batailles tout en nous plongeant dans le véritable esprit de la saga.


Prend donc un siège !
En effet, tout ceux qui ont un jour touché à un épisode de la série se rappellent la folie des combat. Les personnages qui enchaînent des coups dans tous les sens sans jamais se reposer. Dans le numéro 3, c'est pareil … en mieux ! L'évolution des technologies a permis de lancer nos personnages favoris dans un autre monde. Ainsi, vous pourrez débuter par un rush en règle avant de catapulter votre opposant en l'air pour le poursuivre ensuite de vos attaques avant de le renvoyer sur le plancher des vaches. Dans le même temps, rien ne vous empêchera de passer le relais à l'un de vos deux équipiers ou de lancer une attaque ultime. Le jeu brille tellement de milles feux que même vos défaites vous feront plaisir. La maniabilité n'oublie personne puisqu'un mode débutant permettra à votre petit frère de jouer sans trop souffrir.
Des retrouvailles émouvantes !
D'ailleurs, le gameplay a subit un léger lifting. Exit les traditionnels coups de poings, coups de pied forts et faibles. Bonjour, les boutons coups forts, moyens et faibles ainsi que le petit dernier, le bouton launch (pour envoyer votre ennemi en balade vers le ciel ou la terre). Cette maniabilité proche de Tatsunoko vs Capcom Ultimate All Stars permet d'entrer dans le vif du sujet et d'obtenir des mouvements plus proches des personnages dont ils s'inspirent. En effet, Wolverine quand il est furax (et ça arrive souvent), joue davantage des griffes que des pieds. De même, M.O.D.O.K. est un personnage qui échappe à la traditionnelle définition poing/pied.


Parle à ma main !
Ainsi, les mordus de jeux de combat auront de quoi faire dans ce jeu. En effet, en plus des défis, du mode histoire et de l'entraînement, les combats entre potes ou sur le live garderont scotchés les plus fervents amateurs de baston durant de nombreuses heures. De même, les missions seront l'occasion parfaite pour les perfectionnistes d'apprendre les combinaisons favorites de leurs chouchous. Toutefois, il est dommage de constater qu'une fois de plus, il faudra passer par les fameux DLC pour jouir de bonus ou de personnages supplémentaires. Bon, j'avoue avoir dit ça pour râler mais cela n'enlève rien au panache de cet épisode. Allez, j'y retourne !
Spidey prend son pied dans cet épisode !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques