9/10

Mass Effect 2 - Test

Faire mieux que Mass Effect était impossible selon certains. Ils avaient tort.  Plus beau, plus immersif et plus addictif que jamais, Mass Effect 2 est le titre qu'il faut avoir tenu au moins une fois dans ses mains. Un space opera à posséder à tout prix.

Heureux sont les possesseurs de Xbox 360 qui aiment les jeux de rôle. Cette phrase est un adage légendaire grâce à la collaboration qui unit Microsoft et Bioware. Il y a quelques mois, le jeu Dragon Age : Origins nous faisait vibrer. Cette année, c'est le retour du fils prodigue puisqu'il s'agit du commandant Sheppard. Vous l'aurez compris, Mass Effect 2 est arrivé. Le premier épisode avait planté le décor au travers des aventures spatiales de John Sheppard. Dès le début, Bioware avait annoncé que nous avions dans les mains le commencement d'une trilogie. Est-il possible de prendre le vaisseau en marche ? Comment inscrire du changement dans la continuité ? La réponse est simple : il suffit de mourir.

 


Mass Effect 2 commence donc par une scène grandiose où votre personnage (qui peut être importé du premier épisode si vous y avez joué) se sacrifie au cours de l'attaque de son vaisseau. Il ne reste du héros qu'un bout de carbone grillé qui ferait passer une momie de 5000 ans pour un corps frais. Heureusement pour vous, un groupe appelé Cerberus vous ramène à la vie. Le procédé de résurrection est l'occasion de justifier une création ou une modification de personnage et de vous faire repartir de zéro pour mieux vous faire intégrer les innombrables changements de gameplay mais aussi de compétences. Les 6 classes sont préservées mais les capacités ont été remaniées pour être plus égales mais aussi pour entrer davantage dans l'esprit de ce second opus. Cet esprit ? L'action bien sûr (nous y reviendrons).


Ainsi, chaque classe a un petit pouvoir perso. Le soldat ralentit le temps, le porte étendard charge ou l'infiltrateur devient invisible. Les arbres de compétences ont été revisités pour que le héros se spécialise rapidement dans tel ou tel branche. Ce choix a également été effectué pour vos acolytes qui auront chacun leur style. Ainsi deux « soldats » n'auront pas le même axe de combat et n'auront pas la même capacité spéciale. Histoire de ne pas trop se perdre et de justifier le prix prohibitif de votre nouveau vaisseau, l'accès au pont et les points d'intérêts sont plus visibles et mieux expliqués. Si vous êtes tenté de dire « simple », vous n'auriez pas tort mais ... vous n'auriez pas raison non plus. Pas de changement d'arme et d'armure tous azimuts comme dans n'importe quel jeu de rôle mais des choix d'améliorations. Ces choix se feront grâce à l'option de recherche de votre laboratoire notamment et vous demandera donc de trouver des plans (dans les niveaux) et des ressources (surtout en scannant les planètes). Il devient donc important de fouiller et d'explorer aussi bien sur Terre que dans l'espace. Les choix que vous ferez guideront votre aventure à chaque instant et votre réussite dépendra de votre capacité à unir votre groupe. La loyauté vous donnera accès à plus d'aventures mais aussi à plus de pouvoir (comme « barrière » chez Jacob). A l'instar de ses autres créations, Bioware donne vie aux mondes et aux personnages pour créer un jeu qui va au-delà des autres. Une engueulade peut déboucher sur la perte définitive d'un allié ou un sacrifice héroïque à une réconciliation. Sachez qu'au terme de votre aventure, tous les personnages y compris vous, peuvent trouver la mort dans la bataille finale (vous obligeant par conséquent à créer un nouveau personnage dans le futur Mass Effect 3 si vous voulez importer vos données).


Votre survie passe par la diplomatie ou l'action. Ces deux possibilités seront même des choix interactifs lors des dialogues. Mais l'action passe également par les combats en eux-mêmes. Portés par des graphismes fins et détaillés, les affrontements mobiliseront vos talents de stratège mais également vos réflexes. Ainsi, si la pause tactique existe toujours, vous pourrez également assigner des pouvoirs à des raccourcis. Cette fonction rend l'action dynamique et vous fait ressentir pleinement la puissance de votre avatar. Si vous ne pouvez plus vous accroupir (on s'en passe bien d'ailleurs) vous pouvez vous mettre à couvert ou sauter par dessus les barricades comme bon vous semble. Le système de tir a été corrigé pour qu'un tir à la tête soit radical et qu'un tir dans la rotule fasse boîter. Cela semble évident mais pas pour les connaisseurs du premier opus. Exit également les explorations poussives à bord du Mako. Votre escouade se débrouille bien mieux à pied.


Mass Effect 2 est donc un très grand jeu. Il est le fameux « must have » pour tous les joueurs de Xbox 360 qui aiment les jeux de rôle ou d'action. Véritable space opera, il ne néglige aucun aspect. Que ce soit, les graphismes, l'action ou même la musique, vous ne verrez pas les heures défiler tant le jeu est prenant. L'ambiance est poussée aux limites du plaisir grâce à ses dialogues riches et aux commentaires de chaque intervenant (utile ou non) de l'intrigue.

Vous l'aurez compris, il est difficile de passer son chemin devant Mass Effect 2. Il réussit donc son pari d'emmener le joueur vers une trilogie.

A découvrir

Réecrivez l'histoire!

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques