Mémoires de joueur #11 : je suis une fille...

… mais en fait non. Pour ne rien vous cacher, malgré mon avatar, je suis un joueur de type masculin (mon pseudonyme correspond à mon prénom, ce qui devrait vous avoir mis sous la voie). Mais pourtant, j'ai un problème psychologique, je ne peux pas m'empêcher, lorsque mon donne le choix, d'incarner un personnage féminin. C'est maladif. Je n'y peux absolument rien. Et je ne suis même pas capable de l'expliquer convenablement, tout du moins sans passer pour un gros pervers, ce que je ne suis évidemment pas. Ou je ne crois pas. Enfin, jugez plutôt.


Chun Li, à ne pas siffler dans la rue
(Attention aux coups de pied éclair)
Je crois que tout a commencé avec Street Fighter II (SNES), c'était grosso modo la première fois que j'avais affaire à une nana suffisamment mise en valeur dans un jeu vidéo, à la fois sexy, gracieuse et efficace. A côté, j'avais un gros barbu en slip rouge, deux asociaux en kimono, un type louche avec des têtes de mort autour du cou, un sumotori et un machin vert avec des cheveux orange. Autant j'ai cherché à perfectionner mes techniques sur tous les personnages, autant Chun Li a demeuré pendant longtemps le personnage avec lequel je préférais jouer – même si j'étais plus efficace avec ce couillon de Ryu. Et puis quelle paire de gambettes ! Après, c'est parti un peu en sucette au fil des épisodes, elle a fini par avoir des cuisses comme des troncs d'arbres et des grenouillères supra-moches. Mais à partir de ce point, j'ai cherché à me spécialiser dans le personnage féminin sur quasiment chaque jeu de combat : Ellis dans Battle Arena Toshinden (j'adorais son combo spécial), Orchid dans Killer Instinct, Nina dans Tekken, etc.


L'aguicheuse et persévérante Linoa
Après est venue l'ère des RPG japonais, plus précisément la saga Final Fantasy. Là, c'était foutrement du n'importe quoi, car si je ne pouvais pas me détacher du personnage principal généralement masculin de la série, au moins un membre de mon équipe était obligatoirement une fille quelles que soient ses compétences : Aeris puis Tifa dans Final Fantasy VII, Grenat et Eiko dans Final Fantasy IX, Yuna et Lulu dans Final Fantasy X, etc. Il arrivait toujours un moment où j'en remplaçais une, pour une efficacité accrue, sauf pour Final Fantasy VIII où j'ai conservé ma combinaison Linoa et cette truffe de Quistis. Un bon moyen de se protéger tout en enchaînant les LionHeart. Plus rare était la possibilité de choisir son genre dans un FPS, mais je me souviens de Jedi Academy qui n'a pas été une exception dans mes choix - à l'inverse de Borderlands où j'ai préféré jeter mon dévolu sur l'anorexique chasseur du jeu qui convenait plus à mon style de jeu.


Ne pas jouer de perso féminin
si l'on veut approcher Miranda...
Plus récemment, je souhaiterais vous citer Guild Wars, qui m'a permis de m'exprimer plus massivement dans mes choix féminins. D'une manière générale, les personnages masculins se ressemblaient tous, aussi j'ai décidé de créer successivement une ranger (Coryn), une moine (Airya) et une nécromante (Sara) que j'ai toutes porté jusqu'à la fin du jeu, et même au-delà. Mes rares essais de personnages masculins m'ont tous gavé. Je retrouve d'ailleurs cet état de fait sur un jeu récent comme Mass Effect, où mon Sheppard fut une jolie rousse très cordiale. Un problème s'est posé : le jeu de Bioware proposait de nombreuses façons de finir en couple, et lorsqu'on est un gars qui joue une fille, on se retrouve à draguer des mecs. J'ai essayé de former les couples homosexuels rendus possibles par le jeu, je n'ai jamais réussi. Et je vais me trimballer ma nana dans le troisième opus, vu comme c'est parti.

Je n'ai vraiment pas d'explication. Il est peut-être plus agréable de jouer un personnage gracieux qu'un gros bourrin, à moins qu'il ne s'agisse d'une perversité inconsciente et latente. Je préfère me dire qu'il s'agit d'ouverture d'esprit, ce qui me permet d'attendre Heart of the Swarm avec une impatience encore plus accrue (Sarah Kerrigan, vachement mieux depuis qu'elle est Zerg selon Kyan Khojandi).

Suis-je un grand malade ? Et vous ?

A propos de l'auteur

28 commentaires

  • nazonfly

    18/01/2012 à 08h55

    Répondre

    J'ai bien peur d'être le même genre de grand malade. À Mario Kart, après des débuts avec Wario ou Donkey Kong, je prends désormais invariablement Peach ou Daisy.
    J'aimais aussi beaucoup prendre Chun Li dans SFII. Même si Blanka avait aussi la cote.

    Du coup, je me rends compte que j'hésite toujours entre la belle et la bête. Zavez pas un divan ?http://jeux-video.krinein.com/memoires- ... 17756.html

  • cubik

    18/01/2012 à 09h01

    Répondre

    maintenant que tu en parles... je prends généralement des persos masculins, mais c'est vrai que dans wow, mon perso le plus haut était une prêtresse
    il doit y avoir des genres qui poussent au transformisme

  • Maverick

    18/01/2012 à 09h15

    Répondre

    Je ne prends jamais de perso féminin, je préfere toujours garder mon sexe euh... enfin facon de parler^^

  • Islara

    18/01/2012 à 10h15

    Répondre

    Je crois avoir une explication qui vaut ce qu'elle vaut après une drôle de réflexion que m'a faite un pote une fois.

    Je jouais bien malgré moi à God of War : Ghost of Sparta. Ce n'est pas a priori mon genre de prédilection mais j'ai littéralement été captivée par ce jeu que j'ai recommencé 3 fois. J'y incarnais donc, car on n'a pas vraiment le choix, le charmant anti-héros Kratos.

    Un pote m'a dit un jour, presque gêné (mdr quand même rien que de me repenser à ce dialogue ) : "Tu sais dans les GOW, il y a toujours une scène du "repos du guerrier" [traduction : la scène du jeu où Kratos culbute une dizaine de prostituées et où l'on nous fait croire que ces dames aiment ça]". Ca doit te faire bizarre de jouer ce personnage".

    Il est clair que j'avais trouvé que faire de cette scène du jeu une phase de QTE était assez malsain, mais je ne partageais pas la réflexion de cet ami me disant "ça doit te faire bizarre". Je lui ai répondu : "Mais je ne joue pas Kratos, je ne m'identifie pas à lui, ni à aucun autre personnage que je joue dans un jeu vidéo, je crée une distance, je sais que je suis dans le virtuel".

    La moitié du temps dans les jeux vidéo, nous n'avons pas le choix du personnage. Alors nous créons naturellement la distance. Nous savons qu'il ne s'agit que d'un jeu.

    Conclusion : à mon humble avis, ceux ou celles qui incarnent des personnages de sexe opposé, loin d'être des grand(e)s malades, me semblent être au contraire des personnes très saines d'esprit qui, sûr(e)s, de leur identité, n'ont aucun mal à varier les genres dans le virtuel. Rassuré Nicolas ?

  • gyzmo

    18/01/2012 à 10h41

    Répondre

    Tu te penches un peu sur les héroïnes de premier rôle dans les jeux vidéo, à part des Bimbos siliconées et autres playmates en string, y'a pas grand chose d'intéressant à se mettre sous la dent lorsque tu as dépassé un certain âge (celui du pré-pubère, en l’occurrence). April Ryan dans The Longest Journey, ou Jade dans Beyond Good and Evil, voilà de la donzelle qui me plaît, personnellement. Je me suis beaucoup attaché à ces personnages et j'aimerai en retrouver du même type plus souvent.

    Alors, ouais ! Pareil que Nico. Lorsque j'ai le choix (généralement dans un rpg), je suis une Lady !

  • Canette Ultra

    18/01/2012 à 10h44

    Répondre

    Sauf exception comme ma maternité dans Fable 2 ^^ ou dans Dragon Age Origins pour choper un succès (en chopant le prince)

    je joue des hommes et souvent des barbus si l'éditeur de perso me laisse faire !

  • OuRs256

    18/01/2012 à 11h01

    Répondre

    Perso, j'aime beaucoup incarner Peach dans Mario Kart 7 mais aussi Raziel dans Soul Reaver (ah, merde c'est pas une fille) ça cache un désordre psychologique ou bien ? =D

    Les personnages féminins, c'est souvent cool parce que les développeurs les soignent plus que les masculins (cf Lara dans Tomb Raider, Ivy dans SoulCalibur, etc.).

    Et puis, il ne faut pas oublier les jeux où l'on a pas vraiment le choix comme Super Metroid (ils sont tous vachement sympa et on se rend limite pas compte que Samus est une femme...).

  • Lanfeust_deTroy1

    18/01/2012 à 11h48

    Répondre

    C'est marrant car j'ai des potes qui font ça aussi, systématiquement une fille! Leur pensée, c'est : "Je préfère regarder un joli tas de pixel féminin durant mon aventure qu'un gros barbu"

    Et moi, même si je les comprends, je fais d'office le contraire. Je ne sais pas jouer si c'est pas un homme mon perso! (enfin, on s'comprend, j'ai quand même joué à des Oni, Mirror's Edge, etc). Disons que si j'ai le choix, c'est forcément un homme, et de préférence me ressemblant plutôt, en un peu plus musclé histoire de... Voire le beau gosse de service (oui, enfin, me ressemblant quoi, lolilol)

    D'ailleurs, pour les bouquins là c'est pire car si c'est un bouquin avec une héroine, je ne le lis même pas!!! (Bon, là j'avoue que je dois être trop macho ou avoir un grain!)

    Perso, pas besoin de psychanaliste, je suis tout à fait conscient du "pourquoi" je fais ça: J'aime m'identifier à mon perso.
    Je fais évidemment une (grande!) distinction entre le jeu virtuel et la réalité, mais j'aime à me dire que c'est "un prolongement de moi dans un autre univers," pour le fun uniquement.

    Puis comme tu dis : dans Mass Effect, si j'avais du draguer un mec, je m'en serais pas remis

  • Islara

    18/01/2012 à 11h57

    Répondre

    Lanfeust_deTroy1 a dit :
    D'ailleurs, pour les bouquins là c'est pire car si c'est un bouquin avec une héroine, je ne le lis même pas!!! (Bon, là j'avoue que je dois être trop macho ou avoir un grain!)


    Je suis scotchée de lire ça !!!! Ca ne me serait jamais venue à l'esprit une idée pareille !!! Puis-je me permettre :

    - de savoir pourquoi tu fuis de tels bouquins en dehors du fait que tu te présentes comme un macho ???

    - quels livres du mets dans "bouquin avec une héroine" ? Exemple : L'Epée de Vérité, il y a un héros et une héroïne : tu fuis aussi ? Les Aventuriers de la Mer, il y a des héros et des héroïnes, tu fuis aussi ?

    - est-ce que tu fuis aussi les livres dont l'auteur est une femme ? L'Assassin Royal ou Les Avneturiers de la Mer par exemple ? Ou Harry Potter ?

  • hiddenplace

    18/01/2012 à 12h26

    Répondre

    Surtout que pour Harry Potter, même si le "héro" (dans ma tête, il y en a plus trois qu'un seul, mais bon) est un garçon, on sent vraiment bien dans l'écriture et la façon de fouiller ses persos que c'est une femme qui écrit le livre.

  • Choucroot

    18/01/2012 à 13h06

    Répondre

    Lanfeust_deTroy1 a dit :
    D'ailleurs, pour les bouquins là c'est pire car si c'est un bouquin avec une héroine, je ne le lis même pas!!! (Bon, là j'avoue que je dois être trop macho ou avoir un grain!)

    Et puis ça peut t'être utile dans ta vraie vie macho de lire des textes "feminins" qu'il s'agisse de l'auteur ou du personnage
    Question HS: votre avis sur les Grandes Héroïnes écrites par des hommes ? genre Dalva d'Harrison. Parce que tout le monde ou presque tombe amoureux de Dalva, mais n'est ce pas justement parce que c'est un pur fantasme masculin ?

    Edit: à propos de fille, c'est sexiste d'aimer savoir si on s'adresse à une nana ou à un mec ? parce que sur Krinein je réalise qu'il a plein de nana déguisées en dude, ça me perturbe ! faites commes Hidden, prenez des avatars tout kawai svp

  • el viking

    18/01/2012 à 13h27

    Répondre

    Arf... Moi aussi je prend souvent des perso feminins si le jeu m'en donne la possibilité... Cela dit, un de mes arguments pour un tel choix, c'est que quand tu bas des adversaires gros et barbus (les joueurs machos et/ou s'identifiant à leur personnage, donc), c'est plus humiliant pour eux de perdre face à une jeune et avenante donzelle!

    Pour ma part, il y a aussi le fait que mon frangin essaie souvent les jeux avant moi et prend la plupart du temps un mec, donc moi pour tester je prend la fille...

  • Lanfeust_deTroy1

    18/01/2012 à 15h13

    Répondre

    Uh, uh! Je pensais bien que ça allait faire bondir cette phrase. Désolé, je vous jure que c'est pas un troll!

    Pour répondre aux questions:
    - NON, je m'arrête pas à la couverture si l'auteur est une femme (en fait, ça je m'en fous royalement d'ailleurs, ce qui m'intéresse c'est l'histoire et les perso, par contre, si c'est X, Y ou Z qui l'a écrit, ça m'est égal).
    - Idem, si c'est un livre avec plusieurs perso, NON, je m'arrête pas à ça non plus et lis également.

    Quand je dis que je suis macho, c'est plus pour la blague qu'autre chose, ne faites pas tout de suite venir les suffragettes et bondir les insultes bien pensantes.


    En fait pour parler juste, je n'ai aucune explication. (quoi que, l'exemple de l'assassin royal ça m'a tendu à ce niveau justement, rapport au côté féminin du perso principal, mais c'est un autre débat qu'on peut lancer sur un autre topic si vous voulez pour pas polluer celui-ci)

    -> J'ai déjà lu plusieurs bouquins avec des héroines (Mon père est prof de français, la lecture, j'ai ça dans le sang!) et ça ne m'a jamais plu! Alors soit c'était un hasard et à chaque fois nul, soit, ce que je pense, c'est juste que j'y arrive pas, je me sens pas "dans le livre" si je lis un texte écrit avec un rôle féminin et des tournures/détails/histoire,/etc orienté féminin

    Donc comme ça ne marche jamais, ben je ne lis plus!
    Le pire, c'est que je suis bien conscient de passer à côté de bouquins sympas, mais qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse moi si la lecture me veut pas ?

  • Islara

    18/01/2012 à 18h22

    Répondre

    Lanfeust_deTroy1 a dit :
    Quand je dis que je suis macho, c'est plus pour la blague qu'autre chose, ne faites pas tout de suite venir les suffragettes et bondir les insultes bien pensantes.


    Insultes bien pensantes ??? Euh, on t'as insulté ???? ^^' C'était pas un peu plutôt l'inverse ??? Si j'écrivais que je refuse de lire tous les livres où le perso principal est un homme, tu ne te sentirais pas un peu méprisé ??

    Lanfeust_deTroy1 a dit :
    En fait pour parler juste, je n'ai aucune explication. (quoi que, l'exemple de l'assassin royal ça m'a tendu à ce niveau justement, rapport au côté féminin du perso principal, mais c'est un autre débat qu'on peut lancer sur un autre topic si vous voulez pour pas polluer celui-ci)


    Ca m'intéresse. Oui, ouvre un sujet. Je crois qu'on va encore avoir un grand débat nous deux. J'ai lu la série deux fois.

    Lanfeust_deTroy1 a dit :
    -> J'ai déjà lu plusieurs bouquins avec des héroines (Mon père est prof de français, la lecture, j'ai ça dans le sang!) et ça ne m'a jamais plu!


    Je crois que l'explication est là. Mes souvenirs de cours de Français sont plus qu'abominables. Les bouquins qu'on nous faisait lire m'ont tous profondément ennuyés. Les auteurs classiques je crois étaient totalement incapables de créer un personnage féminin intéressant puisqu'ils avaient nécessairement une image de la femme complètement déformée. Quand on voit que Kant a écrit noir sur blanc que les femmes étaient inférieures aux hommes ou que Molière disait qu'il ne fallait pas instruire les femmes dans les Précieuses Ridicules (ou une autre pièce, je ne sais plus), ça en dit long...

  • OuRs256

    18/01/2012 à 18h42

    Répondre

    Islara a dit :

    Je crois que l'explication est là. Mes souvenirs de cours de Français sont plus qu'abominables. Les bouquins qu'on nous faisait lire m'ont tous profondément ennuyés. Les auteurs classiques je crois étaient totalement incapables de créer un personnage féminin intéressant puisqu'ils avaient nécessairement une image de la femme complètement déformée. Quand on voit que Kant a écrit noir sur blanc que les femmes étaient inférieurs aux hommes ou que Molière disait qu'il ne fallait pas instruire les femmes dans les Précieuses Ridicules (ou une autre pièce, je ne sais plus), ça en dit long...


    Ahhhh ces grands hommes !! =D (oui mon côté misogyne est ressorti pour le fun une demi-seconde ).

  • pastis-mirabelle

    18/01/2012 à 19h33

    Répondre

    Islara, ce ne serait pas plutôt L'École des femmes ?

    Mes personnages de Guild Wars sont également deux demoiselles, même si j'ai naguère contrôlé un mâle bien bourrin. Dans le cas d'un jeu en vue à la troisième personne, un avatar féminin peut être un avantage dans le sens où ces dames sont souvent plus menues que leurs homologues masculins. On gagne donc en visibilité. Et oui, les filles sont plus jolies à regarder mais c'est une affaire de goût.

  • Islara

    18/01/2012 à 19h36

    Répondre

    pastis-mirabelle a dit :
    Islara, ce ne serait pas plutôt L'École des femmes ?


    Ah oui, c'est ça. Merci.

  • Choucroot

    18/01/2012 à 20h09

    Répondre

    pastis-mirabelle a dit :
    un avatar féminin peut être un avantage dans le sens où ces dames sont souvent plus menues que leurs homologues masculins. On gagne donc en visibilité. Et oui, les filles sont plus jolies à regarder mais c'est une affaire de goût.

    Dans les MMO, il y a aussi le syndrome du puceau qui rentre en compte: un personnage féminin sera toujours plus à même d'avoir de l'aide et de se faire donner des tas de trucs. Alors si en plus le joueur ou la joueuse s'exprime au féminin, c'est juste cracage de slip
    Allez faites pas genre, avouez les filles !

  • pastis-mirabelle

    18/01/2012 à 20h20

    Répondre

    Choucroot a dit :

    Dans les MMO, il y a aussi le syndrome du puceau qui rentre en compte: un personnage féminin sera toujours plus à même d'avoir de l'aide et de se faire donner des tas de trucs. Alors si en plus le joueur ou la joueuse s'exprime au féminin, c'est juste cracage de slip
    Allez faites pas genre, avouez les filles !


    Tiens, je n'ai jamais essayé de tirer parti du joli minois de mes avatars. Par contre, il m'est arrivé un truc extrêmement bizarre un jour : un type m'a proposé de me donner des PO si je dansais devant lui. J'ai poliment refusé, ne sachant pas trop s'il s'agissait d'un pervers ("tu as un joli déhanché, ouiiii") ou d'un hacker ("accepte ma transaction, tape la commande /danse et regarde ce qui se passe").

  • naweug

    18/01/2012 à 20h29

    Répondre

    Si on écoute les nerds de la série The Big band theory, on peut même avoir des relations sexuelles entre avatars..

  • OuRs256

    18/01/2012 à 20h38

    Répondre

    naweug a dit :
    Si on écoute les nerds de la série The Big band theory, on peut même avoir des relations sexuelles entre avatars..


    Le mariage c'est sûr, les relations... euh... demandons à Chuck Norris =D

  • Lanfeust_deTroy1

    19/01/2012 à 08h19

    Répondre

    Islara a dit :
    Et si j'écrivais que je refuse de lire tous les livres où le perso principal est un homme, tu ne te sentirais pas un peu méprisé ??

    -> Non non, pas du tout je ne me sentirais pas méprisé du tout! Faut que je sois juste envers moi-même, si j'ai du mal à lire les livre avec une héroine (pas que je refuse, mais j'y arrive pas). Donc je ne pourrais que comprendre les femmes qui me diraient j'arrive pas à lire un bouquin avec un héros masculin. En fait, je me sentirai pê moins seul dans mon cas d'aileurs

    Sinon, je ne pense pas que j'ai lu de "mauvais ouvrages", dans la mesure où je lis un peu de tout. Simplement, impossible pour moi de me projeter dans un bouquin "écrit au féminin", je me sens totalement détaché du personnage et du coup je ne rentre pas dans l'histoire! Mais bon, c'est sûr que le phénomène doit s'agraver si on me file un Levy ou un Musso à lire (sans rien avoir de spécial contre eux en soi).

    Islara a dit :
    L'exemple de l'assassin royal. Ca m'intéresse. Oui, ouvre un sujet. Je crois qu'on va encore avoir un grand débat nous deux. J'ai lu la série deux fois.

    Bon allez, c'est bien parce que c'est toi Je sens qu'on va rigoler! Je crée ça tantôt !

    - -

    En fait, j'ai aussi remarqué (Bon, c'est un peu HS mais on est plus à ça près, hu hu) : un truc qui m'énerve particulièrement, c'est le fait qu'on arrive rarement (surtout en séries TV) à donner un rôle de "vraie femme" à une femme. Faut presque toujours qu'elle soit, ou une potiche qui ne touche rien et ne sert que de faire valoir, ou une espèce de "faux-mec", rentre dedans et qui est capable de casser la figure à 3 bandits avec pourtant 30 kilos de moins...

    Il y a des exceptions évidemment, mais en général, qu'est-ce que ça peut m'énerver!

  • Canette Ultra

    19/01/2012 à 08h32

    Répondre

    Cordell Walker te dirait que les états de service de l'agent Sydney Cook sont impeccables. Elle a d'ailleurs souvent démantelé des réseaux de drogues et sauver les fesses de son partenaire lors d'arrestations musclées.

  • Islara

    19/01/2012 à 15h49

    Répondre

    Choucroot a dit :
    Edit: à propos de fille, c'est sexiste d'aimer savoir si on s'adresse à une nana ou à un mec ? parce que sur Krinein je réalise qu'il a plein de nana déguisées en dude, ça me perturbe ! faites commes Hidden, prenez des avatars tout kawai svp


    Non, ça ne me paraît pas sexiste du tout de poser une telle question. Mais tant de délicatesse de ta part est tout à fait appréciable. Il est quand même important de savoir à qui on s'adresse.

    Pour ma part, je ne suis pas déguisée en dude. Jusqu'à il y a peu, j'avais un avatar tout à fait clair. J'ai temporairement changé cet avatar suite à un incident particulier. Le normal reviendra d'ici qq temps.

    Lanfeust_deTroy1 a dit :
    -> Non non, pas du tout je ne me sentirais pas méprisé du tout! Faut que je sois juste envers moi-même, si j'ai du mal à lire les livre avec une héroine (pas que je refuse, mais j'y arrive pas). Donc je ne pourrais que comprendre les femmes qui me diraient j'arrive pas à lire un bouquin avec un héros masculin. En fait, je me sentirai pê moins seul dans mon cas d'aileurs


    OK. Je crois que j'ai totalement saisi le sens de ta pensée.

    Lanfeust_deTroy1 a dit :
    Bon allez, c'est bien parce que c'est toi Je sens qu'on va rigoler! Je crée ça tantôt !


    Chouette ! Merci. Mets-le en rubrique livres ou plutôt utilise la critique du livre.
    http://livres.krinein.com/apprenti-assa ... l-754.html

    Sinon, tout à fait d'accord sur le rôle féminin dans un film ou une série. Pour se donner du baume au coeur, citons quand même les belles exceptions des séries où il y a de vraies persos féminins : Friends, Buffy, Damages, 24H, Dexter (je pense à la bosse cubaine du commissariat), le gigantissime Babylon 5 (liste non exhaustive).

  • Choucroot

    19/01/2012 à 16h11

    Répondre

    Islara a dit :
    Friends, Buffy, Damages, 24H, Dexter (je pense à la bosse cubaine du commissariat), le gigantissime Babylon 5 (liste non exhaustive).

    Haaa Babylon 5 j'ai toujours pas vu alors j'adore la SF et suis sériphage, je l'oublie systématiquement ! j'y cours, j'y vole ( )
    Je me permets d'ajouter Boardwalk Empire (me dites pas que je suis le seul sur krinein à regarder ?!), où le premier rôle féminin est, pour une fois, aussi riches et retorses que les hommes !

  • cubik

    19/01/2012 à 16h35

    Répondre

    ah oui tiens, Babylon 5, je dois avoir la saison 1, quelque part
    j'en ai entendu énormément de bien mais le demi visionnage du premier épisode m'a repoussé assez fortement
    je ne sais pas si c'était comme ça ou si ça a juste mal vieilli mais c'est ultra kitch quand même
    faudra que je regarde un jour

  • Islara

    19/01/2012 à 19h48

    Répondre

    Ca n'a pas mal vieilli, ça a clairement un côté kitch dans la 1ère saison. J'ai détesté les 2-3 premiers épisodes mais un pote m'avait dit d'aller au moins jusqu'à la saison 2. Je lui suis aujourd'hui infiniment reconnaissante.

  • Maat

    19/01/2012 à 20h38

    Répondre

    Moi, j'ai deux raisons pour avoir joué des persos féminins (oui je ne joue plus à rien donc), voire trois pit être
    La première c'est que c'est plus agréable à regarder comme dit plus haut
    La seconde : ben mon ex jouait aussi (mmo) et pour se passer le matos ben c'était moins couteux d'avoir le même sexe. et encore moins couteux d'être une femme du fait que les produits à vendre se vendaient plus vite en exemplaires pour hommes (étant donné la différence de proportion entre les deux dans mes différents jeux)
    Et en dernier, le syndrome du puceau comme dit plus haut : beaucoup plus facile de se faire aider, et, même si ça n'a jamais été un argument pour moi, faut avouer que c'est pas mal

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques