8/10

Metroid Prime Hunters - Test

Autant le dire tout de suite, je suis fan de la série depuis l'épisode mythique sur Super Nes : Super Metroid. Les épisodes GBA puis Game Cube n'ont pas fait honte à cette mythique licence, bien au contraire, allant même jusqu'à imposer un nouveau standard sur console de salon : le First Person Adventure. Cet épisode DS est attendu depuis un bon moment : rappelez vous, les premières DS européennes étaient fournies avec sa démo. C'est un an après que débarque finalement Metroid Prime Hunters.

La DS, appareil de musculation

Comme son nom l'indique, le jeu est dans la même veine que les opus sur Game Cube, tout en 3D en vue à la première personne. Cependant, le jeu apporte pas mal de nouveautés, certaines induites par le nouveau support. La première différence flagrante est l'absence de lock automatique, la visée se faisant dorénavant au stylet et les déplacements avec la croix directionnelle. Le jeu se rapproche alors nettement plus d'un FPS même si les développeurs n'ont évidement pas mis de coté l'aspect aventure primordial de la série.

L'interface entière a été totalement repensée pour offrir un excellent confort de jeu sur DS et profiter de ses fonctionnalités. Pour changer d'armes, se mettre en boule morphing ou encore activer son viseur d'analyse, il suffit maintenant de faire un clic au stylet sur l'icône correspondant, judicieusement placé sur les bords de l'écran pour ne pas interférer sur la visée. Un double clic sur ce même écran permet de sauter, le seul bouton « physique » utilisé est en fait la gâchette gauche pour tirer. Un nouveau standard est né en matière de jouabilité, tout est incroyablement facile à prendre en main et la visée est très précise.

Seulement un vilain problème vient ternir ce tableau idyllique. Pourquoi vilain ? Tout simplement car ce n'est pas la faute des développeurs mais du hardware. En effet, lorsque l'on tient la console avec une main, l'autre servant à tenir le stylet, on a très vite mal au poignet à cause du poids de la console, lors des combats effrénés contre les boss notamment. La future DS lite corrigera peut être ce problème mais on est obligé de jouer sur un support et faire des pauses de temps en temps. On arrive à s'y faire au bout d'un bon bout de temps quand même, je ne ressentais plus aucune douleur sur la fin mais c'est bien la première fois que j'ai mal en jouant à un jeux-vidéo. Si votre mère vous dit que vous devriez aller jouer au foot plutôt que de rester à rien faire chez vous, maintenant vous avez une bonne excuse, la DS muscle votre poignet.

L'écran du haut sert bien évidement à afficher l'action, et il le fait de fort belle manière. En effet, la DS montre qu'elle peut s'en sortir assez bien en 3D avec des décors détaillées et des effets spéciaux sympas. La visibilité n'est pas toujours optimale mais rien de très gênant, le jeu s'en sort très bien sur ce plan là et ne dénature pas l'univers de Metroid. Des scènes cinématiques de bonne qualité mais un peu trop courtes ne ternissent absolument pas l'ensemble, au contraire. Même la partie sonore n'est pas en reste et on retrouve des musiques et bruitages collant parfaitement à l'ambiance de la série.


Le double effet Metroid

L'autre grosse particularité de cet épisode en plus de sa maniabilité est son orientation multijoueurs aussi poussée que la partie solo. On le comprend aisément vu son orientation FPS plus poussée et sa maniabilité tactile beaucoup plus précise qu'une manette.

Le mode aventure est donc moins consistant que les Metroid Prime sur console de salon. Il est aussi assez différent. Dès le début de l'aventure, on démarre avec tous son équipement et capacités que l'on n'aura pas à retrouver plus tard au cours de l'aventure comme sur tous les autres opus. On obtient juste au fur et à mesure de nouveaux rayons permettant de débloquer des portes auparavant infranchissables. L'exploration des quatre planètes du jeu se fait donc en plusieurs fois, au fur et à mesure de ses découvertes, dans la tradition de la série. Les capacités de Samus sont bien moins nombreuses : exit le rayon grapin, les super missiles, les bombes de puissance et les différents viseurs de combat. Il ne reste que les missiles et la boule morphing. On comprend donc aisément en quoi le jeu est moins complet, riche et vaste que ses prédécesseurs sur Game Cube. Néanmoins, l'ambiance est toujours bien présente, les mécanismes de jeu font honneur à la série et le gameplay est très bon. Les passages en boule morphing sont d'ailleurs particulièrement réussis.
Au niveau de la progression, le jeu est assez linéaire : on explore la planète, on récupère trois artefacts pour ouvrir le portail du boss, on fait face aléatoirement à un ou plusieurs chasseurs de prime eux aussi à la recherche des artefacts, on bat le boss puis un compte à rebours s'enclenche et on doit s'enfuir de la planète en temps limité. Les duels contre les chasseurs sont d'ailleurs assez excitants car ils ont tous des capacités différentes et font office de mini-boss. Ils peuvent même vous voler un artefact, vous devrez alors les poursuivre sachant qu'ils se déplacent de planète en planète. Les boss sont retors et demandent pas mal d'adresse. Ceux-ci sont au nombre de deux (plus le boss final) et se retrouvent sous différentes formes plus puissantes au long du jeu ce qui gâche un peu l'effet de surprise et le plaisir.
Un petit mot sur la carte du jeu qui reprend le modèle des Metroid Prime avec son affichage en 3D mais qui s'avère nettement moins pratique car trop compacte et pas assez lisible. Heureusement, les planètes étant nettement moins vastes, cela pose beaucoup moins problème pour se repérer.

Parlons maintenant du fameux mode multijoueurs qui n'aura pas trop de mal à surpasser allègrement celui, assez médiocre, de Metroid Prime Echoes sur Game Cube.
On peut, au choix, jouer seul contre des bots, contre des amis en lan ou sur le net en wifi. Les bots, à la difficulté paramétrable, procurent d'ailleurs un bon challenge ce qui est assez rare pour être souligné. La dizaine de maps du jeu accueille un maximum de quatre participants, sélectionnables parmi Samus et les chasseurs de prime déjà rencontrés dans l'aventure solo.
Les parties sont fort agréables avec un gameplay bien nerveux et l'architecture des maps est souvent bien pensée. On a aussi la possibilité de se mettre en boule morphing pour Samus ou en une forme spécifique pour chaque chasseur. Et c'est bien la faille du jeu, les autres chasseurs ont certaines formes trop bourrines et pas assez équilibrées si bien que sur le net beaucoup de joueurs en abusent bien souvent. L'idéal est donc de jouer avec des amis sur le net ou en lan en interdisant de prendre les autres chasseurs pour équilibrer les parties. Là, les parties sont vraiment plaisantes et on a affaire à un must en multijoueurs en terme de gameplay et de précision. Signalons la possibilité de parler avec le micro de la console avec les autres joueurs sur le net ce qui est une exploitation supplémentaire des capacités de la console fort prometteuse.


Conclusion

Metroid Prime Hunters fait honneur à la série avec son très bon gameplay, sa maniabilité très bien étudiée ouvrant de nouvelles perspectives, ses graphismes aux poils et son ambiance soignée. La partie solo manque quand même de richesse et s'avère bien moins vaste que celle de ses homologues sur Game Cube. A contrario, la partie multijoueurs a été beaucoup plus travaillée et se révèle très réussie en partie grâce à la précision du stylet.
Bref, c'est sans conteste un des meilleurs jeux de la DS qui montre, si besoin était, la grande forme de la licence Metroid qui arrive à s'imposer sans mal quelque soit le support avec une facilité presque insolente. Prochain rendez-vous sur Wii avec un Metroid Prime 3 qui s'annonce monumental.

A découvrir

Paradise - Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Cwytheilbed

    27/05/2006 à 12h33

    Répondre

    Ben alors moi, je suis une antiquité puisque je me suis arrêtée à Super Metroïd sur Super Nes. J'ai jamais pu accrocher à la DS mais ta critique va peut être me réconcilier avec cette console.
    Malgré les quelques difficultés que tu pointes, j'aimerais assez voir l'évolution de la série, et peut-être sortir un peu des consoles de salon. Et puis tu as aiguisé ma curiosité avec cette critique précise.

  • kenji

    27/05/2006 à 13h33

    Répondre

    Je te conseille aussi encore plus vivement metroid prime sur game cube qui est pour moi le meilleur jeu de la console avec RE4. Il est vraiment monumental. Tu vas voir que la 3D ne dénature en rien le gameplay initial du super metroid qui était lui aussi un chef d'oeuvre.

    edit : Ah et bienvenue à toi aussi

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein jeux vidéo c'est des tests de jeux vidéo et de l'actualité. Le dernier Mario sur Nintendo 3DS, le dernier Zelda sur Wii U, le dernier Assassin's Creed sur Xbox One, le dernier Infamous sur PS4, vous attirent ? Lisez ce qu'on en pense !

Rubriques