A DECOUVRIR
9/10

Twin Peaks

David Lynch... un cinéaste ô combien mystérieux, un éternel incompris mais à coup sûr un formidable metteur en scène et écrivain, un esprit aussi pointilleux que créatif, aussi complexe que naturel: David Lynch, c'est le génialissime auteur à qui l'on doit Sailor et Lula ou le road-movie d'un couple hors-la-loi, Blue Velvet ou la quête d'un homme pour comprendre la vérité dans un monde en papier mâché, Dune ou ses toujours plus surprenantes peuplades, et encore Eraserhead ou les mystères de la naissance et de la conception, Elephant Man ou le portrait du célèbre monstre de foire, Lost Highway ou quand on reçoit des cassettes vidéos anonymes montrant sa propre demeure vue de l'extérieur et de l'intérieur, Une Histoire Vraie ou l'épopée d'un retraitéà bord d'un tracteur sillonnant l'Amérique moderne et enfin Mullholland Drive où une femme perd la mémoire dans un accident de voiture sur la célèbre route hollywoodienne.

C'est donc à David Lynch que l'on doit aussi Twin Peaks, une série de trente épisodes, tournée au début des années 90, dont le succès fut couronné par la réalisation d'un long métrage en 1992.

Nous sommes invités à entrer au coeur de la vie de Twin Peaks, une petite localité montagneuse du Nord-ouest des États-Unis, bouleversée depuis la macabre découverte du corps d'une brillante étudiante de dix-sept ans, Laura Palmer. La dérangeante affaire, confiée à l'agent du FBI Dale Cooper, va dévoiler un à un les nombreux mystères que recèle la pourtant si paisible bourgade.

Twin Peaks, ce merveilleux recueil de personnages, loufoques ou effrayants, sensibles ou cruels, bons mais souvent mauvais...

Twin Peaks, ce cadre, constitué de forêts, de cours d'eau et de maisonnettes, aussi idyllique qu'inquiétant, où l'on se perd même s'il n'y a qu'une seule route, où l'on est tantôt entouré, tantôt abandonné; tantôt éclairé, tantôt dans l'ombre, tantôt en sécurité, tantôt en danger...

Twin Peaks et son agent du FBI, Dale Cooper. Interprété par Kyle MacLachlan -Blue Velvet, Dune, Roswell, Showgirls-, il se rassasie en permanence de beignets et se trouve être très influencé par la philosophie et les croyances tibétaines. C'est un agent réfléchi et talentueux, mais surtout très attachant de par ses nombreuses et toujours plus surprenantes manies. Il peut compter sur le soutien des autorités locales.

Twin Peaks et son shérif, Harry Truman. Interprété par Michael Ontkean -The Rookies-, il est l'archétype du bon shérif, loyal et pragmatique, cependant tiraillé entre les exigences que lui imposent son métier et l'amour sans limite qu'il porte à la troublante et si manipulatrice Josie Packard -interprétée par Joan Chen-.

Twin Peaks et ses nombreux adolescents, des anciens camarades de classe de Laura, qui sont souvent amoureux :

  • Bobby Briggs -interprété par Dana Ashbrook-. Séduisant mais déjà trafiquant de drogue, il devient vite l'amant de Shelly Johnson -Mädchen Amick-.
  • Donna Hayward -Lara Flynn Boyle- était la meilleure amie de Laura. Intelligente et sensible, elle va mener sa propre enquête.
  • Audrey Horne -Sherilyn Fenn- est une jeune femme espiègle et malicieuse, une peste comme diraient certains, qui entretient des relations des plus tendues avec son père. Elle aussi veut voler de ses propres ailes et est prête à résoudre l'affaire par tous les moyens.
  • James Hurley -James Marshall- entretenait une relation secrète avec Laura Palmer. Il est sensible et attendrissant mais ce passé le rend malheureux.

Twin Peaks et ses autres innombrables habitants, parmi lesquels :

  • Leland et Sarah Palmer, les parents très affectés de Laura.
  • Andy Brennan et Lucy Moran, travaillant tous deux aux côtés du shérif: l'un portant l'insigne, l'autre étant sa secrétaire. Tous deux entretiennent une relation amoureuse ambiguë plutôt amusante.
  • Ed et Nadine Hurley, un couple marié dont la femme est des plus lunatiques.
  • Benjamin Horne, le père de Audrey, formidable magouilleur et homme d'affaires. Il entretient une relation avec Catherine Martell, une femme cruelle déjà mariée à Pete Martell.
  • Leo Johnson, le mari de Shelly, connu pour ses trafics et ses mauvaises relations. Il est un parfait coupable pour les autorités.
  • Le docteur Jacoby, qui était le docteur de Laura et qui était omnibulé par elle.
  • Harold Smith, un jeune homme timide et réservé, sensible à la beauté des fleurs et de l'environnement mais pris de phobies et souvent instable.
  • Margareth, la "femme à la bûche" -peut-être le personnage le plus illuminé- qui voit en sa bûche une confidente et même une amie.
  • Norma et Hank Jennings; la première s'occupe du café branché de la ville et le second est en prison. 

Vous l'aurez compris, il est difficile, voire impossible de résumer ainsi en quelques lignes les nombreuses intrigues qui font de l'univers de Twin Peaks un univers si subtil et raffiné. Des affaires de coeur, des affaires financières, des affaires de famille et des affaires de meurtres en série viennent alourdir la trame principale qui était, je le rappelle, l'assassinat de Laura Palmer.
Ces affaires servent principalement à forger le plus précisément du monde des personnages.

David Lynch est un maître en la matière et personne au monde ne saurait fournir un travail aussi riche et puissant dans ce domaine. Ainsi, les acteurs sont attachants, et ce même s'ils incarnent des rôles cruels, car une affinité particulière est créée entre nous qui sommes devant nos téléviseurs et ceux qui sont à l'intérieur et qui nous proposent de vivre des passages cruciaux de leurs vies.
Parfois cependant, des affaires viennent s'ajouter pour détendre l'atmosphère. Et force est de constater que même s'il nous arrive de trembler, on rigole aussi beaucoup et ce à plusieurs reprises. Les personnages de la série, qui pourraient d'ailleurs presque tous être les assassins de Laura Palmer, sont parfois si loufoques. Mais force est de constater qu'ils ne sont jamais irréels !

Et que dire de tout ce symbolisme utilisé par le réalisateur ? Dale Cooper, sujet à des apparitions, tantôt celle d'un nain, tantôt celle d'un géant, et qui entr'aperçoit le "Monde Noir", le monde du mal... Et que dire de l'utilisation des couleurs ? Et de l'extrême attachement de la caméra aux expressions des personnages ? Et à de singuliers éléments du décor ?

Il est créé un monde enchanteur et des personnages presque divins, un monde de rêve, d'hallucinations collectives et d'illusions, un monde magique, mais il est également créé un monde infernal et des personnages démoniaques, qui subjuguent et ne cessent de brouiller les pistes.

Il est créé un monde romantique, empreint de bons sentiments, de bonheur éternel et d'amour partagé, un monde où les sentiments mettent du temps à être dévoilés et où les âmes-soeurs s'embrassent pendant des heures, mais il est également créé un monde de trahisons et de coups bas.

Il est créé un monde de justice et de bienfaits et aussi un monde cruel et sans merci, un monde que l'on désire et que l'on trouve répugnant, un monde si proche du nôtre mais si lointain à la fois; il est créé un monde si ambigu...

Ce monde, on s'en imprègne à merveille, tant la réalisation, le montage et l'écriture des scènes est intelligent. Les paysages semblent être nés avec l'intrigue de Twin Peaks, tout comme semblent avoir été composées si naturellement les musiques du feuilleton. Signées Angelo Badalamenti, elles communiquent des sensations, elles sont presque des entités vivantes.

Quant aux acteurs, ils sont toujours fabuleux. Sur un ton juste, ils nous captivent indéniablement, comme peu d'acteurs savent le faire. Les filles sont plus charmantes que jolies, et les hommes, en règle générale plus sensibles et fragiles que ne le veut la tradition cinématographique.

A en croire certaines rumeurs, M.Lynch rêverait de mettre en scène une suite qui prendrait peut-être la forme d'un long métrage. Pour lever le voile sur certains mystères, donner des réponses à nos interrogations...

Procurez-vous Twin Peaks et fiez-vous "à votre intuition".

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques